AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 After dinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tokunaga Renji» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Matsuzaka Tori
Pseudo : Keiko113
Date de naissance : 11/11/1986
Age : 31
That's what i do there : Garçon de café / agent de la NSA
What about love ? : Célibataire
How I feel : .

Messages : 568

Sam 11 Juil - 13:24
Voir le profil de l'utilisateur     
After dinner —


   

   

   
— Yui & Kyohei & Harumi
J’ai vraiment été surpris en lisant ce sms, qui aurait pu croire que Kyohei puisse se marier si facilement. Pas moi en tous cas, du moins pas aussi rapidement. Non mais c’est vrai, je n’ai jamais entendu parler d’une petite amie ou même d’une amie aussi charmant que celle-ci et voilà qu’il m’annonce qu’il est marié. Il a beau me dire qu’il n’était pas bourré quand c’est arrivé, j’ai toujours beaucoup de mal à le croire…. A moins qu’il soit devenu fou … Oui ça doit certainement être ça … Parce que vraiment je ne voie pas ce qui a pu lui passer par la tête pour prendre une telle décision. Le mariage est un truc à ne pas prendre à la légère, alors oui c’est vrai il se fait vieux, mais moi aussi je suis vieux et ce n’est pas pour autant que je me marrie avec la première femme venue.

En tous cas, quoi qu’il en soit ce gas me doit des explications. On aurait très bien pu faire ça dans un bar au tour d’un verre mais finalement la perspective de diner chez lui m’enchante plus. D’autant plus qu’il a rapidement accepté de se voir en présence de sa nouvelle femme. Ravie donc de pouvoir faire si rapidement la rencontre de cette jolie créature, je n’ai pas pris bien longtemps avant de me retrouver, comme convenu, à 19h30 devant sa porte d’entrer. Après m’être assuré rapidement que ma tenue et mon look soit irréprochable, le son mélodieux de la sonnette se fait finalement entendre.

J’ai vraiment hâte de voir comme ce jeune homme habitué au célibat fait maintenant pour vivre avec une femme. Déjà en temps normal, elles ne sont pas toute faciles à vivre mais alors en plus s’il se met à vivre avec une étrangère cela doit compliquer grandement la tâche. Cependant, l’idée de voir mon ami galérer me fait bêtement sourire, une chose est sur ce n’est pas avec moi que les choses s’arrangeront. Certes, c’est un très bonne ami à moi, mais je suis plutôt du genre à le taquiner il est donc hors de question que je vole à sa rescousse si les choses tourne mal. Et puis tout le monde sait qu’il ne faut pas contredire une dame…

C’est seulement après quelque minute d’attente que la porte fini par s’ouvrir sur la nouvelle femme de mon ami. Honnêtement, elle est encore plus belle qu’en photo et je comprends déjà un peu mieux pour quoi Kyohei là choisi, elle, plutôt qu’une autre.

-«  Bonsoir, lui lançais-je tout en souriant, je suis Tokunaga Renji l’ami de Kyohei, ravie de faire ta connaissance » 
 
   
code by lizzou — gifs by TUMBLR (JORNSNOW) — 000 MOTS.

   

   
Tachibana Yui» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Fukada Kyoko
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 14/11/1990
Age : 27
That's what i do there : Maid... SERIEUSEMENT !!?
What about love ? : Mariée
How I feel :
Messages : 203

Lun 13 Juil - 21:19
Voir le profil de l'utilisateur     
Elle avait encore un peu de temps avant que l'ami de Kyohei n'arrive. Sauf que, maintenant qu'elle y pensait, il serait sans doute préférable qu'elle s'assoit convenablement sur le canapé, plutôt que d'y être vautré comme un phoque sur son bout de banquise. La vision imagée pouvait être mignonne, la vraie ne l'était pas du tout. Elle ressemblait à rien étendue comme ça... Enfin, elle ressemblait à quelque chose, mais c'était tout sauf une jolie jeune femme fraîchement mariée.

D'un mouvement souple, elle se redressa faisant à nouveau face à la télé. Juste au moment où elle s'apprêtait à grogner contre les chaînes de télévision, la sonnette retentit dans tout l'appartement. Elle ne réagit pas tout d'abord, pas encore habituée à ce son-là. Mais se leva d'un bond quelques secondes plus tard, tout en lâchant « J'y vais » un peu trop plein d'énergie.
Elle ouvrit la porte, accueillant le jeune homme qui se trouvait là avec le sourire.

« Bonsoir ! Yui », lâcha-t-elle pour se présenter, « Ravie aussi », dit-elle en se décalant de la porte.

Elle indiqua ensuite le salon au jeune homme et l'invita à prendre place sur le canapé. Il le détailla du regard plusieurs secondes. Il était bien habillé, plutôt mignon, et avait l'air sportif. Kyohei savait bien choisir ses amis !

« Tu veux boire quelque chose ? », demanda-t-elle enfin, « Kyohei est dans la cuisine. Il prépare le dîner »

Elle le tutoyait déjà. Eh oui, c'était ça une Yui. Elle n'était pas non plus du genre à tutoyer tout le monde, elle savait avec qui elle pouvait le faire et avec qui elle ne le pouvait pas.

S'excusant rapidement, elle partit rejoindre Kyohei et lui fit savoir que son ami était là, et qu'ils l'attendaient au salon. Elle posa ses mains sur ses épaules, tentant de voir ce qu'il était en train de faire. A part les odeurs qu'elle pouvait sentir, elle ne savait rien. Ou alors il lui avait dit et elle n'avait pas entendu ? Non, elle s'en souviendrait s'il lui avait dit ce qu'il préparait... n'est-ce pas ?

Ne voulant pas le déranger plus longtemps et ne souhaitant pas laisser l'invité seul, elle prit des verres et quelques boissons et repartit au salon. Elle déposa le tout sur la table et s'assit sur le canapé. Son regard sa posa à nouveau sur la télé alors que ses doigts pianotaient sa cuisse. Elle resta ainsi durant plusieurs minutes. Elle se tourna de temps à autre vers la porte, adressant des « Il devrait pas tarder » à Renji.
S'il n'était pas là d'ici 10 minutes, elle appellerait la police pour signaler la disparition de son cher et tendre. Elle devait le faire réagir d'une manière ou d'une autre pour qu'il daigne les rejoindre.
Soudainement, une immense sourire étira ses lèvres avant que sa voix ne résonne dans tout l'appartement :

« Chériiiii, qu'est-ce que tu faiiis ? Viens dire bonjour à ton ami enfin ! »
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
avatar
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 30
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Lun 13 Juil - 21:55
Voir le profil de l'utilisateur     
Dans un soupir, installé aux fourneaux, Kyohei soufflait pour la énième fois de la journée. C’était encore lui qui faisait la cuisine. Il détestait ça mais c’était encore lui qui se retrouvait à préparer le dîner de soir. En soit, il n’avait pas trop le choix. Il invitait donc ça semblait être la moindre des choses qu’il le prépare mais l’air blasé sur son visage n’avait pas l’air de disparaître lui. Bien qu’il favorisait toujours les plats simples, que son ami se satisferait d’un poulet au curry avec quelques accompagnements, le jeune homme ne pouvait s’empêcher d’être blasé. La cuisine, ce n’était décidément pas son truc et il se demandait encore pourquoi ils n’avaient pas commandé des pizzas. Parce que quand on invitait quelqu’un, on ne lui proposait pas des pizzas. Encore un soupir.

Le tablier autour de la taille, il touilla sa sauce lorsqu’on sonna à la porte et sans rien dire, il avait laissé sa femme allait ouvrir. De toute manière, il n’aurait pas pu laisser le plat sans surveillance si bien qu’il amena la cuillère à ses lèvres pour goûter, jetant de bref coup d’oeil à l’entrée de la cuisine. Malgré tout, ça l’inquiétait et il espérait qu’entre les deux, ça se passait correctement. Yui avait toujours été assez vive d’esprit, il ne fallait pas qu’elle effraie son ami. Il aurait sûrement du le prévenir... Tant pis. Haussant les épaules, il déclara à la demoiselle qu’il arrivait bientôt tandis qu’il réglait le tout, baissant le feu de la viande afin que ça cuise tranquillement pendant qu’il boirait l’apéro.

Un rire franchit ses lèvres à l’entente du surnom et sur ces mots, il retira le tablier, près à partir les rejoindre. Depuis qu’ils s’étaient mariés, ils n’arrêtaient pas de plaisanter là-dessus. Des enfants jusqu’au bout, qu’on les reprenne et leur dise que c’était mal d’agir de la sorte.

- Je suis là mon coeur, Déclara le magicien en apparaissant à son tour dans le salon et ne retenant pas le clin d’oeil pour accompagner ses dires, Je ne pouvais pas être partout à la fois et ça aurait été dommage que l’appartement prenne feu juste pour bonjour !

Evidemment, c’était de la taquinerie pur et dur, d’un geste de main il salua alors Renji avant d’élargir l’éclat présent déjà sur ses lèvres.

- Tu vas bien ?

En même temps, il les servit, connaissant les goûts de son collègue et ceux de sa femme puis leur donna chacun leur tour leur verre respectif avant de se servir lui-même.

- Je suppose que je n’ai pas à faire les présentations, Reprit Kyohei ensuite, se tournant vers l’autre jeune homme, une esquisse amusée égayant son visage, Elle ne t’a pas trop traumatisé ça va ?

Eh... C’est ta femme, tu n’es pas censé montrer à quel point tu es fou d’elle et que tu es heureux de t’être marié pour la vie avec elle ? Vraisemblablement pas pour ce garçon. La taquinerie était aussi une certaine démonstration d’amour non ?

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Tokunaga Renji» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Matsuzaka Tori
Pseudo : Keiko113
Date de naissance : 11/11/1986
Age : 31
That's what i do there : Garçon de café / agent de la NSA
What about love ? : Célibataire
How I feel : .

Messages : 568

Jeu 16 Juil - 15:20
Voir le profil de l'utilisateur     
Tout en entrant dans l’appartement, je prends soin de noter et d’enregistrer dans un coin de ma tête, le charmant prénom de la nouvelle femme de mon ami. Nous serons, après tous, certainement amené à nous revoir, il serait donc stupide de ne pas faire un effort pour retenir un prénom aussi simple. De quoi aurais-je l’air si non ? Je ne m’imagine absolument pas, la prochaine fois, me retrouver devant elle avec un énorme trou de mémoire. D’autant plus que pour un agent de la NSA sa serait mal venu de ne pas être capable de retenir ce genre d’information si crucial.

La suivant donc jusqu’au salon je m’installe, sur son ordre, sur le canapé avant de la suivre du regard. Il n’y a vraiment rien à redire sur les gouts de Kyohei. Cette femme est tout simplement parfait, du moins en apparence, je ne me permettrais pas de juger le reste sans la connaitre un tant soit peu. Mais connaissant mon ami, il est fort peu probable que Yui soit une atrocité. Et il est clair que si cela n’avait pas été sa femme, je n’aurais pas dit non à tenter quelque petite rapprochement avec elle. Par chance pour mon collègue, je suis un ami tellement formidable que je me contenterais de rester le plus aimable possible sans jamais tenter de rendre la situation ambigüe entre elle et moi.

Me contentent donc de lui sourire gentiment, après qu’elle m’ait proposé à boire. J’avoue devoir retenir un rire en apprenant de Kyohei se trouve dans la cuisine. C’est vrai qu’en arrivant je me suis étonné de ne pas le voir immédiatement, mais jamais je n’aurais pensé qu’il puisse se trouver là-bas. Lui qui déteste tellement à ça, comment en était-il arrivé à devoir préparé le diner… Sans jouer les machos, loin de là cette idée d’ailleurs, c’est habituellement les épouses qui se charge de ce genre de chose …. Yui serait-elle donc toute autant réfractaire à l’idée de cuisiner ?

-«  Si ça ne te dérange pas, ça serait avec plaisir. » finis-je par lui répondre tout en essayant de dissimuler au mieux mon hilarité passagère.

Finalement les choses sont plus simples que prévu, Yui ne semble pas trop se prendre la tête avec les familiarités que veux habituellement la tradition. En temps normal, il est vrai que c’est le genre de chose qui m’aurait déranger, après tout nous n’avons pas élevé les cochons ensemble… mais bon … pour une jeune femme si belle et épouse de Kyohei je suis prêt à passer au-dessus sans aucune problème.

La laissant donc aller chercher les boissons, je lui fais cependant signe rapidement qu’elle n’a pas à s’excuser de devoir me laisser quelque seconde seul. Profitant donc de son absence, je me mets à faire voyager mon regard dans la pièce. On peut dire qu’ils sont plutôt bien installés, appartement spacieux et fonctionnelle, en somme un endroit bien sympa pour commencer sa vie de couple.

Terminant d’inspecter les lieux, je gratifie Yui d’un nouveau sourire lorsque qu’elle refait finalement son apparition dans le salon avant de reprendre place dans le canapé. A ce moment-là, un silence vient à s’installer entre nous. Il est vrai que ne nous connaissant pas, il est plutôt difficile d’engager une conversation … Surtout que pour ne pas l’aider, je détester parler de moi …. Je me contente donc de regarder distraitement la télévision, souriant à chaque fois que Yui me fait signe que mon ami ne devrait pas tarder.

Bon d’accord il doit s’occuper du repas, mais ce n’est pas non plus une raison pour prendre autant de temps. Je vais vraiment finir par croire qu’il s’est noyé dans une de ses casseroles à force …. Sa femme semble d’ailleurs trouver également le temps trop long puisqu’elle vient à lâcher une phrase qui me décrocha un nouveau sourire, plus grand cette fois-ci que les précédents. Si un jour on m’avait dit que j’entendrais qu’Kyohei se faire appeler chéri, jamais je n’aurais voulu le croire. Par chance ce petit surnom, semble faire effet puisque seulement quelque seconde après, je voie ENFIN le visage de mon ami faire son apparition dans le salon. On peut dire qu’il aime se faire désirer celui-là. Je lui aurais d’ailleurs bien faite une petite réflexion si seulement à son tour il n’avait pas appelé Yui par un petit surnom tout aussi adorable que le sien.

-«  Très dommage effectivement » dis-je finalement toute en saluant d’un geste de tête mon ami qui semble finalement tout disposé à passer un peu de temps en notre compagnie.

-«  Bah écoute ça va plutôt bien. Et toi, comment tu vas ? Ce n’est pas trop fatiguant la vie d’homme marié ? »Lançais-je sur le ton de la plaisanterie avant de prendre le verre que mon ami me tend. Je lui aurais également bien demandé si sa charmante femme ne l’épuise pas trop le soir, mais préférant m’abstenir pour cette fois, je préfère poser mon regard sur Yui lorsque mon ami vient à me demander si elle ne m’avait pas trop traumatisé. »

-«  Dois-je comprendre que tu lui mène la vie dure ? Dis-je en rigolant tout en reposant mon attention sur Kyohei. Aurais-tu finalement trouvé une femme qui est arrivé à te dompter Kyohei ? En tous cas, tu sais bien qu’avec moi il en fait beaucoup pour me traumatiser.»

Et d’ailleurs il en faut beaucoup à mon ami aussi, notre vrai boulot nous y obligeant fortement. Mais bon ça encore une fois c’est le genre de chose que personne n’est sensé savoir alors autant faire comme si de rien était.  Tendant donc mon verre vers mes hôtes je trinque avec un eux après avoir lancé une petit kampaiiiiii

-«  En tous cas je suis ravie que tu m’ais invité, j’étais vraiment impatience de découvrir la femme qui t’a finalement fait changer d’avis.»
Tachibana Yui» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Fukada Kyoko
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 14/11/1990
Age : 27
That's what i do there : Maid... SERIEUSEMENT !!?
What about love ? : Mariée
How I feel :
Messages : 203

Sam 18 Juil - 15:25
Voir le profil de l'utilisateur     
Pff. L'excuse...
Bon, certes, ça aurait été très embêtant que l'appartement prenne feu. Mais ce n'était pas une bonne excuse, voilà.
Elle ne dit rien cependant, se contentant de rire légèrement. Elle avait le sentiment qu'une ambiance douce et légère s'était emparée de l'appartement, c'était agréable de s'y trouver au milieu. Ca lui rappelait un peu l'ambiance qu'il avait toujours quand ses frères étaient là. Elle avait cette sensation d'être à sa place et bien entourée. Comme ce soir. Pourtant, elle ne connaissait pas plus Renji que ça, mais il lui semblait sympathique. Puis, elle se disait que s'il était un ami de Kyohei, il ne devait pas être quelqu'un d'ingrat.

Elle accepta le verre que lui tendait son mari, un petit sourire aux lèvres avant d'écarquiller légèrement les yeux. Ca voulait dire quoi ça, qu'elle traumatisait le monde ? Elle y pouvait rien si elle l'avait trop impressionné à leur rencontre, non mais. Et puis elle était agréable à vivre non ? Quoiqu'un brin trop énergique, certes. Elle hocha simplement négativement la tête à la question de Renji avant d'observer Kyohei. Un petit sourire malin prit place sur ses lèvres. Devait-elle raconter à son ami comment il la fuyait au début ? Qu'il n'osait même pas la regarder dans les yeux ? Hum... c'était tentant. Mais non, elle garderait le secret.

« Je traumatise personne, j'suis gentille. Et puis, il a bien dit qu'il lui en faut beaucoup, alors c'est pas moi qui vais réussir à l'impressionner »

Oups. Le mot lui avait échappé de la bouche. Bon sang, c'était son mari, pas son frère, elle pouvait pas se permettre de s'amuser comme ça... Enfin techniquement non, elle ne pouvait pas, mais théoriquement, n'y avait-il pas ce diction « Qui aime bien, châtie bien » ?
Elle trinqua joyeusement avec les deux hommes avant d'avaler quelques gorgées de sa boisson. Elle s'installa plus confortablement sur le canapé, se mettant en tailleur. Elle tenait son verre contre son genou gauche, le faisant un peu balancer de tous les côtés.
Elle tourna la tête vers Renji, l'observant pendant quelques secondes sans rien dire, avant d'ouvrir la bouche :

« Tu connais Kyohei depuis longtemps ? », lança-t-elle en penchant légèrement la tête, « Vous vous êtes connus comment d'ailleurs ? », finit-elle en jetant des coups d’œil vers Kyohei puis Renji.

Elle avala une autre gorgée de liquide. Elle était curieuse oui, mais ça faisait un sujet de conversation intéressant. Elle voulait savoir comment ces deux-là avaient fini par se côtoyer jusqu'à en devenir amis.

« Renji... c'est le « Ren » de la photo ? », demanda-t-elle à son mari.

Peut-être que Ren était un surnom raccourci de son prénom ? C'était toujours amusant, les surnoms. Comme Hanae. Dernièrement elle était devenue Lara Croft, à cause de son séjour en prison et de son esprit combatif. Elle savait déjà qu'elle allait bien s'amuser à l'appeler comme ça. Mais le pire ? Ca allait tellement bien... A croire que ce personnage ait été inventé pour elle !
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
avatar
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 30
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Lun 27 Juil - 20:13
Voir le profil de l'utilisateur     
Renji était vraiment spéciale mais Kyohei était content de l’avoir comme ami. Parce que même si ce dernier s’amusait à le charrier souvent, il savait qu’il pouvait compter sur lui peu importait les circonstances. Et car il lui faisait confiance, il l’avait invité chez lui - chez eux désormais. Il ne l’aurait pas fait si le jeune homme n’importait pas un minimum à ses yeux. Il se connaissait depuis des années à présent et même si leur caractère était assez différent parfois, ça ne les empêchait pas de s’entendre.

- Pour le moment ça va, Avait répondu le magicien dans un sourire, Je pense que le plus dur reste à venir.

Avec sa femme également, ça fonctionnait plutôt bien pour le moment. Il n’y avait eu aucune casse et ils étaient d’accord sur plus ou moins tout quant aux règles et aux tâches à effectuer dans cet appartement. Pour le reste, le garçon avait préféré ne pas relever, ni la réflexion de sa femme, ni celle de son camarade. Il n’avait pas envie de rentrer dans les discussions sérieuses et devoir s’expliquer pourquoi au début, il avait agi de la sorte. Peu de personnes étaient ceux à connaître son passé, c’était très bien ainsi. De toute manière le garçon ne souhaitait pas aborder un tel sujet. Ils étaient là pour s’amuser et c’était sûrement la raison pour laquelle, il avait laissé échapper un petit rire sans répondre pour autant.

Et puis la question « vous vous êtes connus comment ? » tomba finalement. Maintenant Kyohei avait l’habitude et même si sur le moment, il avait levé en direction de Yui, il n’avait montré aucun signe d’étonnement. Ils s’étaient rencontrés à la NSA, évidemment qu’ils ne pouvaient pas raconter ça aux autres alors ils avaient du inventer une excuse.

- On a travaillé ensemble il y a plusieurs années, Expliqua-t-il donc calmement, Et on est resté en contact. Un gars comme lui il faut le supporter tu sais ?

Parce qu’il s’amusait toujours à le taquiner néanmoins le magicien le lui rendait bien souvent. Ils avaient réussi à établir un terrain d’entente, une grande amitié qu’il refusait de perdre.

- Mais il faut me supporter aussi alors je suppose qu’on fait bien la paire.

Une sacré équipe aussi. S’ils ne travaillaient pas souvent en duo au QG, quand ça leur arrivait, ils étaient sûrement plus sérieux que quiconque. Souriant, son regard se porta vers sa compagne qui semblait réellement curieuse quant à la vie du jeune homme et dire qu’il n’en était pas satisfait serait un mensonge. Ils étaient mariés alors bien sûr qu’il était primordial d’en apprendre sur l’autre.

- Non, ce n’est pas lui. Le « Ren » de la photo, je l’ai connu au collège. Je te le présenterais aussi si tu veux.

Il y en avait du monde à présenter dit donc. Entre la famille de Yui, ses frères et ses parents, les amis de cette dernière, il fallait aussi qu’elle rencontre les proches du garçon. Heureusement pour elle, il lui épargnait déjà sa famille, c’était déjà ça.

- On trinque ? Proposa-t-il alors aux deux tout en levant son verre.

Autant profiter pleinement de la soirée non ? Elle ne faisait que commencer.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Tokunaga Renji» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Matsuzaka Tori
Pseudo : Keiko113
Date de naissance : 11/11/1986
Age : 31
That's what i do there : Garçon de café / agent de la NSA
What about love ? : Célibataire
How I feel : .

Messages : 568

Sam 1 Aoû - 11:24
Voir le profil de l'utilisateur     
En écoutant la réponse de Yui et de Kyohei, je ne peux m’empêcher de remarquer qu’une sorte de complicité c’est installé entre eux. C’est plutôt bizarre d’ailleurs parce que j’ai comme le sentiment qu’ils agissent comme quand je suis avec mon ami, en gros, ils n’arrêtent pas de se charrier et de se taquiner. Dans un sens ce n’est pas plus mal, je préfère ça plutôt qu’avoir à faire à un couple coincé mais bon, avouer tout de même que ce n’est pas commun ce genre de chose. En tous cas il est clair que ça rend la situation bien plus amusant, je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher de sourire en voyant leur regard, ils sont vraiment adorable. Nul doute qu’après une remarque comme celle de Yui je vais bien m’entendre avec elle.

D’ailleurs parlons en un peu plus de cette charmante Yui parce que je n’ai jamais vu une femme se comporter ainsi avec un inconnu. Comprenez-moi bien, je ne veux pas dire par là qu’elle agit de façon impoli mais, sérieusement, depuis quand une femme s’assoit si rapidement en tailleur alors qu’il y a une invité à la maison ? Bon par chance je ne m’offusque pas facilement pour ce genre de chose, enfin, si mais c’est la femme de mon ami donc bon je peux comprendre dans un sens qu’elle n’ait pas spécialement envie de se formalisé avec certaine chose…. En tous cas, pour le coup, mon ami est vraiment tombé sur une femme très rare car je ne suis pas certain qu’on en trouve des comme elle à chaque quoi de rue.

D’ailleurs à ce sujet, je me demande bien comment ils se sont rencontré tous les deux. Parce que j’ai beau y réfléchir je ne vois pas bien qu’elle endroit commun, ils auraient pu fréquenter tous les deux pour se rencontrer plusieurs fois … Et j’ai bien dis plusieurs fois parce que je vois vraiment mal mon ami lui sauter dessus et lui demander son numéros au première regard échangé … Enfin je ne dis pas non plus que ce n’est pas possible mais il m’aurait bien caché son jeu dans ce cas-là.

Alors où aurait-il pu la croisé ? Dans un bar ? Non certainement pas, c’est rarement le genre d’endroit où l’on fait des rencontres sérieuse, j’en sais quelque chose …. Sauf si bien sûr il n’y a jamais personne dans ce bar, mais connaissant Kyohei, ça ne peut pas vraiment être le cas …. Mais où alors ? J’ai beau y réfléchir je ne trouve vraiment pas de réponse à cette question, finalement la meilleur solution est de leur demander directement non ? Sauf que malheureusement mes mots n’eurent pas le temps de traverser ma gorger que Yui vient à poser exactement la même question qui me travail mais dans le sens inverse.

Lui souriant gentiment, je pose un regard discret mais complice sur mon ami. Finalement notre rencontre est assez simple et banal seulement un élément nous empêches de répondre sincèrement à la question de sa femme. Nous avions donc du transformer légèrement la réalité pour justement palier à ce genre de chose pour éviter d’attirer des soupçons sur nous. Parce qu’il est évident que si deux ami ne répondent pas du tac au tac à ce genre de questions c’est qu’ils ont inévitablement des choses à cacher.

Par chance Kyohei semble avoir parfaitement retenu notre petit histoire, je le laisse donc gentiment expliquer l’histoire à sa femme en lâchant un petit rire lorsqu’il vient à son tours à me lancer une petit pique amical. Heureusement pour lui il sait que je suis du genre à répondre immédiatement à ce genre de chose voilà certainement pourquoi il s’en protège en disant que lui aussi il n’est pas facile à vivre.

-«  Ca c’est le moins que l’on puisse dire »

J’espère, bien que je ne le pense pas, que sa charmante Yui ne s’offusquera pas dans notre manière de vivre notre amitié. Il est vrai que l’on passe bien plus de temps à se charrier qu’à faire autre chose cependant cette relation me convient bien, d’autant plus que Kyohei sait parfaitement que je suis là pour lui si besoin donc pas besoin de jouer la carte de l’amitié parfaite entre nous. On est loin d’être parfait, il le sait, je le sais alors restons naturel et tout continuera à rouler sur des roulettes.

-«  En voilà une bonne idée, dis-je suis à la proposition de Kyohei en attrapant mon verre avant de le surélever. A notre rencontre et à votre mariage surtout, Kampai »

Buvant une gorge après que nos verres aient tinté en harmonie je repose bien vite mon regard sur les deux tourtereaux. Cette fois ci c’est mon tour de tout savoir sur eux et leur rencontre.

-«  Alors raconte-moi tous Yui comment vous vous êtes rencontré ? »

M’adresser à la femme de mon ami plutôt qu’à Kyohei est un geste parfaitement calculé de ma part, en faisant cela, j’espère simplement avoir plus de chance de connaitre tous les détails. Bien que j’en sois certain, je ne connaitrais certainement pas toute leur histoire.

-«  C’est lui qui c’est jeté à l’eau le première ou bien c’est toi ? »

Théoriquement cela aurait dû être Kyohei mais du peu que j’ai pu voir de la personnalité de Yui, il ne serait pas étonnant que ce soit elle qui lui a mis le grappin dessus en premier.
Tachibana Yui» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Fukada Kyoko
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 14/11/1990
Age : 27
That's what i do there : Maid... SERIEUSEMENT !!?
What about love ? : Mariée
How I feel :
Messages : 203

Mar 4 Aoû - 20:06
Voir le profil de l'utilisateur     
Jouant mécaniquement avec ses doigts sur son genou, Yui regardait Kyohei puis Renji à tour de rôle. Une fois que son mari prit la parole, elle se tourna vers lui, lui montrant ainsi qu'il avait toute son attention.
Elle hocha alors la tête avant de rire légèrement tout en observant Renji. Ils semblaient adorer se chamailler... c'était mignon.
A la suite de ses paroles, elle ne put s'empêcher de rire tout en hochant la tête. Il fallait le supporter aussi oui oui oui. Il avait pas tort. Bon d'accord, elle aussi, fallait pouvoir se la farcir tous les jours, ce n'était pas un cadeau tombé du ciel. Elle avait un bien trop fort caractère pour être facile à vivre.
Tout du moins, elle se trouvait plutôt facile à vivre. Elle n'était pas difficile au niveau de la nourriture, ni de la répartition des tâches. Elle ne l'était pas non plus au niveau de la décoration de l'appartement, elle avait pu poser ses photos sur les meubles dans la chambre, et ça lui suffisait.
Lançant un rapide regard vers Kyohei, elle se pinça lentement les lèvres. Elle avait été simple et agréable à vivre pour le moment, hein ?

Penchant la tête sur le côté, elle fixa Renji quelques secondes avant de reposer son regard sur son mari. C'était alors, le Ren de la photo ? Hein hein hein ? C'était qui ? Elle devait le rencontrer... juste pour apaiser sa curiosité. Elle secoua alors vivement la tête, un large sourire aux lèvres. Elle avait envie de connaître les amis de Kyohei, voir comment ils s'étaient tous rencontrés, de quoi ils parlaient, et puis, ils auraient peut-être des anecdotes drôles à raconter sur son époux.

Son sourire toujours aux lèvres, elle leva sa boisson, avant de remercier Renji. Un petit « Kanpaiiii » s'échappa de ses lèvres alors qu'elle apportait son verre contre sa bouche. Elle avala une grande gorgée tout en soupirant de bien-être. Qu'est-ce que ça faisait du bien... !

Ses yeux se posèrent ensuite sur Renji qui venait de prendre la parole. Un fin sourire apparut d'abord sur ses lèvres, avant qu'un rire ne glisse finalement contre sa bouche.

« On s'est rencontrés à la bibliothèque où je travaille », commença-t-elle doucement tout en jetant quelques coups d’œil vers son mari, « Il venait donner un coup de main, tout ça. Bref. Au début on se parlait pas beaucoup. Ou plutôt, je parlais beaucoup mais lui non. Il... m'évitait », dit-elle en haussant simplement les épaules.

Elle allait jouer la carte du « mais je sais toujours pas pourquoi, haha » … Elle n'avait pas envie de mettre son cher époux mal à l'aise devant son ami, s'il voulait lui avouer que c'était parce qu'elle l'impressionnait... qu'il s'en donne à cœur joie !
Remettant quelques mèches de ses cheveux derrière son oreille, elle avala une autre gorgée de sa boisson avant de reprendre :

« Le fait que je me sois foulée la cheville nous a plutôt bien aidé à nous rapprocher, je crois », dit-elle avant un doigt sur le menton, « Il m'a aidée la fois-là. Du coup pour le remercier je l'avais invité à la maison, et c'est ce soir-là qu'on a décidé de se marier »

Et ils vécurent heureux et eurent.. ha non.
Yui avait comme l'impression que l'histoire n'avait aucun sens, qu'il n'y avait aucun lien entre le début, le milieu et le mariage... Oh, ça ne devait être qu'une impression, pas vrai ?

Son regard glissa alors vers Kyohei, et elle lui sourit, lui offrant la possibilité d'ajouter quelque chose, ou bien de nier ce qu'elle venait de dire.
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
avatar
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 30
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Mer 5 Aoû - 11:45
Voir le profil de l'utilisateur     
Kyohei n’avait rien dit pour la suite, la question s’adressant à son épouse. Ce serait mentir que de dire qu’attendre la réponse de cette dernière ne l’avait pas tourmenté. Il ne s’en cachait pas forcément mais disons qu’il avait toujours eu ses raisons de l’éviter comme il l’avait fait. Renji n’avait jamais eu l’occasion de connaître ce petit garçon qu’il était quand il n’était encore qu’à l’école et c’était un sujet que le magicien n’abordait jamais non plus donc ni lui, ni Yui ne pouvaient réellement comprendre. Et malgré tout, parler de ça à chaque fois - que cela soit en sous entendu ou pas - ça le mettait mal à l’aise. Il n’avait pas envie qu’on s’en moque non plus. Un jour peut-être qu’il serait capable d’expliquer le problème autant aux autres qu’à lui-même mais c’était tant confus dans son esprit que le jeune homme avait l’impression que peu importait ce qu’il répliquerait, on ne le comprendrait pas.

En silence, il s’était contenté de baisser légèrement son visage et d’égarer ses iris ailleurs dans la pièce, sa langue se claquant discrètement à son palet. Pourquoi fallait-il toujours revenir sur ce sujet là ? Il n’y avait rien d’intéressant de toute manière. Ils s’étaient mariés et ils étaient heureux ainsi. Pourquoi tout le monde voulait connaître à tout prix les détails ? Après tout, dans un sens, cela ne regardait qu’eux et à choisir, il aurait préféré en parler seul à seul avec son ami. Mais en l’invitant, Kyohei n’avait pas songé à ce genre de questions alors qu’au bout du compte, ceci aurait dû lui paraître évident. Une fine esquisse étira néanmoins ses lèvres lorsque sa compagne expliqua comment ça s’était passé entre eux et malgré lui, ça l’amusait. Leur histoire n’avait tellement pas de sens hors lui s’en satisfaisait pleinement ainsi.

- C’est vrai que quand on y pense, ça a l’air farfelu comme ça mais personnellement, ça me va, Déclara le magicien d’un ton étrangement calme, De toute façon, je ne suis pas le genre à m’enticher de quelqu’un donc je ne me serais jamais marié autrement.

Il se leva sur ses dires, sans chercher à les regarder alors qu’il rétorquait aller chercher des biscuits. A nouveau, sans le vouloir vraiment, Kyohei se braquait, c’était plus fort que lui et il s’agaçait lui-même de réagir de la sorte. Mais qui pouvait-il s’il y avait certains sujets qu’il n’appréciait pas comparé à d’autre ? Dans la cuisine, le jeune homme soupira avant de s’asperger le visage d’eau fraîche de façon à se reprendre puis revint ensuite avec quelques biscuits apéritifs.

- Quand on y réfléchit, j’avoue que tout ça c’est vraiment fait sur un coup de tête, Reprit-il d’un ton plus amusé cette fois-ci, tentant du mieux qu’il le pouvait d’éviter la partie « rencontre », On était en train de regarder une émission puis le « Et si on se mariait ? » est sorti tout seul. Même pas une semaine après, on était déjà à la mairie.

On devrait s’inspirer de leur histoire pour faire un Disney. Cela marcherait du tonnerre et on le nommerait « Un mariage peu ordinaire ». Ca sonnait bien non ?

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Tokunaga Renji» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Matsuzaka Tori
Pseudo : Keiko113
Date de naissance : 11/11/1986
Age : 31
That's what i do there : Garçon de café / agent de la NSA
What about love ? : Célibataire
How I feel : .

Messages : 568

Dim 13 Sep - 11:10
Voir le profil de l'utilisateur     
Ecoutant attentivement Yui, je pose rapidement mon regard sur mon ami qui ne tarde pas à prendre la parole. Comme il le dit parfaitement leur rencontre est effectivement farfelu, d’autant plus que je n’arrive toujours pas à croire qu’ils se sont rencontré dans une bibliothèque … Je n’arrive d’ailleurs tout simplement pas à croire que Kyohei peut mettre les pieds dans un endroit si  …. Denshou … Bon à bien y réfléchir, sa présence là-bas peut parfaitement s’expliquer par sa véritable profession mais …. et Yui alors ? Pourquoi diable une Shinki travaille-t-elle dans un endroit aussi vieux ? Non mais c’est vrai, si elle aime la culture pourquoi ne pas plutôt travaillez dans un cyber café ? C’est après tous là que l’on cherche nos informations de nos jours ….

J’ai beau tourner la chose dans tous les sens je n’arrive pas à comprend, mon incompréhension doit d’ailleurs certainement se lire sur mon visage. Mais plus que leur histoire c’est finalement le changement de ton de mon ami qui amplifie mes doutes et mes questions. Et sans même que je ne puisse creuser la chose, Kyohei s’en va en prétextant devoir aller chercher de quoi nous nourrir. Bien sûr personne n’est dupe et je ne suis certainement pas le seul à voir que quelque chose cloche … Cependant pour éviter de pourrir la soirée, je prends soin de faire comme si je n’ai rien remarqué et attend sagement, sans rien rajouter d’autre, que mon ami revienne.

-« Bah ….. Finalement peu importe si c’est par amour ou sur un coup de tête …. Du moment que vous êtes heureux …. »

Bon honnêtement, se marier aussi rapidement et sans amour c’est pas du tout ma conception de la vie et mon ami le sais parfaitement. Cependant, je vois parfaitement qu’il ne souhaite pas s’étendre sur le sujet voilà pourquoi je décide de ne pas dire ouvertement ce que je pense. De toute manière j’aurais bien d’autre occasion de discuter de ça avec lui.

-«  Si seulement j’avais la chance de rencontre une femme comme la tienne Kyo … Malheureusement, je crois que l’amour c’est vraiment pas fait pour moi »

Il est vrai que j’aime séduire et j’en joue d’ailleurs parfaitement à mon travail ou pour obtenir plus facilement certaine information. Seulement, je n’ai jamais rencontré LA femme qui changera les choses, la femme qui arrivera par son simplement sourire à percer ma carapace.

-«  Je suis bien trop secret et trop compliqué pour vivre un truc comme vous » dis-je en lâchant un petit rire.
 
After dinner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» Dinner for Two ღ Aidan & Devon
» D6 ✖ Dîner aux chandelles (Fenurichmaper)
» Tell me this is a joke - Adonis
» It's dinner time babe Հ Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Les logements :: Narikin-