AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 You are my one in a million

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Lun 27 Avr - 22:00
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

Excitée ou angoissée.

Depuis ce matin j’oscillais entre ces deux idées à l’idée de voir Kazuki ce soir. J’étais excitée car ça faisait un petit moment qu’on ne s’était pas vu mais angoissée car je ne savais pas s’il avait parlé à Naoya ou non… Et j’appréhendais de connaître le résultat de leur discussion.

Je mis ces pensées de côté et souris à la dernière cliente que j’encaissais aujourd’hui avant d’aller prendre mes affaires et de sortir du magasin en évitant que mon patron me voit car il avait l’air d’avoir envie de refaire la vitrine… Encore. Je n’avais pas le temps pour ça.

Une fois hors du Shopping Center, je pris la direction pour rentrer. J’avais assez de temps devant moi pour me changer, me remaquiller et boucler mes cheveux. Avant de partir, je vérifiais que j’avais tout ce qu’il me fallait, mais également ma tenue qui était composée d’une robe rose et de chaussures à talon compensé pour dire d’être moins petite par rapport à lui.

Dès que je fus dehors, j’eus le reflex de sortir mon portable, non pas pour aller sur internet mais, pour lire le message que Kazuki m’avait envoyé il y a quelques jours tout en serrant le sac plastique que j’avais pensé à prendre. J’espérais que mon cade au lui plaise, malgré le fait qu’il soit un peu enfantin.

J’arrivais assez rapidement au parc Heisei où Kazuki m’avait donné rendez-vous. Je pris, ensuite, la direction du lac, là où nous nous étions embrassés pour la première fois. A cette pensée, un doux sourire vint égayer mon visage et, quand je le vis, ce sourire s’agrandit alors que je sentais mon cœur battre de plus en plus rapidement.

Je me dirigeai à pas de loup vers Kazuki qui était dos à moi et tapotai son épaule une fois à sa hauteur. J’attendis qu’il se tourne pour passer mes bras en dessous des siens avant de me coller à son torse.

« Tu m’as manqué, je dis avant de me décaler légèrement. Comment tu vas ? »

C’est drôle car, depuis qu’on s’était embrassé, je n’arrivais plus à intérioriser mes sentiments comme je le faisais avant en sa compagnie. De ce fait, un grand sourire ornait mon visage car j’étais très contente d’être avec lui.

« Tu voulais me voir pour une raison précise ou juste comme ça ? Je finis par demander. »

Alors que je commençais à m’éloigner pour être à une distance dite « raisonnable » de Kazuki, l’angoisse que j’avais ressentie pendant une bonne partie de la journée commençait à revenir doucement… Peut-être qu’il s’était rendu compte qu’il ne ressentait que de l’amitié pour moi…

Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
Oshino Kazuki
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 29
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel : You are my one in a million Tumblr_mf51k5Sr9S1risa1ro1_500
Messages : 1422

Mar 28 Avr - 19:21
Voir le profil de l'utilisateur     
You are my one in a million


Mon humeur oscillait entre excité et angoissé.

J'avais rendez-vous avec Haruna et cela faisait maintenant bien trente minutes que j'hésitais entre un t-shirt et une chemise... Les deux iraient très bien avec mon jean bleu marine, mais je souhaitais être beau pour mon amie.

Je fus forcé de choisir la chemise quand mon chaton se coucha sur le t-shirt, mettant ses poils tricolores dessus. Il n'était pas question d'aller à mon rendez-vous en ressemblant à un singe...

J'avais pu avoir ma journée et ma soirée entière de libre. J'en avais profité pour faire un saut chez l'esthéticienne et chez le coiffeur, tout cela était aux frais de mon patron alors j'en profitais de temps en temps.

J'étais ensuite rentré pour m'occuper de mes deux colocataires, surtout Piwi qui avait réclamé pas mal d'attention sous peine de torturer mes coussins.

L'heure de rendez-vous était arrivée bien vite et j'avais terminé de me préparer. J'avais attrapé ma veste en simili-cuir et j'avais mis le cadeau pour Haruna dans une de poches avant de sortir pour rejoindre le point de rendez-vous.

Une fois arrivé, j'eus un sourire doux en repensant à notre premier baiser. Tout s'était passé comme dans un rêve, dans la douceur et la tendresse. Il était encore trop tôt pour parler d'amour...

Je me retournais en sentant qu'on me tapotais l'épaule, et je souris immédiatement après en sentant les bras de Haruna m'entourer. Je lui rendis doucement son étreinte jusqu'à ce qu'elle se décale de moi. Je pus alors l'admirer, si belle dans sa robe rose... Elle était vraiment magnifique.
Je souris de manière tendre et me rapprochais d'elle puis je posais ma main fraîche sur sa joue toute douce.

- Tu m'as manqué aussi, dis-je avec tendresse.

Me penchant doucement, je lui offris un baiser chaste. Je pense que ni elle ni moi n'étions réellement prêt pour un baiser plus profond. Du moins, pas avant que je ne sois complètement clean avec mes relations.
M'éloignant à regret de ces lèvres douces, je laissais cependant ma main sur la joue de Haruna.

- Je voulais te voir pour te dire que Naoya et moi c'est fini. Il m'a avoué m'être joué de moi.., lui expliquais-je. Mais je m'étais rendu compte que ce que je ressentais pour lui n'étais en rien comparable à ce que je ressens pour toi Haruna.

J'étais heureux à cet instant, mes joues étaient légèrement rosies parc que j'avais presque avoué mon amour. Et je restais un japonais, un japonais qui n'avoue pas ses sentiments comme il demande une paire de baguettes.

- Et puis... Je souhaitais te revoir parce que tu me manquais terriblement...

Ma main descendit chercher la sienne pour que nos doigts puissent s'entrelacer. J'avais mes yeux rivés dans les siens, dans ses magnifiques orbes d'une couleur si unique.
Ma seconde main partit chercher le cadeau que j'avais prévu pour Haruna. Il n'était pas exceptionnel ni de grande marque, mais je le trouvais spécial.

Il s'agissait d'une petite boite à musique. Je l'avais trouvé dans un magasin de bric à brac. J'y étais allé à la base pour trouver une nouvelle lampe après que Piwi ait explosé l'ancienne.
Et j'étais tombé sur cette petite boîte, semblable à celle du dessin animé "Anastasia" et dont la musique était semblable. J'avais immédiatement pensé à Haruna, la musique était si douce, et j'imaginais ma douce amie danser dans la tenue d'impératrice. Elle serait sublime ainsi.

Je sortis donc la boîte à musique et le médaillon servant à activer la petite babiole. et les tendis vers mon amie.

- Je... Je suis tombé sur cela et j'ai pensé à toi. A ta douceur, ta beauté, ton sourire... Ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel mais... Je serai heureux si tu voulais bien accepter mon modeste cadeau.

Je lui offris un sourire un peu plus timide que les précédents, ne sachant pas trop si elle allait accepter ou alors me regarder d'un œil soupçonneux. Mais j'étais à peu près certain que cette petite boîte à musique pourrait nous servir à nous faire de beaux souvenirs.

(c) Codage by FreeSpirit

Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Mer 29 Avr - 17:03
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

En sentant les lèvres de Kazuki sur les miennes je fermais les yeux avant de les rouvrir à la perte de ce doux contact.

Je me sentais, ensuite, désolée pour Kazuki en entendant que Naoya s’était joué de lui mais, d’un autre côté, il valait mieux qu’il l’apprenne maintenant que plus tard… Ça aurait pu lui faire très mal.
Ce qu’il me dit par la suite me fit légèrement rougir car c’était rare qu’on me fasse autant de compliments et, surtout, ils venaient de Kazuki.

Mes yeux s’illuminèrent en voyant la boîte à musique car elle ressemblait fortement à celle dans Anastasia. Je pris la boite avant de retirer doucement ma main de celle de Kazuki pour la passer sur le couvercle de la boîte.

« Elle est magnifique Kazuki, on dirait la même que dans Anastasia ! »

Gênée, je mis ensuite une main devant ma bouche avant de regarder Kazuki. En temps normal, je ne montrais pas vraiment l’importance que je donnais aux contes de mon enfance mais je n’avais pas réussi à me retenir…

« Merci, je dis un peu moins gênée mais les joues un peu roses. »

Par la suite, je glissais délicatement son cadeau dans le sachet plastique que je tenais et j’en sortis un petit sac bleu qui contenait la peluche Minnie que j’avais acheté quand j’avais fait du shopping avec Miyabi.

« J’ai aussi un cadeau pour toi… Il est un peu enfantin mais je l’ai trouvé tellement mignon… Et je n’accepterai aucun refus, je dis avec un sourire tout en lui mettant le paquet dans les mains. J’espère que tu aimeras quand même. »

Je rangeais ensuite le sac plastique, devenu beaucoup moins imposant, dans mon sac à main alors que Kazuki découvrait la peluche qui tenait ce qui ressemblait à la moitié d’un cœur avec « Haruna » cousu dessus par mes soins. Je savais coudre grâce à ma formation et pouvoir faire quelque chose pour Kazuki m’avait fait plaisir et, malgré les petites imperfections qu’il devait y avoir, j’étais contente car ça m’avait changé des vêtements de mes parents que je devais parfois reprendre.

« Dis… »

Je regardais mon sac à main à travers lequel j’avais l’impression de voir le cadeau que Kazuki venait de me faire et j’hésitais à lui poser une question. Je décidais de me lancer et regardais Kazuki.

« Si je décide de danser sur la musique, tu m’accompagneras ? »

Avant qu’il ne puisse répondre, j’eus un regard émerveillé en voyant quelque chose que je voyais rarement : un coucher de soleil. En effet, quand je rentrais dans le magasin il faisait à peine jour et quand je sortais il faisait, généralement, presque nuit…

« Ça te dérange si on se promène un peu ? C’est tellement beau toutes ces nuances de couleur et ça me changera un peu du ciel sombre que je vois habituellement. »

Puis je trouvais que ça avait un certain charme de pouvoir se promener, tous les deux, sous ce ciel… Même si Kazuki était bien plus beau que ce ciel.

Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
Oshino Kazuki
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 29
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel : You are my one in a million Tumblr_mf51k5Sr9S1risa1ro1_500
Messages : 1422

Mer 29 Avr - 21:10
Voir le profil de l'utilisateur     
You are my one in a million


J'avais été surpris et bêtement heureux de savoir que mon amie avait pensé à moi également. Elle était vraiment gentille... La femme parfaite.

Le cadeau de Haruna me fit sourire. D'une part parce qu'il était absolument adorable et d'autre part parce que Piwi allait vouloir le déchiqueter. J'allais devoir le mettre en sécurité et en prendre grand soin.

Je n'eus le temps de ne rien dire que déjà, Haruna m'emmena avec elle pour nous balader ensemble. Ce qui était loin de me déplaire.

Ma main dans la sienne, nous marchions en observant le coucher de soleil. J'en voyais moi-même rarement parce que je travaillais le soir. Et pouvoir partager ce moment rare avec Haruna était quelque chose de formidable.

J'étais heureux et je me rapprochais doucement de mon amie, à une distance normale pour deux personnes proches, mais pas trop pour ne pas choquer les autres passants.
J'aurai aimé passer mon bras autour des épaules de mon amie pour pouvoir me rapprocher encore d'elle, mais je ne savais pas si Haruna souhaitait s'afficher ainsi avec moi...

Au bout de quelques minutes de marche silencieuse, nous arrivâmes à une sorte de point de vue avec une vue dégagée. Le coucher de soleil était bien visible depuis là où nous nous trouvions. Ma main se resserra autour de la sienne et je me tournais vers elle en souriant.

- C'est un bel endroit pour danser non ?

Sans attendre de réponse, je plongeais très vite ma main dans le sac de Haruna pour récupérer la boîte à musique ainsi que le médaillon. Je souris et retirais ma veste pour pouvoir me mouvoir un peu mieux.
Nous étions seuls à cet endroit, peu de personnes se promenaient dans le parc pendant une soirée de semaine.

Le moment idéal.

A l'aide du petit médaillon, exactement comme dans le dessin animé, je remontais la petite boîte à musique avant de la poser sur un poteau en bois, la laissant s'ouvrir et déverser sa douce musique.

Me rapprochant de Haruna, je posais une main sur sa taille et la seconde s'accrocha à l'une de ma douce amie. Et je commençais à diriger doucement la danse. Le rythme que je donnais n'était pas extrêmement rapide, juste de quoi oublier tout nos soucis et ne pas penser au lendemain.

Pas un seul instant je ne me départis de mon sourire tendre. Un sourire d'amoureux. Et mes yeux restaient ancrés dans ceux de Haruna, lui faisant passer mon bonheur d'être avec elle, à danser sur une musique d'enfance.

Il me fallut un moment avant de me rendre compte que la musique s'était stoppée mais que nous tourbillonnions encore. Je finis par ralentir le rythme avant de nous arrêter, puis je déposais un léger baiser sur la main de Haruna tout en lui souriant doucement.

- Ce fût un honneur de partager une danse avec vous, princesse.

Observant autour de nous, je remarquais que le soleil avait presque terminée sa descente et que le noir nous entourerait bien vite.
Je remis donc ma veste et remarquait que mon amie n'était pas vêtu très chaudement mais je n'eus pas le temps de lui faire remarquer que j'aperçus une étoile filante. Il était très rare d'en voir alors qu'il faisait encore un peu jour.

- Haruna ! Regarde ! dis-je en pointant vers le ciel. Une étoile filante ! C'est quelque chose d'exceptionnel...

Ma main retrouva celle de ma douce amie puis je fermais les yeux quelques secondes pour faire un vœu puis je souris doucement avant de passer mes bras autour du corps de mon amie. J'avais envie de lui faire un câlin, j'aimais sentir le corps de Haruna contre le mien. C'était réconfortant et plein de tendresse.

- Et si nous marchions encore un peu ? A moins que tu ne veuilles aller vers un endroit précis ?

Je laissais mon amie choisir ce qu'elle voulait faire. Je voulais lui faire plaisir.

(c) Codage by FreeSpirit

Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Ven 1 Mai - 18:44
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

Le spectacle des étoiles dans le ciel était magnifique et nous finîmes par arriver dans un endroit isolé mais, également, assez dégagé pour nous permettre d’admirer le coucher de soleil.

Lorsque Kazuki me proposa de danser, je n’eus pas le temps de réagir car, déjà il avait actionné la boîte à musique et je ne voulais pas gâcher ce moment en lui disant que c’était impoli de se servir dans le sac à main d’une femme, et j’avais bien fait.

Je mis ma main de libre sur son épaule avant de suivre ses pas. Je n’arrivais malheureusement pas à être aussi à l’aise que lui car je devais faire attention et ne pas lui marcher sur les pieds. Mais ça ne m’empêcha pas de trouver ce moment magique à un point que je n’eus, de nouveau, pas le cœur de lui dire que la musique était finie… J’étais bien avec lui.

Nous finîmes par nous arrêter de danser et, par la suite, Kazuki me fit un baisemain auquel je répondis par une petite révérence comme les princesses. J’avais souvent rêvé de pouvoir faire ça ce qui m’avait fait grandement sourire.
Alors que Zuki était parti cherché sa veste, je récupérais la boite à musique avant de me tourner vers celui qui m’avait fait ce merveilleux cadeau et qui, parfois, avait un esprit plus enfantin que moi.

Un doux sourire ornait mes lèvres pendant que j’observais Kazuki faire un vœu, ma main de libre dans la sienne. Je n’avais pas pu voir l’étoile dont il avait parlé et je ne pouvais que le laissais faire son vœu tout seul en me demandant de quoi il s’agissait.

Je lui rendis ensuite son étreinte avant de fermer les yeux, essayant de trouver une réponse à sa question. Je ne pouvais, décemment, pas lui dire que j’étais bien entre ses bras… Quoique…

« Je sais pas vraiment, je suis bien là. »

Par la suite, je m’éloignais de Kazuki pour ranger la boîte à musique dans mon sac où j’avais, normalement, un gilet… Enfin normalement car je l’avais vraisemblablement oublié. Bon, je n’avais plus qu’à espérer que les nuits de printemps, en particulier celle-ci, ne soient pas trop fraiches.

« On peut rester là, non ? Je trouve que c’est un bon endroit pour voir les étoiles et leur reflet sur l’eau. »

En effet, car même si je sortais souvent du travail quand il faisait nuit, je ne regardais pas les étoiles, préférant observer mon téléphone.

Je pris, ensuite, la main de Kazuki avant de le regarder avec un sourire. Nous nous assîmes ensuite au bord du lac et, dans un élan de courage, je posais ma tête sur l’épaule de Kazuki… J’avais l’impression de nager en plein rêve à chaque fois qu’on se touchait, c’était étrange mais aussi très agréable.

« Dis, tu connais le nom des constellations ? Je demande en pointant des étoiles du doigt. Par le passé j’ai essayé de les apprendre mais je sais jamais quel nom correspond à telle constellation parce que j’ai l’impression que, comme les nuages, ça change presque tout le temps de forme. »

Je n’avais peut-être pas besoin de préciser cela mais j’avais envie de montrer à Kazuki que, comme lui, il y a des choses que je ne connais pas, même si ça n’a rien à voir avec cette ville.

Avant qu’il puisse dire quoique ce soit il y eut un coup de vent qui me fit frissonner… J’avais l’impression de découvrir, à mes dépends que printemps ne semblait pas signifier que les nuits étaient plus chaudes et j’espérais ne pas avoir un rhume par la suite.

Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
Oshino Kazuki
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 29
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel : You are my one in a million Tumblr_mf51k5Sr9S1risa1ro1_500
Messages : 1422

Sam 2 Mai - 20:00
Voir le profil de l'utilisateur     
You are my one in a million


Il était vrai que regarder les ondes se diffuser sur l'eau et le ciel, était une activité que j'aimais car cela était plutôt apaisant. Et puis si en plus je pouvais être apaisé aux côtés de Haruna, alors je n'en demandais pas plus.

Je remarquais le soudain frissonnement de mon amie. C'était sûr qu'avec une tenue aussi légère, elle allait attraper froid. Elle n'était certainement pas habituée aux nuits à la belle étoile avec une fine couverture, pas comme moi.

Je retirait ma veste avant de la poser sur les épaules de Haruna et de me rapprocher d'elle pour lui donner un peu plus de chaleur.

- Ça va mieux ? demandais-je. Je ne veux pas que tu attrapes la mort. Je tiens trop à toi...

De mon point de vue, je ne pouvais la trouver plus jolie. Avec ma veste trop grande sur ses épaules et ses joues légèrement rosies par le froid, elle ressemblait à un animal très rare qu'il faut aimer et cajoler.

Et je n'étais absolument pas contre le fait de câliner Haruna.

Cependant, je relevais le nez pour observer le ciel. A cause des lumières de la ville, seules les étoiles les plus brillantes étaient visibles. Mais les constellations - pour la plupart - n'étaient pas reconnaissables.

- Pour bien faire. Il faudrait aller dans un désert sans aucune pollution visuelle, et nous pourrions observer un ciel beaucoup plus beau.

Je connaissais certaines étoiles et constellations, mais je devais avouer que l'astronomie me passionnait bien moins que la biologie ou la chimie. Je n'avais donc que des connaissances de base dans ce domaine où la physique intervenait bien trop à mon goût.

- Mais de toute façon je ne connais pas bien les groupes d'étoiles, dis-je en souriant doucement. Je ne me rappelle que des plus connues. Mais si tu veux, nous pouvons apprendre à les reconnaître ensemble. L'ennuie c'est qu'on ne pourra qu'en voir une petite partie à Nishinaka.

J'avais dis cela tout en baissant à nouveau mon regard vers Haruna. Mes yeux rencontrèrent les siens et un silence étrange résonna entre nous avant que je ne me décide à me pencher et sceller nos lèvres d'un doux baiser.
Encore un de ces baisers chastes, tout en tendresse et en respect. L'ambiance et le lieu ne prêtaient de toute façon pas à des échanges de baisers plus langoureux. Mais j'aimais beaucoup ces échanges très doux.

Je finis par m'éloigner avant de passer mon bras autour des épaules de Haruna, la rapprochant de moi par la même occasion.

Le silence devint confortable, un de ces silences qu'on ne veut pas briser. C'était fou comme nous n'avions pas forcément besoin de parole pour murer les blancs de conversation. et j'appréciais cela, car ça voulait dire que Haruna et moi étions proches.

Mon regard vagabonda autour de nous, ne passant que rapidement sur notre environnement avant que je ne tombe sur une fleur à côté de moi. Une pâquerette. L'une des fleurs les plus complexes que je connaissais. D'un geste précis, je l'arrachais avant de venir la déposer délicatement dans les cheveux de ma douce amie.

- Si tu attend le printemps, je pourrais t'en faire une couronne. Et tu deviendras ma reine.

Lapsus révélateur. J'aurais souhaité simplement dire "tu deviendras une reine"....

J'espérais qu'elle ne prendrais pas cette phrase pour un signe de possessivité de ma part.

(c) Codage by FreeSpirit

Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Dim 3 Mai - 16:07
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

Je sursautais légèrement en sentant un tissu se poser sur mes épaules et j’acquiesçais simplement quand Kazuki me demanda si ça allait mieux. Il ne pouvait pas exister une personne plus adorable.

Lorsqu’il reparla des étoiles, je levais légèrement les yeux pour voir, qu’effectivement, on ne voyait pas toutes les étoiles, ce qui était dommage. Mais ça me fit envier les étoiles qu’on voyait, me disant que j’aimerais être comme ces étoiles qui perçaient le barrage de la pollution et brillaient de mille feux.

Alors que je m’apprêtais à lui répondre, mon regard croisa le sien et, après un moment de silence, ses lèvres vinrent doucement se poser sur les miennes pour un doux et chaste baiser.
Certes, ce n’était pas le premier mais une douce chaleur se dégagea de mon cœur… Comme à chaque fois que nos lèvres se touchaient en fait.  

Par la suite, ma main passa doucement dans mes cheveux en souriant tendrement en sentant la fleur, avant que je me morde la lèvre inférieure. Je trouvais ça légèrement embarrassant qu’il utilise un possessif mais, d’un autre côté, ça me confortait dans mes idées.

« Il faut vraiment que j’attende le printemps ? Je demande en penchant la tête sur le côté. Mais bon c’est pas comme si ça me dérange parce que, d’après la date, on est déjà au printemps. »

Je posais ensuite ma main contre sa joue et sentit une légère différence de température entre nos deux peaux. J’avais besoin de dire quelque chose à Kazuki et j’avais l’impression que si je ne profitais pas de l’occasion alors je devrais attendre longtemps avant de pouvoir lui dire… Après une grande inspiration, je pris mon courage à demain et finis par me lancer.

« Kazuki, je voulais te dire que j’accepte ta proposition qui concerne le fait de nous donner une chance. »

Mon regard s’accrocha au sien pour lui montrer que j’étais sérieuse, alors qu’un doux sourire ornait mes lèvres. Un sourire amoureux.

« Si bien sûr tu veux toujours être avec une personne maladroite qui n’accorde sa confiance qu’à certaines personnes… Et qui grâce à toi a découvert qu’elle pouvait encore faire confiance à quelqu’un. »

Heureusement qu’il faisait assez sombre car sinon Kazuki verrait à quel point j’étais rouge tellement j’étais gênée car je n’avais l’habitude de dire à une personne que j’ai confiance en elle… J’espérais que Kazuki comprenne que si je lui parlais de ça était le signe que je tenais à lui.

« Tu sais j’ai beaucoup réfléchi à cette décision et j’en suis arrivée à la conclusion que le jour où on s’est rencontré j’ai pris la bonne décision en te proposant de l’aide et que si j’avais encore le choix, je te proposerais de nouveau mon aide, je dis en laissant mon pouce caresser doucement sa joue. J’ai aussi remarqué que je pensais beaucoup toi et que j’avais, presque toujours, envie de te voir en espérant que tu ais aussi réussi à mettre de l’ordre dans tes sentiments et que tu ne choisisses pas Naoya… Même si, rien que pour te voir sourire j’aurais accepté ta décision. »

Je n’agissais peut-être pas vraiment comme une japonaise lambda mais dire ce que j’avais sur le cœur était la façon dont je montrais mon attachement à la personne. Un peu comme un chat qui est un animal indépendant et qui, quand il voit son maître, lui réclame de l’attention pour lui montrer son affection.

« Puis je me suis aussi rendu compte que quand je suis avec toi, tous mes soucis s’envolent simplement en te voyant et qu’un simple contact provoque une douce chaleur dans mon cœur. »

Je sentais mon cœur battre de plus en plus fort au fur et à mesure que nos visages se rapprochaient, m’arrêtant lorsque nos nez se touchèrent et que nos souffles se mélangèrent. Ainsi je lui laissais le choix car il n’avait plus qu’un simple geste à faire en guise de réponse.

Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
Oshino Kazuki
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 29
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel : You are my one in a million Tumblr_mf51k5Sr9S1risa1ro1_500
Messages : 1422

Mar 5 Mai - 19:58
Voir le profil de l'utilisateur     
You are my one in a million


J'étais pétrifié.

Pas à cause d'une mauvaise nouvelle, mais bien d'un trop plein de bonheur.

Haruna souhaitait commencer une vraie relation avec moi. Une relation amoureuse !
J'étais vraiment aux anges et un sourire attendri prit place sur mon visage. Ma - désormais - petite amie était vraiment adorable et je me décidais à lui montrer que ce qu'elle croyait être des défauts, ne la rendaient que plus craquante à mes yeux.

Je posais mes lèvres sur les siennes dans un baiser plus franc mais toujours empli d'une infinie tendresse. Une sorte de marque pour le début de notre relation.
Après de longues secondes, je me séparais de celle que j'aimais.

- Haruna... Je t'aime sincèrement. Qu'importe que tu sois maladroite et que tu n'accordes pas facilement ta confiance. Ce n'est pas cela qui me fera fuir, lui expliquais-je doucement tout en passant une main sur sa joue. Tu es merveilleuse... Avec ton sourire angélique, ton magnifique rire, tes joues qui se colorent de rose quand tu es gênée et je pourrais continuer encore longtemps !

Je pris la main de ma petite amie avec délicatesse pour la poser à l'endroit où se trouvait mon cœur. Il battait d'un rythme un peu plus rapide que la normale après les mots de Haruna.

- Mon cœur bat pour toi. Quand tu es là, je me sens vivant et heureux. Je n'ai pas l'impression d'être un idiot perdu dans cette grande ville, je n'ai pas à faire semblant d'être quelqu'un d'autre. Avec toi, je peux être moi-même...

Ma main remis doucement une mèche de cheveux derrière l'oreille de mon amie et je lui offris le plus beau des sourires que j'avais en réserve. Je souhaitais lui montrer ma joie d'être à ses côtés pour une durée indéterminée. Aussi longue que possible bien sûr.

Une légère brise passa soudainement sur nous. Ne voulant pas que Haruna prenne froid malgré ma veste, je l'attirais dans mes bras, l'enlaçant plus fermement sans pour autant verser dans le possessif. J'en profitais pour lui murmurer doucement.

- Si tu savais comme je suis heureux... J'aimerai que cela marche entre nous. J'espère que je serai un petit ami à la hauteur...

J'étais novice dans le domaine de l'amour, même en comptant Naoya, et j'avais peur de faire quelque chose de déplacé, d'aller trop vite où ce genre de choses. Je ne connaissais pas bien les gestes de l'amour et je ne souhaitais pas effrayer Haruna, c'était même la dernière chose que je voulais faire. Je souhaitais la chérir et le rendre heureuse...

Mais nous n'étions qu'au commencement de notre relation, il n'était pas encore question d'avenir, seulement de présent.

- Le temps commence à se rafraîchir... Nous ne sommes pas à l'abri ici. Nous pouvons rester dans le parc encore un moment, mais nous devrions nous mettre sur un banc abrité avec des arbres, lui proposais-je tout en passant une main dans les cheveux de Haruna. Et puis je m'en voudrais terriblement si tu prenais froid...

Je m'éloignais légèrement puis je déposais un baiser sur le front de ma petite amie. J'adorais le penser. Penser que mon affection pour Haruna était partagée et que nous avions un lien.
Un nouveau courant d'air me décida et je me mis debout, donnant la main à Haruna pour qu'elle se remette debout. J'avais vu un banc près de l'étendue d'eau, il était en partie abrité par un saule pleureur. Une ambiance autrement plus romantique donc.

Une fois assis, je repris Haruna dans mes bras. Je n'arrivais pas à rester éloigné d'elle. J'avais peur que tout cela ne soit qu'un rêve et que j'allais me réveiller seul dans mon petit studio...

(c) Codage by FreeSpirit

Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Mer 6 Mai - 19:17
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

Je ne pouvais être plus heureuse qu’au moment où Kazuki fit le dernier geste pour sceller nos lèvres… Ou alors quand il disait m’aimer… Tout cela me donnait vraiment envie de croire en un nous.

Je sentis mes joues chauffer quand il me fit autant de compliments. Certes, avec le temps, j’avais l’habitude d’en recevoir mais quand ils venaient de Kazuki, sans que je sache pourquoi, je rougissais beaucoup plus facilement, surtout quand je sentais son cœur battre aussi rapidement que le mien sous ma paume.

Un nouveau coup de vent me fit légèrement frissonner, même si j’avais beaucoup moins froid grâce à la veste de mon, désormais, pe… Petit-ami… Waow, ça me faisait bizarre de me dire ça mais d’un côté j’avais presque envie de kyatter, d’autant plus quand ce mot sortait de la bouche de Kazuki.

Par la suite, je suivis Kazuki jusqu’à un banc pas très loin de où on était, tenant sa veste pendant le trajet pour éviter qu’elle tombe.

Une fois sur le banc, qui était beaucoup plus confortable que l’herbe, je me retrouvais, de nouveau, dans les bras de Kazuki. J’avais l’impression de nager en plein rêve à chaque fois que j’étais dans ses bras.

« J’espère aussi que ça marchera entre nous, je finis par dire en répondant à son étreinte. Même si pour le moment, ça me fait bizarre de me dire qu’on est officiellement ensemble, c’est tout nouveau pour moi. »

Je levais ensuite la tête pour embrasser tendrement mon petit-ami -je devais m’entraîner à dire ce mot- avant de lui faire un bisou esquimau et de rire légèrement.

« Tu sais, avant, je ne comprenais pas vraiment pourquoi les couples s’embrassaient presque tout le temps, mais ça c’était avant qu’on s’embrasse pour la première fois, j’explique pour justifier mon rire. »

Depuis que j’étais arrivée à Nishinaka, je m’étais renfermée et je ne comprenais pas vraiment pourquoi les personnes en couple étaient toujours en train de s’embrasser ou avaient envie d’être ensemble, j’avais réussi à comprendre ça grâce à Kazuki.

Commençant par me sentir mal à l’aise en étant à moitié sur le banc et sur Kazuki, je finis par m’asseoir sur les genoux de mon petit-ami avant de passer une main dans ses cheveux pour le recoiffer légèrement… Certaines habitudes ont la vie dures et, le pire, c’était que j’avais du mal à retirer ma main tellement ils étaient doux.

« N’hésite pas à me le dire si jamais je t’écrase, je finis par dire en retirant ma main de ses cheveux. Je m’en voudrais si tes cuisses venaient à devenir des crêpes. »

Je lui fis ensuite un bisou sur la joue avant de l’embrasser et de mettre ma tête sur son épaule, savourant cette bulle qui s’était instaurée entre nous. Je n’avais pas envie de rentrer et retrouver ma chambre vide.

Alors que j’avais fermé les yeux pour profiter de la douce ambiance qui s’était installée, je sursautais en entendant un bruit qui ne m’était pas inconnu et pour cause…

« Un feu d’artifice ! Je m’exclame, des étoiles dans les yeux sans bouger ma tête de l’épaule de Kazuki. C’est l’un des premiers de l’année, non ? »

Certes, on le voyait mal car il devait venir d’une des villes à côté de Nishinaka, mais on le voyait et c’était le principal parce que ça faisait un moment qu’il n’y en avait pas eu car ceux de Nishinaka devaient être tellement parfaits qu’il y en avait peu. C’était dommage car c’était quelque chose que j’adorais.
Je devins soudain nostalgique en me souvenant de ceux que j’avais eu l’occasion de voir à Sendai mais je préférais ne pas en parler à Kazuki car je n’avais aucune envie de retourner dans ma ville natale…

« Je suis contente de pouvoir en voir un avec toi, je dis simplement en resserrant l’étreinte. »

Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
Oshino Kazuki
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 29
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel : You are my one in a million Tumblr_mf51k5Sr9S1risa1ro1_500
Messages : 1422

Sam 9 Mai - 17:57
Voir le profil de l'utilisateur     
You are my one in a million
Oshino Kazuki & Takashi Haruna
Le feu d'artifices était magnifique. Je n'en avais vu que trois au cours de ma vie. à Aso, nous faisions plutôt du lâché de lanternes à l'occasion des fêtes, nous évitions tout ce qui était du domaine de la pyrotechnie à cause du bétail qui pouvait réagir très violemment. Moi-même je n'étais pas un grand fan de toutes ces choses qui explosaient dans le ciel.

Mais, avec Haruna à mes côtés, je ne pouvais m'empêcher de trouver le spectacle absolument fabuleux. Mes yeux se posèrent quelques secondes sur le visage de ma petite amie. Ses yeux brillaient de bonheur et son visage était détendu, elle semblait sincèrement heureuse.

Mes doigts passèrent doucement dans les cheveux de Haruna tandis que je continuais de contempler les explosions colorées. Je souris quand elles devinrent plus grosses, le bouquet n'allait pas tarder.

Et il fut très beau, illuminant le ciel avec force et colorant le noir d'encre de la nuit. J'étais moi aussi heureux d'avoir partagé ce moment avec ma petite amie. Nous n'étions véritablement ensemble que depuis une heure et déjà nous avions pu voir un feu d'artifice depuis un coin romantique. Cela annonçait peut-être de bonnes choses.

- Tu étais très jolie avec tes beaux yeux plein d'étoiles, lui dis-je en lui embrassant le haut du crâne.

Je ne mentais pas, je n'aimais pas mentir, et donc je lui disais simplement ce que j'avais pensé.

Le silence était revenu, la pénombre également, même si cette dernière était affaiblie par la présence de lambadaires aux formes originales.
Mon regard se porta sur les alentours. Il n'y avait pas de cygnes dans le coin, en fait, il n'y avait pas beaucoup d'animaux à Nishinaka à part quelques insectes dans les parcs. C'était bête, ça donnait un côté trop "humain" à la ville, comme si nous étions les seuls sur le territoire.

Je souris néanmoins légèrement. J'avais Haruna avec moi, je pouvais me passer des oiseaux et autres -tant qu'on ne me retirait pas mes colocataires-.
Je me décidais à prendre la parole et mettre un terme au silence, il n'étais pas lourd, mais il fallait bien parler de temps en temps.

- Il fait à présent bien sombre... Nous devrions revenir vers l'entrée du parc.

Je me dégageais doucement de Haruna et me mit debout avant de lui tendre la main. Nous étions presque seuls à cette heure là dans le parc, nous pouvions donc nous permettre de nous montrer notre affection. Dans la limite de la bienséance évidemment.

Je souhaitais aussi revenir près de la civilisation car il y avait moins de risque de tomber sur des personnes complètement tarées ou imbibées d'alcool. Mais cela voulait dire également de ne plus pouvoir embrasser ma petite amie comme je le voulais ou ne pas pouvoir la serrer dans mes bras tant qu'il y avait trop de monde.
C'était agaçant. Nous en étions qu'au commencement -et c'étais le cas de le dire- de notre relation, et personnellement, j'avais besoin de sentir que Haruna était bien présente à mes côtés, que ça n'était pas un rêve.

L'entrée du parc se matérialisa devant nous un peu trop vite à mon goût et je décidais de profiter de la fin de notre "rendez-vous".

- Tu as passé un bon moment ? demandais-je avant de me rappeler que nous n'avions rien mangé. Tu as faim ? On pourrait faire durer notre rendez-vous en allant manger quelque part si tu veux. A moins que tu n'aies dis à tes parents que tu rentrais manger avec eux.

Je ne faisais que proposer mais je n'imposais rien. La famille passait avant, nous aurions de toute façon d'autres moments pour manger ensemble si notre relation évoluait positivement.
Et je souhaitais vraiment qu'elle évolue dans ce sens là.

Je me penchais donc pour déposer un tendre baiser sur la joue de ma petite amie tout en souriant. Je voulais lui faire comprendre que je ne risquais pas de me facher si elle refusait ma proposition.
Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Dim 10 Mai - 14:51
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

Le feu d’artifice finit un peu trop rapidement à mon goût mais, ce n’était pas grave parce qu’il avait été magnifique, peut-être que le fait que j’étais avec Kazuki y était pour quelque chose.
Un sourire prit place sur mes lèvres en entendant son compliment avant que je le vois regarder les alentours. Je me demandais ce qu’il cherchait mais je finis par penser à autre chose en voyant le ciel où il ne restait plus aucune trace du précédent feu d’artifice.

Nous étions tous les deux partis dans nos pensées ce qui fit qu’un silence s’était installé entre nous, un silence agréable, comme presque toujours entre nous. Kazuki finit par parler ce qui brisa le silence, ce qui n’était pas plus mal car j’aimais bien entendre sa voix.
Quand je le sentis bouger, je me levais avant de partir jusqu’à l’entrée de parc, ma main dans la sienne… Je trouvais ça dommage qu’il y ait un peu de monde car j’avais envie de plus de proximité avec mon petit-ami.

Un peu avant de sortir du parc, nous nous arrêtâmes. Je sentais bien que la fin de notre rendez-vous arrivait à grands pas et un très grand sourire prit place sur mes lèvres en entendant sa question alors que je secouais lentement la tête.

« Mes parents sont partis deux jours à Osaka, ils reviennent seulement demain donc on peut aller manger quelque part si tu veux. Je connais un restaurant traditionnel qui est vraiment bon et pas trop cher.  »

Personnellement je n’avais aucun problème financier grâce à mes parents et mon travail -et ce même si je pouvais, parfois, être une acheteuse compulsive-, mais, ne sachant pas vraiment s’il en était de même pour Kazuki je préférais préciser ce point.
C’est main dans la main que nous partîmes en direction du restaurant dont je venais de parler. Une fois dans le lieu, nous fûmes installés à une table un peu isolée des autres et où il y avait une bougie. Je trouvais l’ambiance paisible car il y avait peu de monde et, cela, contribuait à donner une ambiance assez romantique.

« Ça me fait plaisir de pouvoir passer du temps avec toi, je dis une fois les plats commandés. »

Je m’attachais ensuite les cheveux en queue de cheval, en prévision des tonkatsu ramen qui devaient arriver, avant de prendre la main de Kazuki sur la table. Je n’arrivais pas à me passer de son contact, c’était étrange mais je ne m’interrogeais pas plus que ça car on était ensemble maintenant, donc je pouvais profiter de ça pour tenir sa main quand c’était possible.

« J’aimerais bien essayer de retourner à Sendai, un jour, pour voir un feu d’artifice car, du plus loin que je m’en souvienne, ils sont magnifiques. »

J’avais dis ça pour combler le silence qui commençait à s’installer mais aussi parce que je ne voulais pas cacher ce genre de chose à Kazuki car, bon, il n’avait pas vraiment à savoir que j’avais une bonne partie de ma famille vivant encore là-bas… Enfin pas pour le moment.

« On se réunissait souvent entre jeune pour piqueniquer avec des repas préparés par nos parents, avant de regarder les feux d’artifices. Ce qui était le plus intéressant je trouve c’est que les feux d’artifices prenaient souvent des formes telles que des fleurs, des étoiles, et autres. Ça donnait lieu à des paris et ceux qui gagnaient avait le privilège de gagner. C’était des moments assez agréables où la bonne humeur régnait. »

Plongée dans les souvenirs, j’avais eu les yeux dans le vague pendant tout mon récit avant de regarder Kazuki dans les yeux et lui sourire.

« Désolée, je suis partie un peu trop loin dans mes souvenirs, j’espère ne pas t’avoir ennuyé. »

Je m’en voulais horriblement parce que le sourire que j’affichais était à moitié sincère car les "bons" souvenirs que j’avais de Sendai étaient noircis par la trahison de certaines personnes.

Je sursautais en entendant mon portable sonner avant de le sortir de mon sac et lire le message de mes parents qui s’inquiétaient de savoir si j’avais réussi à dîner ce soir… Ils arrivaient souvent aux bons moments pour me changer les idées.

« Tu sais que j’avais réussi à oublier mon portable ce qui est assez rare, je dis avant de regarder, de nouveau, mon téléphone qui avait sonné et de le montrer à Kazuki. Dis-toi que mes parents savent très bien que je suis capable de brûler une omelette et qu’ils m’envoient une photo de leur dîner pour je ne sais quelle raison. »

Je répondis rapidement au message avant de ranger mon téléphone et de reprendre la main de Kazuki en attendant les plats.

Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
Oshino Kazuki
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 29
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel : You are my one in a million Tumblr_mf51k5Sr9S1risa1ro1_500
Messages : 1422

Jeu 14 Mai - 11:07
Voir le profil de l'utilisateur     
You are my one in a million
Oshino Kazuki & Takashi Haruna
J'offris un doux sourire à Haruna. L'écouter parler de ses souvenirs était loin de m'ennuyer, j'appréciais l'écouter et en apprendre plus sur elle, sa famille, ce qu'elle aimait. Je notais donc dans un coin de ma tête de regarder quand devaient avoir lieu les prochains feux d'artifice à Sendai pour pouvoir lui faire une surprise. Enfin, il faudrait un peu d'organisation pour cela et donc il fallait que je m'y atelle rapidement.

Je laissais un rire m'échapper. Brûler une omelette ? L'un des premiers plats qu'on apprend à faire petit ? J'étais assez surpris et amusé, je me dis que j'allais devoir inculquer quelques bases de cuisine à cette jeune Shinki. Ça pourrait être amusant, j'avais toujours aimé cuisiner.

- Je peux t'apprendre à cuisiner quelques plats si tu veux, lui proposais-je après qu'elle ait répondu à son message. Tu pourrais venir chez moi une après midi ou un matin et je te montrerai comment faire un bentô avec des décorations. Et je ne laisserai pas Spin t'approcher si cela t'inquiète.

Je savais que Haruna n'aimait pas tout ce qui était gros insectes et arachnides, comme beaucoup de gens de par la peur des morsures et du grand nombre de pattes. Donc, je laisserai mon araignée dans son terrarium pour ne pas effrayer ma petite amie.

Le serveur revint avec les plats, nous avions commandés des ramens tout les deux. Après le "Ittadakimasu" d'usage, le repas débuta. D'abord dans le silence puis je finis par faire une pause une fois la plus grosse partie de mes ramens avalés. Je regardais distraitement autour de nous puis mon attention se reporta sur notre table.

- Au fait, pour tout à l'heure, tu n'as pas à t'en faire, je suis même heureux d'entendre tes souvenirs d'enfance, lui expliquais-je. Comme ça je peut savoir ce que tu aimes ou pas, quel genre de chose t'amuse et te fait plaisir ou au contraire, ce que tu n'aimes pas. Ça m'aiguille un peu, puisque à vrai dire, au final, je ne sais pas grand chose de ton enfance qui a dû être très différente de la mienne.

Un sourire doux vint orner mes lèvres puis je bus une gorgée du bouillon chaud et épicé avant de reposer mon bol et mes baguettes. C'était simple et bon, en plus, les prix n'étaient effectivement pas chers, ce qui me rassurait parce que je n'avais pas les moyens de payer le repas dans un restaurant chic.
Mais peut-être un jour, si notre relation évoluait bien et que nous restions ensemble...

Le serveur revint un peu plus tard alors qu'un silence confortable s'était installé, nos mains qui s'étaient retrouvées se séparèrent à l'arrivée de l'homme qui nous demanda si nous souhaitions un dessert. Je choisi de prendre un Kuzukiri parce que c'était très frais et sucré. J'aimais ce dessert et en plus, ici il n'était vraiment pas cher, j'espérais que la qualité y serait quand même.

Une fois l'homme parti, ma main retrouva celle de Haruna. C'était presque comme si nos propres mains étaient dotées d'une vie bien à elles et s'étaient choisies comme partenaire. J'aimais bien caresser doucement les doigts fins de Haruna avec mon pouce, son grain de peau était si doux au toucher.

Le reste de la soirée dans le restaurant fût partagé entre la conversation, le dessert et nos regards qui se croisaient ainsi que nos mains qui ne se lâchaient plus. J'avais souhaité payer la totalité des frais, mais au final, nous avions partagé l'addition. Puis nous étions sortis repus et heureux pour ma part d'avoir pu prolonger notre rendez-vous. Il n'y avait pas trop de monde dans le coin où nous étions, mais pour aller chez Haruna à Narikin, nous allions croiser pas mal de personnes.
Mais au moins, si ses parents n'étaient pas présents, alors nous allions pouvoir rester un petit moment devant sa porte pour pouvoir se dire bonne nuit comme il se devait.

- Je te raccompagne chez toi ? proposais-je bien que je ne pensais pas qu'elle me dise non. Il commence à se faire tard et je serais plus rassuré si je restais avec toi pour être sûr que tu es bien en sécurité chez toi.

Haruna portait ma veste sur elle pour éviter d'attraper froid, et avec ce look un peu sauvage que lui donnait le vêtement de simili-cuir, elle risquait d'attirer sur elle encore plus de regards désireux. Or je ne voulais pas qu'on lui fasse du mal ou que quelqu'un pose sa main sur elle. je n'étais pas quelqu'un de possessif ou de très jaloux, mais je tenais sincèrement à Haruna.
Takashi Haruna» I ❤ Nishinaka
Takashi Haruna
Avatar : Niigaki Risa
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 19/07/1991
Age : 28
That's what i do there : vendeuse dans un magasin de vêtements
What about love ? : Tout juste fiancée ♥
How I feel : Nyaaaaaa ♥️

You are my one in a million 3270252812_1_10_2CTB7JbT

Messages : 5878

Dim 17 Mai - 18:39
Voir le profil de l'utilisateur     



You are my one in a million

Avec Oshino Kazuki ♥

J’hochai légèrement la tête en entendant la proposition de Kazuki qui consistait à m’aider à faire un bento… Je ne pouvais pas être plus enthousiaste que ça car je savais que je ne serais pas la meilleure élève qu’il aurait, ma mère pourrait en attester. Mais bon, ça pouvait être amusant de cuisiner avec mon petit-ami.

Par la suite, les ramens arrivèrent et nous commençâmes à manger après le « itadakimasu » usuel.
Le tonkatsu était très bon et j’étais vraiment heureuse de pouvoir partager ce moment avec Kazuki. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que mes yeux se levèrent en entendant le jeune homme face à moi prendre la parole. C’est vrai, que rien qu’en pensant à la mentalité de ceux qui nous avaient entourés, mon enfance était différente de la sienne.

Une fois le plat avalé, nos mains se retrouvèrent presque comme par habitude. Une agréable habitude, d’ailleurs. Quand son pouce caressait mes doigts, je sentais des petits frissons dus à ce doux toucher.

Pour le dessert, je pris une glace au thé pour dire de finir sur une note légère et froide. Et, pendant qu’on mangeait nos desserts, nos mains ne se lâchaient plus alors que nos regards se croisaient et que nous parlions de divers sujet. C’était la meilleure façon de finir un repas.

A la fin, je dus insister pour qu’il ne paye pas l’addition dans sa totalité. Kazuki dut voir que je ne changerais pas d’avis et accepta que je paye l’autre part des frais.

Une fois l’addition payée, nous sortîmes du restaurant et la question, à laquelle je m’attendais, fut posée. Elle marquait malheureusement la fin de notre rendez-vous mais on en aurait d’autre maintenant, et je devais m’habituer à ce que tous se finissent à un moment.

« Je veux bien que tu me raccompagnes. On pourra rester encore un peu ensemble comme ça. »

Je souris à Kazuki avant de reprendre sa main et de partir, en sa compagnie, en direction de Narikin. Pendant le trajet, qui se faisait dans un silence agréable, mon regard s’arrêtait tantôt sur les passants, tantôt sur Zuki. Il semblait concentré sur quelque chose et son expression était, tout simplement, irrésistible !

Cependant j’évitais de trop le regarder car je risquais de me prendre une personne trop concentrée sur son téléphone… Même s’il y en avait pas beaucoup par rapport à ceux qui sortaient simplement pour s’amuser.

Nous arrivâmes rapidement chez moi. Il y avait un peu de monde dans le quartier et, donc, j’ouvris le portail avant de m’arrêter sur le porche.

« Je suis vraiment contente qu’on ait pu passer du temps ensemble, je dis en me tournant vers Kazuki. Si ça peut t’aider pour prévoir un rendez-vous, je ne travaille jamais le samedi après-midi et le dimanche. J’ai souvent une autre après-midi ou matinée de libre mais ça change toutes les semaines. »

J’enlevais ensuite sa veste pour la lui rendre.

« Merci pour cette soirée, la boite à musique et de m’avoir prêté ta veste… Bonne nuit. »

L’une de mes mains était toujours dans la sienne alors que la seconde avait trouvé place sur la joue de Kazuki. Je me mis sur la pointe des pieds pour l’embrasser aussi chastement qu’avant.
Au bout de quelques minutes, je rentrais avec la promesse que l’on se reverrait rapidement. Je restais un peu de temps le dos contre la porte d’entrée, mon cœur battant vite en repensant à la soirée qu’on venait de passer. Je passais ensuite, rapidement à la salle de bain, et attendis d’avoir un message de Kazuki comme quoi il était bien rentré. Je lui répondis avant d’aller dormir.

 
You are my one in a million
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You are my one in a million
» DiBiase Vs Jericho
» ECW du 27 juin 2012 - Ted DiBiase VS Husky Harris
» MILLION DOLLAR BABY. – Kamelia [TERMINÉ]
» Plus d'un million de spectateurs pour les Stones à Rio...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: Archives des membres :: Les rp's terminés-