AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 It's a kind of Magic ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Sam 15 Aoû - 10:22
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~
ft. Hiro & Kyohei


Je contemplais pour la énième fois de la journée, les deux billets d'entrée pour un spectacle de magie que je tenais dans ma main. Oui, un spectacle de magie, parfaitement. Si j'aimais ça ? Pour être honnête, je n'en avais absolument aucune idée. Je ne m'étais jamais rendu à ce genre de représentation. Et hier soir, en ouvrant mon courrier des lecteurs, j'y avais trouvé ses deux tickets, accompagné d'un mot de remerciement m'intimant d'aller m'amuser avec la personne de mon choix. Je reconnais m'être montré réticent dans un premier temps. J'avais eu pas mal de boulot, que ce soit au QG ou à la maison où j'avais fini par me remettre à écrire. Je ne savais pas trop où ça allait me mener, mais Aizen m'avait encouragé à ne pas laisser tomber. Convaincue, je mettais finalement attelé à la tâche, écrivant tout ce qui me passait par la tête dans l'espoir de trouver une piste pour mon prochain livre .. De ce fait, j'hésitais à quitter le domicile le soir, écrivant mieux à cette periode de la journée.
Néanmoins, sortir ne pourrait pas me faire de mal. Et puis, un spectacle de magie, c'était une nouvelle expérience, peut-être une nouvelle idée pour le bouquin. Bon, pour être tout à fait honnête, c'était surtout que ce soir-là, mon éditeur avait décidé de passer me rendre visite et que je n'avais pas du tout envie de l'avoir sur le dos ! Depuis qu'Aizen lui avait dit ses quatre vérités au téléphone, il avait cessé de me téléphoner toutes les quarante cinq secondes, comprenant avec un surprenant temps de retard que c'était éventuellement contre productif. Et je n'étais pas un expert en psychologie inversé mais croyez le ou non se faire violenter par mon frère l'avait rendu plus mielleux et attentionné envers moi. La dernière fois, il avait débarqué avec des croissants en plein milieu de l'après-midi ... Mal aise. A croire qu'il craignait réellement les menaces du chorégraphe... Ou qu'il aimait ça. Dans tous les cas, je préférais l'ignorer et fuir en direction de ce spectacle.

J'avais donc d'abord proposé à Aizen de m'accompagner. C'était une valeur sûre, j'étais certain qu'il ne refuserait pas de sortir avec moi. On ne refuse rien à l'homme de vie, non ? Eh bien, faut croire que si. Il avait décliné, à contre coeur et une moue triste sur la figure, sans doute peiné de décevoir son cher frère. Il avait une représentation le lendemain, importante, et pas question de se coucher tard ou de chômer. Je n'ai pas insisté, je savais ce que représentait la danse pour lui. Que trop bien d'ailleurs ...
Le hic, c'est que je me retrouvais seul. Et je me voyais mal appeler tous mes contacts - mon répertoire étant déjà tristement léger - pour leur proposer de venir voir un spectacle de magie. Y'avait des limites à l'amitié ! Il y avait bien Rina, qui n'aurait sans doute pas refusé que l'on passe la soirée ensemble. Mais, sincèrement, je n'avais pas envie de me la coltiner ce soir. Je l'avais déjà cuisiner il y avait de cela à peine quelques jours et il me fallait toujours un temps pour remettre de sa compagnie.

Finalement, je décidais de passer outre la tristesse de la situation - sérieusement, qui va à un spectacle de magie tout seul ?! - et m'étais rendu sur place. La tête légèrement ailleurs, et comme à mon habitude, observant les personnes qui m'entouraient. Quelles mauvaises habitudes ... Mais bon, c'était ainsi quand on était un agent de Nishinaka. A mon grand désespoir, je finissais par faire tous ces gestes par réflexes, sans même m'en rendre compte. Un vrai petit robot programmé.
De cette façon, je repérais une jeune femme, semblant fortement interessée par l'affiche. A son expression, elle avait vraiment envie d'y aller. Et j'avais un billet en trop. Après un long débat avec moi-même, j'avais finit par m'approcher d'elle et lui proposer mon billet. Oh ! Je vous vois venir bande de canaille ! Sachez que ce n'est pas DU TOUT ma façon de draguer. Si j'avais eu l'intention de le faire .... Jamais je ne l'aurais abordé. J'avais toujours été une buse pour draguer les dames. De base, j'étais quelqu'un de plutôt réservé, mais faut croire qu'avec certaines mon comportement pouvait être mal interprété. Combien de fois avaient-elles déjà cru que je tentais de les séduire alors j'essayais juste de me montrer polie ? C'était un peu le problème que j'avais avec les Shinki : leur égocentrisme.
Mais cette jeune femme accepta finalement de prendre le ticket, me remerciant chaleureusement, et avant qu'elle n'ai le temps de m'inviter à l'accompagner, je fuyais vers l'entrée. Je fuyais beaucoup ces derniers temps ... Ce n'était pas très viril tout ça. Mon image d'homme cool allait certainement en prendre un coup. Mais bref.

Il restait un peu de temps avant que l'on ne puisse accéder à la salle. Je le passais sur mon téléphone, notant chaque détail qui me chiffonnait, m'intriguait, ou me marquait. Ces notes, elles étaient autant pour mon livre que pour la NSA.
Ah si seulement, j'avais observé l'affiche avec autant d'attention que lorsque j'épiais les gens. Mais, ce n'était pas ainsi que j'étais conditionné. Et finalement, je suivis la foule dans la salle, m'interdisant ainsi toute marche arrière possible. A mon grand bonheur, les places n'étaient pas numérotées. Je n'avais donc pas à m'asseoir près de la belle inconnue ou autre personne trop étrange. A vrai dire, je décidais même de ne pas m'asseoir et de rester en retrait. Adossé contre un pilier, ainsi dans l'obscurité, j'étais presque invisible. Et je pouvais bénéficier du spectacle en toute tranquillité.

Voir la scène me provoqua un petit élan de nostalgie. Fut un temps, j'étais moi aussi sur les planches. J'avais un peu touché à tout quand j'étais plus jeune. Musique, théâtre, danse ... J'avais même participé à une comédie musicale. Si si ! J'imagine que c'est difficile à croire quand on me voit aujourd'hui. Même si j'avais toujours été réservé, j'étais bien plus insousciant par le passé. Et l'art de la scène avait toujours eut le don de ma décontracté. Je perdais toute réserve une fois là haut. La musique m'apaisait, le théatre me permettait de me défouler, à l'instar de la danse ou de la comédie. Sur scène, vous n'avez pas besoin d'être vous. Vous pouvez être qui vous voulez.

Le spectacle débuta enfin. Les lumières avaient faibli et le rideau s'était ouvert. L'auditoire s'était tut, nous n'attendions plus que l'artiste. Et telle ne fut pas surprise en découvrant un collègue apparaitre. Mes yeux s'écarquillèrent. Avant de rouler sur le côté et se poser sur la fiche. Oh. Comment ne l'avais-je pas remarqué plus tôt ? Remarque, c'était peut-être pour ça que sa tête m'avait vaguement parru familière sans que je ne fasse tout de suite le lien. Et je me sentis franchement con. Parce que je ne m'attendais pas à retrouver Tachibana Kyohei en vedette du spectacle. Et le bougre était plutôt doué. La salle faisait montre d'une attention et d'une participation toute particulière. On entendait parfois des "Ooh !" et des "Aah !". Des enfants riaient, et je pouvais même déceler dans les ténèbres de la pièce, la lueur d'émerveillement dans certaines pupilles. Un mince sourire se dessina sur mon visage. Etaient-ils seulement au courant que cette personne qui leur donnait temps de joie sur l'instant faisait partie de ces gens détestés à Nishinaka. Un agent de l'ombre que tous redoutaient. Que l'on hésiterait pas à huer, maudire et rejeter si soudainement son appartenance à la NSA était révélée. L'hypocrisie des gens était assez incroyable tout de même ...
Mais chassant ces pensées, je me laissais à mon tour happer par le spectacle. Y'a pas à dire, Kyohei se débrouillait bien, et je ne pouvais que lui en témoigner du respect. J'étais d'autant plus étonné de le voir ici que j'avais appris qu'il y avait eu un incident avec un autre agent. Si je n'avais pas trop cherché à savoir pourquoi, je savais que Kyohei avait été impliqué et gravement blessé. Nous ne travaillions pas vraiment ensemble, mais je le croisais assez souvent dans les couloirs pour m'incliner poliment à son passage. Et sa présence s'était faite rare ces derniers temps ... Si j'étais rassuré de savoir qu'il était tiré d'affaire, j'étais d'avantage surpris que je ne m'attendais à le revoir ici, ce soir, à me faire le coup du lapin ou de la colombe.
En y repensant, je me tapissais d'avantage derrière mon pilier, ne souhaitant pas vraiment qu'il me repère, craignant que ma présence ici soit mal interprétée.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Lun 7 Sep - 15:07
Voir le profil de l'utilisateur     
Retrouver la scène lui faisait un bien fou. En particulier après ces derniers jours où le jeune homme avait été souvent sur les nerfs et qu’un rien aurait pu le faire sortir de ses gongs. Trop de choses le tourmentait si bien que Kyohei avait du mal à savoir où donner la tête. Cette histoire avec Hiroki, sa femme, ça l’avait tracassé plus que de raison et il n’aurait jamais cru éprouver autant de ressentiment envers quelqu’un en dehors de ses parents. Il avait tellement maudit ce garçon et bien qu’il savait à présent que cet individu n’y était pour pas grand chose, il le maudissait encore. Une des raisons pour laquelle, il avait d’ailleurs commençait à l’espionner discrètement, à enquêter sur lui même s’il ne le dénoncerait certainement pas. Yui avait le droit d’avoir des amis, il ne pouvait pas la priver de cela cependant il était encore en droit de s’assurer que ce denshou n’était pas n’importe qui et ne la ferait pas souffrir. Certes, il ne s’agissait certainement que d’un prétexte pour le magicien de garder un oeil sur lui mais ceci n’avait pas d’importance. Ce n’était pas le seul de ses soucis... Il y avait toujours ce traumatisme qui le hantait, qui ne le quittait pas quoi qu’il fasse et le jeune homme en venait à se demander s’il n’y avait pas un moyen pour lui faire oublier ce jour. Revenir sur scène l’aidait, ça lui permettait de retrouver un peu cette joie d’avant et pendant le temps d’un spectacle, il ne pensait à rien d’autre que ces tours qu’il effectuait. Son bras n’était pas au meilleur de sa forme, ça lui tirait encore au niveau de l’épaule néanmoins il allait mieux et Kyohei ne supportait plus de rester chez lui sans rien faire.

Voilà pourquoi quand on lui avait proposé de faire une prestation dans cette salle, le garçon n’avait pu refuser. Ce serait la première fois où des gens se déplaceraient rien que pour voir lui et quelque part, il angoissait. Il n’en avait parlé à personne, stressant quant au fait de se retrouver seul sur scène et sans public. Certes, il ne s’agissait pas non plus d’une salle de concert, elle était petite et il y avait peu de place mais rien ne disait que des gens viendraient. La magie était un art tellement à part, un art qui s’estompait au fil des années et qui attiraient moins les regards. Et pourtant, quand le rideau s’ouvrit, il fut surpris de voir autant de spectateurs, un sourire ornant ses lèvres tandis que la représentation allait pouvoir commencer. Son stress s’était évanoui aussi rapidement qu’il était arrivé et le magicien put déjà mettre en place son premier tour. Il en avait confectionné des nouveaux pour l’occasion, des tours qu’il savait qu’il n’échouerait pas à cause de son bras et très vite, le public semblait déjà emballé par le spectacle. Des rires parvenaient dans toute la salle à cause des blagues qu’il lançait parfois où des mimiques que le garçon faisait lorsqu’il découvrait des choses bizarres sortir de son costume. Il n’y avait pourtant rien à l’intérieur quelques secondes avant. La magie était tout un art et Kyohei apprenait le maîtriser un peu plus à chaque fois. Ca le fascinait réellement. Tellement que sa passion se reflétait au sein de ses spectateurs qui étaient obnubilés, intéressés par les gestes du magicien, tentant vainement de trouver la solution à chacun de ses tours.

C’était avec le sourire aux lèvres que le jeune homme s’inclina en guise de salue à son public avant de quitter la scène. Il se sentait revigorer. Ca lui avait terriblement manqué et il espérait pouvoir refaire un nouveau spectacle rapidement. Dans les coulisses, il se changea tout aussi prestement, malgré tout pressé de rentrer chez lui et de pouvoir raconter cela à sa femme. A elle non plus, il n’en avait pas parlé. Mais elle aurait voulu y assister et ce soir, ça l’aurait plus déstabiliser qu’autre chose. Une autrefois peut-être.

Sa veste sur les épaules, il sortit lui-même tranquillement de la salle, étonné d’être accosté par quelques enfants qui voulaient à tout prix connaître ses secrets. Si la magie attirait moins les adultes, tous les enfants l’apprécient plus et sont pour la plupart surexcités de pouvoir impressionné à leur tour les copains. Toutefois comme Kyohei répétait toujours « La magie est un secret à elle seul. Et le magicien serait en faute s’il avouait le secret de ses tours. La magie perdrait ainsi de sa valeur. » En soit, ça ne le dérangeait pas d’expliquer quelques tours de passe-passe que grand nombre de garçon de son âge connaissait maintenant. Cependant, jamais, il ne révèlerait le secret de ses propres tours. Sortant un paquet de cartes, le jeune homme s’était alors accroupi pour en apprendre un à ces petits qui l’écoutaient avec une attention débordante. Dans ses pupilles à lui, sur son esquisse aussi, on pouvait se rendre compte ô combien la passion étirait ses traits.

Néanmoins, alors qu’il finissait d’expliquer, son regard fut intrigué par une personne qui quittait la salle. Les sourcils froncés, sa tête inclinait sur le côté l’éclat de ses lèvres s’élargit en reconnaissant enfin l’individu en question. Il le croisait parfois à la NSA, ça lui arrivait même d’échanger quelques mots de temps à autre, ce garçon lui rappelant un peu son « lui » passé. Et il était venu voir son spectacle. Bon, il s’agissait peut-être d’une coïncidence hors cela comptait peu. Se redressant, Kyohei donna un dernier petit conseil à ces enfants avant de se diriger vers son collègue qui ne l’avait apparemment pas remarqué. Il attendit d’être à seulement quelques mètres de lui pour se placer au devant et le saluer d’un « Hey ! ».

- Alors comme ça, on est venu voir mon spectacle ? Enchérit le magicien d’une voix taquine, Ca t’a plu au moins ?

Hiro, de son nom, n’avait pas du être très heureux que son camarade ait prêté attention à sa présence mais ce dernier n’en avait rien à faire. Il ne se tracassait pas à ce propos et se disait que c’était peut-être l’occasion d’apprendre à se connaître pour de vrai.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Ven 11 Sep - 1:21
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~
ft. Hiro & Kyohei


Caché dans la pénombre, je ne perdais cependant pas une miette du spectacle. J'étais encore un peu surpris et hebêté de ne pas m'être rendu compte plus tôt que Kyohei était le magicien. Pour quelqu'un qui était censé être les yeux de cette ville, y'avait de quoi se sentir con. Je n'étais pas très fier, néanmoins les tours du magicien réussirent à chasser mes tourments. Et ce plutôt vite. Les enfants étaient émerveillés, et les adultes n'étaient pas en reste. Moi aussi, je m'étais laissé prendre au jeu. Je le connaissais plutôt discret au QG, mais sur cette scène je voyais un homme totalement différent. Un homme passionné. Et c'était assez drôle car jamais je ne l'aurais imaginé comme ça. Comme quoi, j'ignorais beaucoup de choses sur mes collègues et je n'étais pas peu satisfait d'en apprendre chaque jour. Néanmoins, ce n'était pas pour autant que je ne comprenais pas ce qu'il devait ressentir sur cette scène ... Et s'il parvenait à chasser ses idées d'un coup de baguette magique ?

Et finalement, après une dernière révérence, le rideau se referma, laissant un instant la salle plongée dans l'obscurité. Le temps que les applaudissements se meurent lentement et la lumière fut rallumée. J'étais peut-être venu seul comme un idiot, mais j'étais loin de le regretter. Finalement, ce n'était pas si mal de se faire violence de temps en temps. Quant à ma seconde place, j'espérais que celle qui en avait bénéficié avait autant apprécié le spectacle que moi.
Il fut donc temps pour moi de me retirer. Me glissant parmi la foule, j'avais espoir de quitter la salle avec discrétion. Je n'avais pas envie que Kyohei me voie. Il méritait certes qu'on le félicite mais je n'étais pas certain que ma présence ici lui convienne. Après les évènements qui s'étaient produits, même si je n'en connaissais pas tous les détails, cela devait être suffisamment perturbant pour ne pas vouloir d'agent qui rode ou le surveille. Ce n'était peut-être pas mon cas mais qui sait ce qu'il pourrait penser. Et je ne cherchais pas les embrouilles ...
Bon quand on y réfléchit, partir comme un voleur sans rien dire c'était quand même plutôt louche. Mais bon, mon taux de reflexion a ses limites ....

Une fois à l'air libre, j'attrapai mon paquet de clopes et en portai une à ma bouche. Jetant un oeil à mon téléphone pour vérifier l'heure je constatai qu'il était encore trop tôt pour rentrer. Sait-on jamais ce fou d'éditeur pouvait encore vadrouiller autour de la maison avec ses cupcakes à la main. L'image me soutira un frisson d'horreur et j'envisageai d'aller trainer à un café pour le reste de la soirée. Mais cet instant de reflexion fut sans doute fatal ... A peine avais-je relevé les yeux qu'un visage beaucoup trop familier me fit avaler la fumée. Comme un pauvre amateur, je me mis à tousser et détourner le visage histoire de me remettre ... Le con !
Je repris contenance tant bien que mal et posai mes yeux ronds sur le magicien qui m'avait finalement déniché. Bon bah pour la sortie discrète et anonyme on repassera ...

« Hey ..! » répondis-je à mon tour.

Je redouttais quelques peu les reproches mais contre toute attente, Kyohei sembla plutôt content de me croiser. Pris au dépourvu, mais néanmoins soulagé, je passai rapidement une main à l'arrière de mon crâne, cherchant mes mots. Décidémment, ce soir, je me sentais un peu trop con à mon goût !

« Ouai. Je me suis un peu retrouvé ici .. par harsard ! »

Justifie toi, vas-y. Ca fait encore moins louche, je te jure. Et pourtant, j'étais sincère. Je portai la cigarette à mes lèvres, ce qui me donnait une excuse supplémentaire pour gagner du temps. Bon, il n'avait pas l'air de m'en vouloir alors autant se détendre. Je lui offris un sourire que je voulais sincère.

« Mais je regrette pas. T'as un talent, c'est certain. »

Y'avait qu'à voir ses gamins qui continuaient à le suivre des yeux alors qu'il venait de les abandonner pour me rejoindre. Ce soir, il en avait mis plein la vue à tout le monde.

« J'ignorais totalement que t'étais magicien, j'avoue que je suis surpris. »

Mais agréablement surpris. J'avais passé un bien meilleur moment que je ne l'aurais cru.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Ven 18 Sep - 22:58
Voir le profil de l'utilisateur     
Si Hiro était vraiment là par hasard, dans ce cas on pouvait dire que le hasard faisait plutôt bien les choses n’est-ce pas ? Cette expression était tellement passe partout et tellement juste aussi. Enfin juste, rien ne pouvait prédire que le garçon racontait la vérité et qu’il n’avait pas prévu depuis des jours de venir à son spectacle. Les sourcils froncés, les yeux plissés, Kyohei le dévisageait discrètement afin de discerner ne serait-ce qu’une infime trace de mensonge dans ses mots toutefois il n’en vit rien. En même temps tout bon agent de la NSA qui se respectait devait savoir couvrir ses arrières et donc savoir manipuler correctement. Mais si en plus ils se mettaient à se manipuler entre collègues, ils ne seraient décidément pas sortis de l’auberge. En soit, ce n’était pas le sujet et le magicien commençait déjà à divaguer dans des pensées diverses, principalement inutiles. Il fallait dire qu’avec la fatigue accumulée de ces derniers jours, ces tracas qui ne s’effaçaient pas plus que cela, il y avait de quoi devenir fou néanmoins le jeune homme avait l’impression de s’en sortir plutôt bien finalement. Ca dépendait des jours. Mais en cette soirée, les compliments de son camarade le flattait plus qu’il ne le montrait et ça le mettait de bonne humeur. Il était toujours fier lorsqu’on lui parlait de son talent, encore plus lorsque cela venait d’une de ses connaissances. Voilà pourquoi tel un idiot, il ne pouvait s’empêcher de sourire sincèrement. Il fallait dire que la scène lui avait énormément manqué également et qu’il avait le sentiment d’être revigoré bien que la magie lui manquait déjà à présent. Un peu de joie dans cette vie de fou ne lui faisait pas de mal et c’était probablement la raison pour laquelle Kyohei ne souhaitait pas rentrer à l’appartement de suite. Yui n’était pas là. Elle lui avait parlé d’une soirée avec ses frères alors elle ne rentrerait pas. S’il ne l’avait pas montré, ça avait quelque peu chagriné le garçon qui avait aussitôt réalisé que la nuit pour lui risquait d’être courte. Il n’avait tellement plus l’habitude de dormir seul... Sans parler de ses cauchemars qui le hantaient chaque soir. Ah non. Pas question de songer à ça maintenant. Au pire, il n’avait qu’à faire une nuit blanche, Hiro n’avait pas envie de l’accompagner dans sa folie ? Ils s’amuseraient mieux à deux que tout seul non ? Puis, ils ne se connaissaient pas tant que ça non ? C’était l’occasion de faire connaissance.

- Il faut dire que ce n’est pas écrit sur mon front, Plaisanta le jeune homme dans un léger rire avant de le remercier, Et ça faisait quelques temps que je ne m’étais pas produit sur scène non plus. Mais ça fait du bien !

Ô ça, on l’avait vraisemblablement compris. Ses pupilles brillaient à peine il en parlait. Ce gars n’était pas que passionné, il était pire que ça. Il vivait magie, dormait magie et mangeait magie (non vos idée n’auront pas du génie). En résumé, il n’y avait rien de mieux qui le représentait que les arts et les spectacles. Il pourrait en parler encore pendant des heures néanmoins il s’en abstiendrait sinon il risquait de perdre son interlocuteur et pourquoi pas l’effrayer à tout jamais.

- Tu as quelque chose à faire de ta soirée sinon on peut aller boire un verre, je t’invite !

Trop aimable de sa part. Mais c’était l’art de la manipulation tout ça, il y tenait à sa nuit blanche et pour ça, il fallait appâter son voisin. Sauf qu’il ferait moins le malin lorsqu’il se sera enfilé deux verres et qu’il ne serait plus capable d’avoir les yeux en face des trous. Parce qu’évidemment, Kyohei semblait oublier un peu trop souvent qu’il ne tenait pas l’alcool et tout le monde sait qu’en soirée, on ne s’amuse pas avec des shots de grenadine. Si on y réfléchissait, c’était possible cependant en général, on avait ajouté de la vodka dans cette grenadine. La nuit blanche ne serait probablement pas aussi blanche que cela mais on n’allait pas contrarier ce petit homme qui se croyait toujours autant invincible.

- Ce n’est pas les bars qui manquent, je te laisse choisir.

Bref, la soirée promettait d’être riche en émotion. Et pas qu’en émotion d’ailleurs.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Sam 19 Sep - 1:00
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~
ft. Hiro & Kyohei


pas écrit sur son front. Ca, c'est sûr. En même temps, on peut difficilement trouver un métier à la tête de quelqu'un. Quoique ... Sherlock le pouvait lui ! C'était pas lui qui s'amusait à serrer la main des gens et deviner leur métier dans la seconde qui suivait ? Genre à l'état de leur main, leur peau, leur ... Ouai bon. J'étais pas Sherlock. Ma capacité à enquêter sur quelqu'un était somme toute très basique, juste assez efficace pour servir les besoins de la NSA. Après, peut-être que s'il s'était balladé avec un haut de forme sur la tête et une baguette dans la main, ça m'aurait mis la puce à l'oreille. La preuve ultime aurait été le lapin blanc dans son bureau ! Mais comme c'était hautement improbable, je me contentai de souffler la fumée hors de ma bouche, soupirant à ma propre bêtise.

J'adressai un sourire à mon camarade qui semblait on ne peut plus ravie d'être remonté sur scène. Je le comprenais et je l'enviais d'un côté. Je savais à quel point s'exprimer là haut pouvait faire du bien. Malgré les regards du public sur vous, malgré le feu des projecteurs et le risque de ne pas être compris. Malgré tous ces éléments qui pouvaient passer pour des difficultés, on ne se sentait jamais autant libre que sur scène.
Ah ! Si nous étions plus proches sans doute lui aurais-je flanquer une bonne claque dans le dos, en le tirant contre moi pour le féliciter. Quoique, ce n'était peut-être pas une bonne idée ... J'ignorais s'il était encore blessé et où. Enfin, de toute façon, j'étais pas du genre à faire montre d'autant de démonstration, excepté avec mon frère ou dans d'autres circonstances. Du coup, j'avais pour projet de le saluer et de me retirer aussi vite que j'avais débarqué. Mais avant que je ne puisse ouvrir la bouche, l'engouement débordant de Kyohei me prit de court. Boire un verre ? Ouhlala mauvaise idée. Fuis, Hiro. Fuis.
Le regard incrédul, je fus incapable de refuser malgré le mauvais pressentiment qui s'immiscait sournoisement en moi. Ca avait l'air de lui faire plaisir et puis ... il invitait non ? Radin. Et t'allais commander quoi ? Du jus de pomme ? Remarque, dans un verre avec des glaçons, ça passait facile pour un Whisky.

« Hum .. Oui, pourquoi pas. » fis-je finalement pour lui donner une réponse.

Tu aurais dû fuir Hiro. Je sais, mais de toute façon, je comptais terminer ma soirée dans un bar ou un café. J'aurais eu l'air con si j'avais décliné et que je m'étais retrouvé au même endroit que lui. Et puis, finalement, c'était l'occasion de sortir avec de nouvelles têtes. C'était mieux que de retourner m'enfermer dans mon bureau. Aizen avait raison, il était temps que je m'ouvre un peu plus aux autres. Je n'étais certain qu'un collègue de la NSA était la meilleur option pour débutait dans l'ouverture de ses horizons, surtout quand on ne partageait pas tout à fait les mêmes idées, mais bon ... C'était mieux que rien. Et puis, ils n'allaient pas parler boulot, si ?

J'écrasai ma cigarette et pointai une direction du doigt. La direction dans laquelle je comptais aller. Je savais qu'il y avait plusieurs bars sympas par là-bas, pas trop mal fréquenté. Je ne tenais pas à me retrouver au milieu d'histoire ou de bagarre entre mecs torchés. Le genre de gars qui ne savaient pas se tenir ... C'était insupportable.
Finalement au détour d'une rue, une enseigne attira mon attention et j'invitais le magicien à y entrer tandis que je le précédais. Une fois installé, je poussai un petit soupir, satisfait d'avoir trouvé un endroit tranquille pour passer la soirée, loin de mon psychopate d'éditeur et finalement, en pas si mauvaise compagnie. Je ne le montrais pas, mais au fond, j'étais plutôt content que Kyohei m'est proposé cela. Parce que je savais que je ne l'aurais jamais fait ...

« Merci de m'inviter ! » Eh ouai, mec, j'avais pas oublié ! Crevard à mes heures perdues. « J'avais pas l'intention de rentrer de toute façon. J'imagine qu'à deux, ça sera moins triste. »

Un bref rictus amusé éclaira ma face, tandis qu'un serveur s'approchait déjà de nous. Aie ... Je n'avais pas encore finis de tergiverser sur la question ... Pour gagner du temps, je coulai un regard vers Kyohei, attendant de voir ce qu'il allait commander ... Avec un peu de chance, le jus de pomme pourrait devenir une option.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Lun 21 Sep - 23:03
Voir le profil de l'utilisateur     
L’idée de l’invitation avait apparemment fait son œuvre. Seulement Kyohei aurait probablement du réfléchir à deux fois avant de proposer de sortir pour boire un verre. Parce que si lui ne tenait pas l’alcool, il n’était pas non plus le seul au monde dans ce cas là. En soit, ce n’était pas grave, ils s’amuseraient, ça serait fun. Probablement. Du moment qu’on ne les retrouvait pas à traverser Nishinaka en courant tout nu, ça irait, oui. Mais avec de tels individus, pouvait-on sérieusement être aussi confiant ? En ce qui concernait Hiro, on le savait guère toutefois pour ce qui était du magicien, il y avait assurément un gros souci à se faire. Lorsque le serveur était venu prendre leur commande, il aurait dû prendre cette fameuse grenadine ou même, pourquoi pas un simple soda. Un cocktail sans alcool aussi, ça donnait un certain genre. Mais non, Kyohei avait tenu à jouer au grand garçon, à montrer qu’en effet quand on sortait en soirée, il fallait trinquer et donc boire, sinon ça n’avait aucun intérêt. Et puis, une bonne bière, ça ne faisait de mal à personne n’est-ce pas ?

Sauf que cette énergumène, on la connaissait à force, elle ne s’était pas contentée d’une seule bière. Sans parler de la rapidité à laquelle le jeune homme avait enfilé cette boisson. Non, Monsieur avait voulu insister, invitant même son voisin à reprendre quelque chose s’il le désirait, et ce n’était pas une bière qu’il avait commandé mais un cocktail à base de vodka. Sauf qu’au vue de la dose de vodka qui se trouvait dans le verre, on se serait presque cru en Russie tellement c’était fort. Lui ne s’en rendait même pas compte puisque de toute manière il était clairement déjà ivre. Déjà une bière, c’était déjà trop pour quelqu’un comme lui mais si en plus on voulait l’achever à coup de vodka, c’était réussi. Ah. Ils sont les beaux les agents de la NSA. Complètement défoncés. Bravo.

Dans un bruit sourd qui ne l’alerta même pas, Kyohei s’était soudainement levé, comme s’il avait eu une profonde illumination ou une idée des plus loufoques qu’il soit. On ignorait ce qui se passait dans la tête de cette individu qui avait très certainement déjà oublié la discussion qu’il avait eu avec son interlocuteur auparavant.

- J’ai une idée, Hiro, Dit-il tout à coup d’une voix sérieuse, son regard aussi alors qu’il fixait son vis-à-vis, Et si on devenait des ninjas ?!

Waouh. Mais quelle idée merveilleuse il avait là ?! Son sourire s’illumina à son tour alors que des étoiles brillaient dans ses yeux comme si c’était la meilleure réflexion qu’il avait pu avoir jusque là. Oh ouais, des ninjas. C’était cool les ninjas. Ca courait, ça sautait de partout, c’était fort en plus et en général, ça se devait d’être discret en plus.

- Après, on ira vivre avec Konoha ! On m’a dit que c’était cool là-bas ! Apparemment y a des nains imaginaires ! Tout plein !

Ca y est on l’avait perdu. Et ce n’était plus qu’une question de minutes avant que le patron du bar ne les mette à la porte au vue du débit de conneries que cet idiot balançait.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Mar 22 Sep - 0:10
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~
ft. Hiro & Kyohei

La prochaine fois que j'essaie de faire mon bonhomme en prenant la même chose que mon collège : tuez moi. Ou neutralisez moi. Quitte à m'assommer ! C'est sûr que je ne serais pas content content à mon réveil mais ... Mais je vous promets que comparé à ce qui allait venir, je vous en serais reconnaissant.

Le pire, c'est que j'avais vraiment vu le moment où j'allais commander ce jus de pomme. Ou au moins un truc sans alcool. Mais je ne sais pas, un moment de faiblesse, un élan de solidarité ... J'ai pris cette bière. La bière encore, si je bois doucement, j'arrive plus ou moins à gérer. Plus ou moins ... Plus moins que plus ...
On peut facilement mesurer le taux d'alcoolisation avec une conversation. Au début, comme toujours, j'étais plutôt sur la réserve. La conversation était timide et pas très interessante. Et puis au fur et à mesure des gorgées ... l'alcool avait le mérite de délier les langues ! Ah si seulement je me rappelais de ce que je lui avais raconté ... Le problème c'était qu'une fois ma bière finie, je n'étais pas trop dans un sale état. Autour de moi, ça tournait un peu ... Mais j'étais pratiquement sûr que jusqu'à maintenant j'avais été plutôt sage. Mais c'était sans compter l'entrain débordant de mon collègue NSA qui commanda un autre verre et m'incita à faire pareil ! Hiro, tu sais parfaitement que tu devrais dire non. Etre raisonnable ! Et .... Et non. Faut croire qu'en plus de me rendre con, l'alcool avait le don de renforcer mon côté solidaire : j'avais dis oui. Et je ne savais absolument pas à quoi ! Quelques instants plus tard, un cocktail beaucoup trop coloré pour ne pas être dangereux venait d'apparaître devant moi. Vous savez, les cockails, c'est comme les serpents : plus la couleur est vive et plus il faut se méfier ! Mais, j'étais un homme fort, sans peur et doté d'un courage inébranlable ... Ce verre, j'en viendrais à bout ! Quel con ... C'était ma connerie qui était inébranlable.

A ce moment là de la soirée, je me rendis vaguement compte que la discussion que nous menions Kyohei et moi perdait peu à peu en cohérence. A moins qu'elle n'en ait jamais eu. Et plus le niveau de mon verre baissait, plus la voix de la raison se perdait définitivement ... Hochant vivement la tête à toutes les déclarations du magicien, je fis néanmoins un bond quand celui ci se leva soudainement. Le fixant avec des yeux ronds, son illumination mit un moment à monter à mon cerveau. Des ninjas ? A cet instant, on aurait pu croire que dans mes yeux brillait une étincelle de lucidité. On aurait pu croire que j'allais me réveiller et comprendre que là, lui et moi, on partait beaucoup trop loin mais .... Mais être un ninja c'était quand même vachement cool. Moi qui cherchais à me reconvertir, Kyohei avait trouvé là une super idée !
Et puis, il évoqua Konoha. Oh mon dieu. Il n'avait pas fait ça ? Si si. A mon tour, je me levais et lui fis face. Je devais le rappeler à l'ordre. Je ne pouvais pas le laisser utiliser des mots comme ça, à tort et à travers et ...

« Ouai ! Et le plus fort d'entre nous deviendra Hokage ... Mais y'a pas de doute : ça sera moi. »

Pose ténébreuse, bonjour. Pitié ... Qu'on les arrête. Je saisissais mon verre que je n'avais - heureusement - pas terminé entre deux doigts, comme on saisit un Shuriken, sauf que franchement y'a rien qui ressemble moins à shuriken qu'un verre à pied bon sang ! Puis défiant Kyohei du regard, je lançais ma nouvelle arme de jet dans sa direction pour tester ses réflexes. Un bon ninja devait prédire cette attaque surprise. Et heureusement, Kyohei était à la hauteur de mes attentes, car il esquiva sans difficulté et le shuriken se planta dans le mur juste derrière lui.
Bon d'un point de vue extérieur, la scène avait beaucoup moins de panache et avait attiré le regard effaré des autres clients. On remerciera l'alcool qui m'avait fait viser comme un manche et qui même sans que Kyohei n'ai eut à bouger, fit s'écraser le verre encore plein contre le mur blanc. Enfin, plus maintenant. Comment vous dire qu'après ça, je ne remettrais sans doute plus jamais les pieds dans ce bar ... voire dans cette rue ? Le bruit du verre fracassé attira l'attention du patron qui nous avait rejoints, l'air mauvais. Oh oh. Voilà les ennuis.

« Hé vous ! Mais vous êtes malades ! »
« N'interromps pas notre duel, paysan ! » avais-je aboyé.


Le regard sévère, je me glissais près de Kyohei pour lui souffler à voix basse.

« Cet homme ne me dit rien qui vaille ... Il est peut-être un membre de l'Akatsuki, méfions-nous. »

Ah bah bien les références ! Dîtes, c'était vraiment de l'alcool qu'ils avaient bu là ?!
Le patron grommela des mots que je ne sus malheurement pas déchirer, mais à mon avis, il n'avait plus l'intention de nous laisser faire mumuse dans son bar.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Mar 22 Sep - 15:11
Voir le profil de l'utilisateur     
On les avait perdu pour de bon. Et il était préférable de prier à ce que Terazawa n’ait pas vent de tout ça sinon les deux jeunes hommes risquaient de passer un sal quart d’heure. Ce n’était pas parce qu’on faisait partie des meilleurs agents que le maire allait faire des cadeaux. Encore moins lorsqu’on se prenait pour des ninjas tout droit sorti d’un manga en pleine soirée. Quelqu’un pouvait-il les réveiller et leur rappeler que non, ils n’étaient pas dans Naruto, que Konoha n’existait pas puis qu’ils ne deviendraient pas Hokage non plus. D’ailleurs, le magicien avait froncé ses sourcils lorsque son collègue avait délibérément choisi être le prochain chef du village. Il n’était pas d’accord avec ça. Cela serait lui. Il était fort, intelligent, beau, malin mais surtout très beau en fait. On ne parlerait pas de l’état de ses cheville en cet instant et le laisser dans ses rêves idylliques qu’il avait un super sex-appeal. Sex-appeal que son vis-à-vis avait failli abîmer avec son attaque de shuriken mais heureusement, Kyohei avait de la pratique et l’avait esquivé avec brio. Le mur avait été moins ravi que lui mais ça n’avait pas d’importance. Ses sourcils s’étaient machinalement haussé comme pour montrer qu’il n’y avait même pas de rivalité parce que de toute manière, il était beaucoup trop fort. Naruto lui-même ne le valait pas. Et oui, c’était ça d’avoir la classe.

Sauf que voilà, dans les histoires il y avait toujours des méchants et cet homme qui se plantait devant eux ne lui disait rien qui vaille. Kyohei s’était déjà préparé, attrapant son verre derrière lui, il était déjà paré à le balancer sur son adversaire si celui-ci effectuer un mouvement louche.

- Je vais lui faire un rasengan, il va rien comprendre ! Chuchota le jeune homme à son tour, Fait lui ton super genjustsu et je le frapperais à ce moment là !

Rasengan, genjutsu mais qu’est-ce que racontait cet abruti ? Finalement, il reposa le verre derrière lui. Il n’avait pas besoin de shuriken, faire diversion serait assurément plus efficace. D’où le fait que tout à coup, le garçon avait collé ses doigts l’un à l’autre, affichant un air déterminé sur sa figure.

- Multiclonage !!!

Heureusement qu’une telle chose n’était pas possible sinon on plaignait le patron qui se retrouverait tout à coup avec plusieurs Kyohei, complètement ivre et qui mettrait la zizanie dans le bar. Enfin, ça c’était déjà fait au vue des clients qui les observaient littéralement stupéfaits d’une telle attitude. Certains en riaient d’ailleurs mais le gérant appréciait moyennement cette mascarade.

- Ca suffit maintenant ! Dehors !!

Et ni une ni deux, leur corps valsa à l’extérieur de l’établissement sans qu’il n’ait eu le temps de réaliser quoi que ce soit. Waouh. Ce membre de l’Akatsuki devait être terriblement fort pour les éjecter avec une telle puissance - on dit merci à l’alcool, les gars.

- On ne s’arrêtera pas là, Uchiha !! S’écria le magicien au travers de la porte qui s’était claqué.

Sauf que l’Uchiha en question semblait s’être volatilisé et Kyohei n’avait pas vraiment le courage de chercher où est-ce qu’il était parti. Tournant sur lui-même, les yeux plissés, le jeune homme essaya désespérément de comprendre dans quel endroit tous les deux étaient. Il n’avait jamais vu ces lieux auparavant.

- On a un problème matelot ! Je crois qu’on est perdu !

« Matelot » ? Les voilà devenu pirate maintenant. Ils n’allaient quand même nous faire un remake de one piece au moins ? Il ne manquerait plus que cela. De ses mains, il imita une longue vue qu’il plaça au niveau de son oeil avant de mimer une expression des plus tristes. On les avait abandonné. On les avait laissé là, sur cette maudite plage. Ainsi, le garçon commença à marcher en avant, sautillant du mieux qu’il le pouvait alors que malgré lui, il ne pouvait s’empêcher de tituber. Il était fort probable que cet imbécile avait dû prendre de la drogue avant de venir. Ce n’était pas possible que seul l’alcool est un tel impact sur un individu.

- Ohéééé ohééééééééééééé capitaiinne ABANDONNEEEEEEEE !! Se mit-il à chanter avant de prendre appuie sur un poteau et de tourner autour sans arrêter la chanson, Ohéééé ohééé met des ailes à ton voilieeeeeeer !! Sonnez sonneeeeeeeeeez les sirènes au vent salé !

Ah, le bon vieux Tachibana semblait être loin désormais. Très loin.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Mar 22 Sep - 17:23
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~ Alcohol .... !
ft. Hiro & Kyohei

Franchement. C'était pas parce que ce mec était soit disant le patron de ce bar qu'il avait le droit de nous interrompre comme ça. Comment est-ce que j'étais censé prouver à Kyoruto que je méritais cent fois plus ma place que lui au sommet si nous étions obligés de nous allier toutes les trente-cinq secondes contre des emmerdeurs ? Comment ça j'inverse les rôles ?!
Mon collègue ninja me suggéra de lancer mon super genjutsu afin de neutraliser la menace. Et lui .. Un Rasengan ?! Cet homme était fou ! Non, il était ivre. Mais, rendez vous compte ! C'était une technique tellement puissante ! Bon, maitnenant il fallait que je trouve de quel genjutsu il parlait ... Oh non ! Ne me dîtes pas qu'il pensait au Sharigan ? Si jusqu'à maintenant, j'étais plutôt gonflé à bloc, j'avoue que sa requête me déstabilisa légèrement tant je n'avais aucune idée de comment faire apparaitre le dit oeil. Dans un élan d'imagination, je me frottai vivement les prunelles dans l'espoir d'y retrouver au moins la couleur ... Sauf que la seule technique que j'allais réussir à invoquer c'était celle de la Conjonctivite aigüe. Mais loin de me laisser abattre, je transperçais notre adversaire d'un regard assassin avec le vain espoir qu'il soit en proie à des hallucinations. Bien qu'il aurait sans doute préféré que le simple fait que Kyoruto et moi soyons présent dans son bar, en soit une.
Je fus légèrement déconcentré en voyant apparaitre un second Kyohei à côté de moi. Quelle fantastique maitrise du multiclonage ! Et bon sang, il fallait que j'arrête l'alcool ... Promis, après cette soirée, ce sera tous les jours diabolo grenadine !

Cette micro seconde d'inattention fut une erreure fatale. Sans attendre, nous fûmes projeté à l'exterieur. Sa puissance fut-elle - celle de l'alcool en fait - que je fus incapable d'encaisser le recul et m'écrouler sur le pavé, en plein milieu de la rue. Sur le dos, j'entendis Kyohei fulminer. Un Uchiwa ? C'était pour ça qu'il était si fort. Ah si seulement mon Sharigan ne m'avait pas fait défaut ! Levant le bras au ciel, je voulus faire écho aux menaces de Kyoruto.

« OUAI ! On va la démonter ton organisation secrète !! Même qu'elle est même pas secrète d'abord !! »

Mon bras retomba au sol en même temps que ma voix mourut dans la rue. Je ressentais encore les effets du choc. Mon mal de crâne était insupportable, mais je refusais de laisser la vedette à Kyohei. Alors je me redressai, tant bien que mal et titubai en rejoignant le magicien ninja qui fit une affreuse découverte. Nous avions perdu le chemin du retour ! Pourtant mon navire n'était pas garée si loin, mais impossible de me souvenir où. Je voulus suggérer à mon compagnon de galère d'aller chercher ce fameux navire mais mon corps parti vers le côté sans que je n'en eu la maitrise !

« Bon sang ! La mer est déchainée cette nuit ! J'ai mal au coeur ... »

Oh wi ! Ca tanguait beaucoup trop pour que nous soyons sur une plage. On devait être sur un immense raffiot. Soudain, le ninja soudain devenu capitaine se met à brailler. Enfin, chanter. Mais même pour moi qui me trouvais dans le même état que lui, j'avais du mal à appeler ça "chanson". Mais ça eut le mérite de m'inspirer car, passant un bras autour de ses épaules pour m'accrocher à quelque chose - ce bâteau tanguait beaucoup trop fort ! - je le rejoignis dans l'espoir de rendre ce spectacle plus mélodieux ..... Personne ne me croira si je disais que c'était réussi, pas vrai ?

« Sonnez SONNEEEEEEEE......! »
« VOUS ALLEZ LA FERMER OUI ?! »

Oh. Mais merde, c'est quoi ces gens qui avez le don de vous interrompre à chaque fois ?! Ni une, ni deux, je retirais ma chaussure et la lançais de toutes mes forces contre la fenêtre de celui qui nous avait hurlés dessus. Ah, pas sûr que ce soit la meilleure idée que j'ai eu. Avec celle de chanter capitaine abandonné avec Kyohei ...

« TA GUEULE LA MOUETTE ! »

Bon le souci, c'est que maintenant, il me manquait une pompe. Et j'avais vaguement cru entendre l'oiseau répliquer qu'il allait appeler la police. Mais le son des vagues couvrait ses cris et m'empêcher de réaliser totalement l'ampleur de nos dégâts. Mais vive l'instinct, même bourré. Je tirais mon collègue par le bras et l'emmenai hors de la rue, nous tenant mutuellement pour ne pas succomber aux assauts des vagues.

« Allez, viens, on va trouver une baleine qui nous déposera à la maison. »

Wai ! Vous croyez que ça prend les Yens, les cétacés ? Non parce qu'on avait pas vraiment de krill sous le bras, m'voyez ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Mar 22 Sep - 21:51
Voir le profil de l'utilisateur     
Personne ne savait où était le capitaine mais dans tous les cas, il n’était pas là et Kyohei ne s’arrêtait pas de chanter. Peut-être qu’il espérait qu’ainsi celui-ci rappliquerait sauf que l’unique chose qu’il risquait de ramener à cette heure, c’était la police. Mais il tournait, tournait, marchait, titubait toujours en continuant de chanter à tue tête cette maudite musique et sa voix fut encore plus forte lorsque son collègue se mêla à son concert. A deux, c’était encore mieux, Hiro avait raison. Hors, la mer était plus que déchainait. C’était à se demander s’ils n’étaient pas tombés en pleine tempête. Il n’y avait pas pluie de pourtant cependant cette immense voilier semblait tanguer de tous les côtés. Ils n’allaient pas au mourir au moins ?! Le magicien se disait que non, ils étaient plus fort que cela, tellement fort que comme arme il sortit son téléphone ! Ca lui servirait de boussole. Sauf que pour cela, il fallait d’abord la trouver cette fameuse boussole et ensuite comprendre comment ça fonctionnait aussi. Ca serait pratique, en effet. Au final le jeune homme s’était résigné car même son portable paraissait avoir été pris dans un ouragan fou tant il voyait flou sur l’écran. Il réussit néanmoins à envoyer un message à sa femme avant de suivre son camarade, hochant la tête à son idée. Une excellente idée d’ailleurs cependant il n’y avait pas l’air d’avoir beaucoup de baleines à l’horizon et en plus Hiro avait perdu une de ses chaussures. Cela ne faisait pas très classe pour un pirate mais ça irait. Ils étaient plus forts et plus vaillants que ça.

- C’est chiant !
Râla au bout du compte Kyohei après avoir franchi quelques mètres, on trouvera jamais de baleine !

Et bien oui. Parfois, il fallait être lucide et surtout réaliste. Il n’y avait pas d’eau alors comment pouvaient-ils trouver de tels cétacés ? C’était insensé. Absurde même.

- On va faire mieux, donne ta main et ferme tes yeux !

Il n’attendit même pas de réponse de son camarade qu’il entremêla ses doigts aussi avant de clore ses paupières également et de faire une grimaces des plus étranges. Ils semblaient forcer énormément néanmoins rien n’arrivaient alors il regarda son vis-à-vis d’un air complètement perdu, ne comprenant pas lui-même pourquoi ça ne fonctionnait pas. Ils étaient des ninjas pirates, ça aurait du marché.

- J’y arrive pas, Se résigna-t-il d’une moue boudeuse, On aurait pu se téléporter !

Mais vraisemblablement marcher paraissait être la meilleure solution. Parce que même un taxi ne voudrait assurément pas deux, ils pourraient se croire dans retour vers la futur ou un film du même style. Il ne valait mieux pas tenter le diable. Alors ils avaient repris leur route en titubant, appuyé l’un sur l’autre avant que le portable du magicien se mette à sonner, signe qu’il venait de recevoir un texto.

- J’ai la mère Michel qui vient de m’envoyer un message !

Emerveillé, ses pupilles brillèrent de nouveau tandis qu’il montrait l’écran de son téléphone à son collègue, souhaitant partager cette étrange découverte. Hors il n’y avait pas de mère Michelle à l’horizon mais sa femme, elle par contre. Il ne comprenait pas trop ce qu’elle racontait, probablement la raison pour laquelle Kyohei avait choisi de l’appeler. Plaçant son doigt sur ses lèvres, il fit alors un « chut » à son ami afin qu’il ne fasse pas de bruit et ne le dise à personne. Sauf qu’à part des chats, ils ne risquaient pas de trouver grand monde de toute manière puis Hiro ne pouvait pas non plus faire grand chose qui interpellerait Yui. Il avait peut-être peur qu’elle croit qu’il la trompe avec. Anh. Quel vaurien celui-là dit-donc. Mais non... Son épouse serait sûrement plus en colère de l’entendre rabâcher un tas de connerie à l’autre bout du fil plutôt de savoir qui s’amusait à jouer aux pirates avec un collègue. Pauvre de lui... Il allait passer un sal quart d’heure lorsque sa femme rentrerait à la maison. Néanmoins pour le moment le magicien n’y songea même pas que lorsque cette dernière décrocha, il se mit tout à coup à rire avant de se mettre à chanter à nouveau.

- C’est la mère micheeeel qui a perduuuuu son chaaaaaaaat ! Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendraaaaaaaaa et le père Lustucruuu quii lui a réponduuuuuuuu...

Un silence et le jeune homme arqua subitement un sourcil avant de pencher sa tête sur le côté comme s’il venait à nouveau d’avoir une illumination. Il n’avait jamais remarqué avant mais à présent qu’il la chantait... Sans lâcher son téléphone, il se tourna vers son voisin, un air perplexe se dessinant sur sa figure.

- Et Lustucru, c’est pas le monsieur des pâtes ?!

Puis, il se mit à rire sur ses mots. Ah, elle était trop bonne celle-là. C’était trop drôle. Ou pas.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Mar 22 Sep - 23:37
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~ Alcohol .... !
ft. Hiro & Kyohei

Pas de navire, pas de baleine. Les voilà seuls et égarés au milieu de rue houleuse, frappée par des vagues invisibles qui faisaient impitayablement tanguer nos héros du soir. Hiro râla face au peu de volonté que montré son compagnon. C'est sûr que s'ils ne cherchaient pas, ils ne trouveraient rien ! Mais soit, trouvons une autre solution. Parvenant à rester droit un instant sans tituber, je pris un air sérieux et réfléchis à un moyen pour trouver notre chemin. L'idée de la boussole était bonne mais celle qu'avait Kyohei devait être chinoise puisqu'aucun de nous n'avions réussi à nous en servir.
Puis, le magicien ninja et nouvellement pirate m'ordonna de lui donner ma main et de fermer les yeux. Même ivre, cette phrase résonnait très bizarrement dans mon esprit et je ne pue m'empêcher d'accueillir cette suggestion avec une légère grimace. Mais il ne me laissa pas le choix et entrelaça nos doigts d'une façon très étrange. Avant que je ne puisse protester, Kyohei ferma les yeux à son tour. Esprit rebelle oblige, je ne l'immitai pas et continuai à le fixer d'un air ahuris. Il attendait quoi là ? Un bisou ? Non sérieux, c'était chelou cette histoire. Je savais que l'alcool ça désinhibait, toussa toussa, mais là ... J'étais pas sûr de son coup ! Si Kyohei était gay, je préférais l'apprendre autrement !
Mais avant que je ne parvienne à convaincre mon corps de fuir - ce que se serait avérer une tâche bien difficile vu mon état - mon collègue rouvrit les yeux, visiblement déçu. Et alors, je compris ! Une téléportation ? Mais oui ! Quel idiot ! Je déraillais totalement, comment avais-je pu me méprendre ! Et j'avais fait tout capoter en ne lui apportant pas ma concentration. Mais trop fier pour avouer ma faute, je préférais hocher tristement la tête avec lui, me résignant à devoir marcher pour trouver un toit.

Mais pas le temps de s'ennuyer sur la route que de nouvelles aventures se présentaient déjà. L'étrange artefact de Kyohei se mit à briller. Quelqu'un essayait-il de le joindre ? Peut-être qu'il pourrait nous aider à trouver notre chemin ! Je ne vis malheureusement rien sur l'écran à part l'image d'une femme. Une grimace traversa à nouveau mon visage. C'était qui elle ? C'était ça le fameux guide ? Eh ben avec une femme, on allait pas aller très loin à mon avis ! Y'avait qu'à voir les GPS : qu'est-ce qu'elles étaient chiantes à donner des ordres à tout va ! Et puis un coup sur deux, elle nous demandait de foncer dans un mur. Non non, on ne pouvait décidément pas faire confiance à une guide de sexe féminin !
Malheureusement, Kyohei fut trop naïf et il sembla vouloir la contacter. Je fis la moue quand il m'intima de me taire, ne me donnant pas l'occasion de le prévenir. Ah non, hein ! Il allait pas se la jouer perso ! Et moi, alors ?! Pendant que monsieur faisait mumuse avec le guide, je me sentais sacrément inutile sur le côté. Et là, il se mit à chanter ... Encore ! C'était quoi ?! Une sorte d'incantation pour soliciter l'aide du guide ? Si c'était ça, cette fois, c'est lui qui allait tout faire capoter !

« Kyoru ...hei ... ! Oh ! Stop ! Le guide va raccrocher !! »

Ah ? Dieu merci, cela venait de cesser. Pour laisser place à une énième connerie ... ! Emporté par l'élan de mon camarade, j'éclatais de rire. Qu'est-ce qu'il était con !

« Mais si ! C'est lui qui fait les gnogno, les kikis ! »

Nous invitons ce soir, à pleurer le décès de l'humour. L'humour, cette chose fabuleuse, cruellement assassinée par deux hommes bourrés sans scrupules. Et ils allaient bientôt pleurer tout espoir de rentrer chez eux s'ils n'arrêtaient pas vite de se bidonner bêtement.
Et justement, un éclair de lucidité me permit de saisir le téléphone de Kyohei qu'il avait visiblement oublier d'utiliser ! Sans attendre, je portais l'apareil à mon oreille et m'éclaircit la voix.

« Ouai, Michelle ? » Oui car c'était visiblement comme ça qu'elle s'appelait. « J'peux t'appeler Mimich' ? Bon, je vais être honnête, je te fais pas trop confiance parce que t'as l'air d'avoir envouté mon Kyohei et puis on sait toi et moi que les nanas c'est toutes des ... Enfin bref ! Fais ton job et montre nous le chemin ! »

Sur ce, je tendis le téléphone, non l'artefact de communication, droit devant moi dans l'espoir que l'écran illumine la bonne direction. Quelques secondes s'écoulèrent et rien ne se produisit. Quelle déception ! Je savais bien qu'on ne pouvait pas faire confiance à une femme. Je me tournais vers Kyohei, déçu et légèrement agacé, et lui rendit son téléphone.

« Bon bah ... je crois que Mimich' est cassée .... »

Ou peut-être juste déchargé. Mais ça, j'étais bien trop con pour y penser. Alors, résigné, je suggérerais à mon camarade que nous reprenions la route, pointant au hasard la direction qui me parraissait la plus interessante.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Lun 28 Sep - 14:01
Voir le profil de l'utilisateur     
En rentrant, Kyohei ferait mieux de préparer ses valises et s’en allait loin, très loin. Dans un pays où sa femme ne le retrouverait pas mais il était bien trop ivre pour se rendre compte des conneries qu’il faisait et des problèmes que cela risquait d’engendrait. Lui n’en avait que faire, il était avec Hiro et ils s’amusaient. Il était heureux d’avoir pris la mer à ses côtés, c’était un brillant pirate et un vaillant ninja. Naruto et Luffy n’avait qu’à bien se tenir. Ils n’avaient même pas besoin de GPS, les tortues de mer leur suffiraient pour retrouver la maison. Jack Sparrow lui avait confié son secret, il ne restait plus qu’à trouver les tortues désormais. Déjà qu’il n’y avait aucune baleine pour les ramener chez eux, ça serait le pompon. Les sourcils froncés, le magicien écoutait son camarade qui parlait au guide avec attention cependant comme il s’en doutait, celle-ci n’aidait pas vraiment. En même temps, si elle s’appelait Michelle aussi, ils auraient du le savoir dés le départ que ça ne collerait pas. Qui avait envie de s’appeler Michelle sérieusement ? C’était un nom de grand mère ça. Normal qu’elle ne connaisse pas le chemin. A force de faire du tricot à longueur de journée, la vieille Michelle perdait la tête.

Ca n’empêcha cependant pas le jeune homme à reprendre son portable et à se mettre à frapper sur son téléphone en répétant des « Eh Michelle ! » ou des « Eh Michelle, t’es cassée ! » allant même jusqu’à la gronder parfois. Cela restait tout de même son job de les diriger vers leur igloo. Ils étaient complètement perdus les pauvres, pas un pingouin à l’horizon. Parce que oui, vraisemblablement, maintenant, en plus d’être pirate, ninja, ils habitaient en Alaska. Qu’on aille leur chercher un esquimaux.

- Oïe Michelle ! T’es là ?! Tu connais la blague du pingouin ?

Qu’est-ce que racontait encore cet abruti ? Sur cette question, le magicien s’était tourné vers son camarade, murmurant un « je suis sûr elle la connait pas ! », fier de lui. Il le sera moins le jour suivant, c’était certain.

- En fait, c’est un pingouin qui respirait par les fesses ! Puis il s’est assis alors paf... Plus de pingouin !

Mort de rire, Kyohei ne s’arrêtait plus, trouvant sa blague tellement drôle alors qu’il râlait auprès de Michelle qui ne semblait pas daigner de réponse correcte. Elle ne rigolait même pas. Cette vieille était trop aigri pour eux, elle ne savait pas s’amuser. Il valait mieux couper court à la discussion d’où la raison pour laquelle, il avait choisi de raccrocher, semblant avoir oublié que la dénommé Michelle était avant ça, sa femme.

- On n’a pas besoin de guide, n’oublie pas qu’on est des super héros ! On est plus fort que tout, plus fort que le monde !

Ah bon ? Ce n’était pas des ninjas pirates ? Mais qu’on les achève, qu’on fasse quelque chose de ces hommes avant qu’une catastrophe naît par leur faute. La main en l’air, une expression déterminé sur sa figure tandis que ses yeux se plissaient afin qu’il puisse se concentrer.

- Jarvis ! S’exclama tout à coup Kyohei, Déploiement !

Oh non... Voilà qu’il était Ironman maintenant. Hors, on pouvait le comprendre, il n’y avait pas mieux qu’un robot pour les guider vers la maison.

- Je crois que Jarvis est cassé aussi...

Un air boudeur naquit sur son visage alors qu’il gonflait ses joues, grincheux. Ce n’était décidément pas juste. Ils étaient perdus. Leur capitaine les avait abandonné, ils ne pouvaient pas se téléporter puis Michelle et Jarvis ne fonctionnait plus. Tristesse. Comment allait-il faire ? C’était bizarre non ? Et les pupilles du garçon s’écarquillèrent tout à coup comme s’il venait tout juste de cerner ce qu’il en était. Choqué, il observa son vis-à-vis, une expression plus sérieuse se reflétant dans ses yeux.

- Hiro... Ca va être dur mais... Je pense qu’on est seul au monde maintenant. Fait attention, il y a peut-être des zombies cachés !! Sort ton bazooka, au cas où !

N’importe quoi. Ce gars racontait n’importe quoi. Pour sûr qu’il était sérieusement atteint et qu’il n’y avait pas que l’alcool qui le rendait aussi dingue. Taré de naissance. Voilà tout.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Jeu 1 Oct - 23:05
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~ Alcohol .... !
ft. Hiro & Kyohei

Stupide artefact ! Stupide Michelle ! Stupide connerie ! Nous ne rentrerions donc jamais à la maison ? Etions-nous destiné à errer sur cette plage qui n'en était pas une, éternellement, sans jamais apercevoir une dernière fois la lumière du soleil ? Quel rapport ? Aucun. Et Aizen ? Il allait finir par s'inquiéter ! Mon cher frère me manquait tellement ... Quand je le retrouverais, je me promettais de lui faire une déclaration d'amour digne des plus grand film de Woody Allen ! Fanchement pourquoi s'encombrer de femme guide qui ne vous guide pas quand vous aviez un frère comme le mien ! Sincèrement, une fois rentré, je lui demanderais sa main, son pieds, son genou ... !
Dans la mesure où nous parvenions à rentrer ! Je commençais sincèrement à me demander si une quelconque divinité cherchait à nous punir. Sauf que je ne voyais pas de quoi ... Oh ! Je ne sais pas, peut-être d'avoir bu comme des trous alors que nous savions tous les deux qu'aucun de nous ne tenait l'alcool ! Ou bien encore, nous punir de dire des conneries plus grosse que nous ! Tiens, voilà l'autre qui se mettait à raconter des blagues sur les pingouins ! Nulle en plus. Nulle ? Vraiment ? Alors pourquoi t'es plié en huit, à la limite de te rouler sur le sol tellement tu ris ? Okay, j'en ai marre de moi-même. Vraiment. Je démissionne ! C'est où le bouton eject ?!

Heureusement, Kyohei était là pour redonner le moral aux troupes - soit deux ivrognes déchirés - et je ne pu détacher mes yeux de ce fier héros qui ne semblait jamais perdre espoir. Hocha la tête d'un air entendu, je le contemplais tandis qu'il sollicitait Jarvis en prenant une posture familière. Superman ? Non, Batman ... ? A moins que ce ne soit Wonderwooman.
Mais Jarvis ne répondit pas lui non plus. Une moue contrariée assombrie mon visage tandis que tout devenait de plus en plus clair. J'apposai une main réconfortante sur l'épaule de mon partenaire, répondant à son regard inquiet tandis qu'il déclarait que les deux acolytes que nous étions étaient définitivement seuls au monde.

« Ecoute Kyohei, je crois plutôt que quelqu'un essaie de nous piéger .... Il veut que nous nous pensions seuls au monde, pour mieux nous affaiblir ! C'est evident .... D'abord Mimish', puis Jarvis ... Il a coupé toutes les communications ! Il doit y avoir un truc dans cette zone qui brouillent les appels ... Viens, faut qu'on bouge ! »

Mais c'est qu'on y croirait presque si t'étais pas torché ! C'est à dire que je commence à me demander si je devrais pas écrire en étant déchiré moi ... Sérieux, on dirait deux espions en mission ou pour pousser le délire de Kyohei plus loin : deux agents d'Umbrella Corp. Cette dernière idée qu'il avait soulevée ne m'enchantait guère. Des zombis ? Je tatonnai mes poches à la recherche de mon bazooka et jurais en me rendant compte que tout était vide. Fait chier !

« Merde ... J'crois que je l'ai perdu dans le bar de l'autre Uchiwa ! »

Comme on perd un stylo, tavu. A coup sûr, c'était le fake Itachi qui lui avait piqué ! Putain. Qui sait ce qu'il devait en faire à présent ! Le Mal, sans aucun doute.
Bah ! On se débrouillerait sans. Je pressai ma main dans le dos de Kyohei pour lui signalait que nous devions avancer. Oui, nous éloigner cette zone brouillée. Si seulement y'avait que cette zone qui était brouillée !

Cent mètres plus loin, la rue était déserte. Pas un chat. Nous avions bifurqué dans une ruelle sombre, et pas sûr que ce soit la meilleure idée que nous ayons eu. Soudain, un bruit derrière les poubelles me fit réagir. Deux hommes se dirigèrent à pas lents vers nous, un sourire carnasier au visage. Leur démarche semblait titubante. A moins que ce ne soit l'alcool que me faisait trouble encore une fois ... L'un d'eux nous interpella. Inutile de préciser qu'il parlait chinois pour moi. Alors, un horrible frisson remonta le long de mon échine. Mais oui ! Ca ne pouvait être que ça !

« Oh non ! Kyo, c'est des p*tains de zombis ! »

Les voilà ! Les fameux ! C'est pour ça qu'ils avaient l'air bizarre ! Et que je ne comprenais rien à son charabia ! Enfin ... J'ignorais qu'ils pouvaient communiquer, mais ceux là devait d'être mutant ou un truc du genre !
Bon maintenant que nous avions bien donné la confirmation à nos agresseurs que nous étions tous les deux complètement déchiré, l'un des deux hommes sortit une lame bien décidé à nous arracher ce qu'il devait nous rester d'argent. Si j'avais été moins bourré j'aurais surement compris ... ! Mais voilà. Un premier se jeta sur moi, toute dent dehors pour les plonger sans aucun doute dans ma chaire ! Mais je refusais d'être contaminé, et n'ayant pas le choix, j'attrapais le couvercle en fer de la poubelle juste à côté de moi et la précipitais dans la bouche de mon agresseur, dans un bruit fracassant. Plus fort que je ne l'aurais voulu peut-être ... Mais mes pouvoirs de super héro ninja étaient sans doute décuplé ce soir ... Il valsa sur son collègue qui nous insulta en langage zombi avant de revenir à l'assaut.

« Oh ... ! Kyohei ! Je crois que c'est le moment de balancer ton Rasengan là !! »

D'un geste souple - pas du tout, je venais juste de me tordre la cheville car il me manquait toujours une pompe, et la perte d'équilibre m'avait réalisé un pas de côté - j'esquivais la lame que le second précipitait vers moi. Dans mon élan pour reprendre mon équilibre, je balançais mon bras d'une façon tellement aléatoire que je n'étais même pas certains qu'il était humainement pliable de cette façon, et mon coude atterrit accidentellement dans le crâne du zombi racaille.
Gardant mon précieux bouclier de forturne, je me tournais vers mon acolyte en le priant des yeux.

« Et si nous courions pour sauver nos vie ? »

Sans bazooka, leur exploser la tête me semblait être une phase difficile.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Jeu 15 Oct - 17:34
Voir le profil de l'utilisateur     
Quelqu’un tentait de leur brouillait les pistes ? Non. Impossible. Mais quel était ce monstre qui voulait à tout prix les isoler du monde extérieur ? Si ce vaurien se montrait devant eux, Kyohei ne promettait rien quant à la survie de ce dernier. Ses super pouvoirs valaient tout l’or du monde et ils n’avaient pas besoin de Mimish ou encore de Jarvis. Comme on dit, on ne s’en sort jamais mieux que tout seul. Les conséquences le lui prouvaient encore. Et en plus Hiro avait perdu son bazooka ! Où était ce salopard d’Itachi qu’ils aillent lui refaire le portrait et récupérer leur bien ! Malheureusement faire marche arrière était impossible. Après être arrivé jusqu’ici, rebrousser chemin était sûrement la pire idée qu’ils pourraient avoir. Surtout qu’ils ne feraient assurément pas long feu face à un ninja au sharingan, avec un bazooka en prime. S’enfuir était la meilleure solution qu’il n’ait jamais eu. Mais les zombies les avaient rattrapés. Voilà. Ils allaient mourir ici. Dévorés par des morts vivants ou alors, eux-mêmes en deviendraient qui savait. Kyohei ne voulait pas ça. Il était fort, il était beau, très beau, tellement qu’il aurait pu devenir mannequin et avoir toutes les filles qu’il voulait à ses pieds - on y croyait à ses conneries ? - et là, il devrait abîmer son visage ? Pas question. C’était dégoûtant les zombies, ça n’avait aucun charisme à moins qu’ils ne savaient simplement pas prendre soin d’eux ? Peut-être devrait-il leur apprendre, il était shinki dans l’âme, probablement qu’il saurait mettre en place le plus fantastique maquillage qu’il soit. Oui parce qu’en plus d’être beau et un potentiel mannequin, il était aussi futur maquilleur, bientôt styliste mais aussi coiffeur. Ce gars était multifonction. C’était Mimish qui avait de la chance dit donc.

Pour l’instant, ce n’était vraisemblablement le moment de se tracasser de telles choses puisque les zombies, apparemment chinois, se dirigeaient vers eux. Et ils étaient armés en plus. Depuis quand les morts vivants ça utilisait les couteaux ?! Suivant son camarade, il s’arma aussi d’un bouclier, se prenant, à présent, fièrement pour le bon vieux captain América alors que son rasengan ne fonctionnait pas.

- On m’a ôté mes pouvoirs !! S’exclama le magicien, choqué, constatant que son attaque ne marchait pas.

Courir était plus judicieux. Il ignorait comment il s’en était sorti pour viser aussi bien mais balancer son bouclier tel un frisbee dans la tête d’un zombie, ça avait de quoi être classe. Que voulez-vous ? On ne s’improvisait pas Captain América ! De ses bras, il souleva celui de son camarade pour l’aider à cause de sa blessure et sans réfléchir ils s’élancèrent le plus rapidement possible de façon à s’échapper de ses malfaiteurs.

- Je crois qu’il va falloir investir dans une jambe de bois ! Remarqua Kyohei à cause de la « fracture » de son collègue, Tu seras le Capitaine crochet et je serais Captain America !

Oui, on avait compris, il y tenait à son « captain america » alors on n’allait pas le contrarier. Déjà que Jarvis l’avait abandonné, on pouvait lui laisser ce plaisir là. Certes, il n’y avait là aucun rapport cependant il était inutile de chercher à comprendre la logique d’un jeune homme bourré.

Et donc, ils avaient couru, encore couru, croisant plusieurs zombies sur leur passage. Mais certains lui avaient paru moins effrayant que d’autres et aussi particulièrement gentil. A croire que même les gentils de leur espèce existaient. Plus rien n’était étonnant après tout. Ils avaient affronté de vaillants ninjas, navigué sur une mer instable à dos de baleine, s’étaient perdus à cause de Mimish et voilà que maintenant, ils avaient réussi à fuir une horde de mort vivant ambulants.

Essoufflé, il appuya ses mains à ses genoux afin de reprendre sa respiration pour finalement égarer ses yeux autour de lui et les écarquiller face à cette immense bâtisse qui résidait devant lui.

- J’ai trouvé le quartier général sergent ! On est arrivé à la maison !

Presque et il sautillerait sur place tant il était heureux d’être arrivé à résidence sans embûche. A croire qu’inconsciemment, il se souvenait d’où il habitait bien que son appartement n’était pas un quartier général. Les clés en main, il le tira vivement afin que son ami le suive puis refusant de prendre l’ascenseur, Kyohei pris la sage décision de passer par les escaliers. Puis, il valait mieux. On serait capable de les piéger dans cette cabine bizarre, si un chien n’en sortait pas non plus d’ailleurs. Un chien ? N’importe quoi. Ce que pensait cet homme n’avait plus aucun sens.

Bref, ils étaient enfin arrivés. La porte fermée derrière lui, le jeune homme retira ses chaussures l’une après l’autre, les balançant dans la pièce principale alors qu’il s’avançait au milieu du salon, tournoyant sur lui-même.

- Viens à la maison ! Se mit-il à chanter tout à coup, Y a le printemps qui chanteuuuuuuh ! Viens à la maison tous les oiseaux t'attendeuuuuh !

Mais qu’on l’égorge ce n’est pas possible. Les pauvres voisins... Il paraissait avoir oublié leur existence vraisemblablement. Pourtant, le garçon s’arrêta subitement à cause de ce chat noir qui venait de passer à une vitesse inimaginable devant lui pour aller se réfugier dieu ne savait où.

- Ah ! Catwoman ! S’exclama Kyohei en le pointant du doigt avant qu’il ne disparaisse de son champs de vision.

Voilà, voilà. Black avait aussi eu le droit à un nouveau nom apparemment. Il était désormais Catwoman. Paix à son âme.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
Kitahara Hiro» I ❤ Nishinaka
Avatar : Lee Dong Hae (c) Naomi
Pseudo :
Date de naissance : 12/04/1989
Age : 27
That's what i do there : Ecrivain.
What about love ? : She's gone, but he is here ~
How I feel : Empty
Messages : 353

Ven 6 Nov - 10:15
Voir le profil de l'utilisateur     


Magic ~ Alcohol .... !
ft. Hiro & Kyohei

La situation était critique. Aucun des deux ninj as pirates ne semblaient encore avoir du Chakra. Impossible de faire face à la horde de zombie qui les menaçait chaque seconde un peu plus. Horde qui s'élevait au nombre incroyable de deux ! Ils étaient perdus.
En plus, la cheville de Hiro commençait vraiment à le lancer. Ah bah, c'était le moment tiens ! Se tordre la cheville aussi bêtement ... Bon il pouvait toujours faire passer ça pour un geste héroîque - il y croyait lui même - mais tout de même ... Heureusement, il pu compter sur le soutien de son nouveau camarade à la vie à la mort qui le soutint et l'emmena loin des morts vivants qui étaient prêt à ne faire qu'une bouchée de son pauvre corps abîmé. Tel Aladin portant Jasmine sur son tapis volant, Kyohei l'emporta vers un lieu sûr. Oh wait ... Pourquoi c'est moi qui joue la donzelle en détresse d'un coup ? Non non ! Ca ne va pas du tout. C'était un homme fort ! Blessé à la guerre ! Blessé au combat pour protéger sa fierté et sa virilité et ... De quoi on parlait déjà ?

L'alcool n'était visiblement pas prêt de retomber. Heureusement Kyoruto le tira de ses pensées en suggérant d'investir dans une jambe de bois. Hein ? Hiro baissa les yeux vers sa jambe, craignant qu'elle ne soit plus là. Genre, dans la course il l'avait perdu comme le bazooka. Ou un des zombie avait réussi à lui grignoter sans qu'il ne s'en rende compte. Mais non. Ouf ! Elle était toujours là. Puis, le NSA comprit. Il parlait de sa cheville ... Puis de capitaine Crochet ? Wait. Il se gratta la tête et considéra un instant Kyohei.

« Attend mec, je veux pas un crochet au pied ... ! C'est complètement inesthétique ! »

Mais il restait persuadé qu'il serait le plus beau de tous les Capitaine Crochet. Aucun doute là dessus. Il était déjà pas loin d'être l'homme le plus sexy de ce monde. Alors ce n'était pas dur d'être plus sexy que le Crochet de Peter Pan. On nous dérivons encore. Les enfants, dîtes non à l'alcool. Vraiment. Surtout s'il y a une chance que vous soyez parenté avec cet homme.

Finalement : victoire. Le QG ! Damn ! Il en aurait presque embrassé la façade. Mais comme ce n'était pas propre, il se contenta de la joue de son Kyohei. Putain, voilà qu'il virait gay maintenant ... La bière ça crée des liens pour sûr. Mais quand même ...
Il suivit Kyohei dans l'appartement et dans son délire ... En apportant sa touche.

« Moi j'vais v'nir boire un p'tit coup à ta maison ~ ♪ »

NON. Surtout pas. Que l'on planque les bouteilles. Ils avaient fait assez de dégats comme ça. Un verre de plus et le monde courrait à la catastrophe.
Une fois dans l'appartement, Hiro sentit tout de suite bien. Plus de Itachi. Plus de mer ballotante - quoique ... Et surtout plus de zombie. Une ombre noire et fugace le fit tout de même sursauter. Mais pour ne pas perdre la face, il fit mine de rien et se tourna vers son sauveur quand ce dernier l'eut désigner. Un sourire vicieux s'afficha sur son visage.

« Tu vis avec Catwooman ? Chanceux ! ... Elle est bonne ? »

Oh. Mon. Dieu. Faites quelques chose. Il devenait pervers ! Vulgaire ! Mais au moins, il n'était pas tout à fait gay .... non ? Et puis merde quoi ! Une fille en combi moulante et des oreilles de chats ! Franchement, si ça c'est pas fait pour aguicher, nous ne sommes plus au Japon ! Alors la question de Hiro était légitime !
Il poussa un soupire d'aise et décidant qu'il était « à la maison », il commença à retirer sa veste. Normal quoi. Et ses chaussures aussi ! Bah oui, c'était le respect qui voulait ça. Il déboutonna les premiers boutons de sa chemise. Pour être à l'aise quoi. Mais continua encore un peu. Puis décida de l'enlever complètement. C'est bon, on est entre homme non ?

« Allez met toi à l'aise aussi ! » Comme si c'était à toi de le décider alors que tu n'es même pas chez toi ... Et puis franchement, cette phrase était très vicieuse ! « On se fait un sauna entre hommes virils ! On l'a bien mérité après avoir sauvé la planète d'une apocalypse Zombie. »

Pardon ? Vous avez sauvé quoi au juste à part vos fesses ? Damn it. Et puis c'était quoi cette histoire de sauna ? Mah ! Il faisait tellement chaud qu'Hiro en était venu à la conclusion que la maison de Kyohei pouvait aussi faire sauna. Walla. Pitié.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tachibana Kyohei» Admin ◘ I ♥ Every
Avatar : Kamenashi Kazuya
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 23/06/1988
Age : 28
That's what i do there : Magicien o/
What about love ? : Fièrement marié à ma co-admin afufu 8D
How I feel : Thinking... about how awesome we are



Messages : 2666

Mer 11 Nov - 17:19
Voir le profil de l'utilisateur     
« Putain qu’elle est bonne ! » S’était exclamé Kyohei en agitant sa main devant son visage comme pour accentuer ses paroles.

L’image de son épouse lui traversait l’esprit et il ne pouvait que la trouver diablement sexy, encore plus en l’imaginant avec cette tenue de cuir. Cela lui irait à merveille. Il devrait lui en faire un costume sur mesure, quelle bonne idée ! Et dire qu’il y a une heure à peine, il la voyait comme la mère Michèle. Voilà qu’à présent, Yui était devenue Catwoman. Cet homme n’avait aucune limite. Encore heureux que son épouse n’était pas là pour lire dans ses pensées et voir toutes les bêtises que son mari était en train de faire. Elle en avait eu un aperçu et c’était probablement déjà trop. Elle risquait de le tuer le jour suivant, le pauvre. Lui qui avait juste voulu s’amuser, boire un peu, il était déjà condamné à mort sans avoir pu expérimenter la vie. Quelle idée aussi de s’engouffrer plusieurs verres quand on ne tenait pas l’alcool. S’il avait envie de devenir ninja, pirate, prédateur de zombies ou soldat, il y en avait mille et une façons mais non, il avait préféré boire. Il n’en avait pas encore conscience, pour le moment, il était juste trop bien pour s’en inquiéter. Si on le traitait de gars saoule, assurément que le garçon s’exciterait en clamant fièrement qu’il était totalement sobre, qu’il n’y avait pas plus sobre que lui et que si on continuait de le provoquer, il les tuerait avec son rasengan. Oh oui, très sobre.

Tellement que ses pupilles s’écarquillèrent face à l’idée génialissime de son camarade. Hiro pouvait réellement faire preuve d’intelligence lorsqu’il le voulait et un sauna, mais waouh. Kyohei n’aurait pas su trouver mieux.

- Tu as raison !! Je vais aller enclencher le jacuzzi en attendant !

Le jacuzzi ? Qu’est-ce que cet abruti racontait encore comme connerie ? A son tour, il retira virilement - oui même ivre, c’était possible - son tee-shirt qu’il balança à terre pour se diriger dans la salle de bain et ouvrir le robinet de la baignoire afin d’y faire couler de l’eau chaude. Cet individu avait un sérieux problème et probablement qu’il n’avait pas les yeux en face des trous pour confondre une baignoire et un jacuzzi. Mais soit, on n’allait pas le braquer et le laissez dans sa bêtise.

- Ca sera bientôt prêt ! Enonça-t-il en revenant pour retirer son pantalon.

Parce que non, il ne pouvait pas le faire dans la salle de bain. Le salon, c’était mieux. Voilà qu’à présent le magicien se retrouvait en caleçon, sans la moindre gêne. Lui qui habituellement était si complexé par son propre corps, le voilà en train de se balader à moitié à poil.

- Retire tout ! On entre pas dans un jacuzzi habillé ! Dans un sauna non plus d’ailleurs ! Faut pas que tu sois gêné parce que j’en ai plus que toi ! J’aurais pu devenir Musclor mais j’ai refusé la proposition !

Ca va les chevilles, Monsieur Tachibana ? A croire que l’alcool le rendait un brin plus narcissique que ce qu’il n’était réellement. Vraisemblablement, ça ne sembla pas le déranger puisque sur sa propre rétorque il avait ramené ses bras jusqu’à ses épaules, forçant afin de montrer ses muscles et imiter ce fameux personnages qui avaient bien plus que de simples tablettes de chocolat.

- T’es prêt ? Je t’attend dans le jacuzzi !

C’est qu’il y tenait celui-là. Plus qu’au sauna apparemment. A nouveau dans la salle de bain, le magicien balança son boxer au sol puis se précipita dans la baignoire où il soupira d’aise. Il devrait profiter de ses bulles plus souvent. Il avait l’impression de nager sur un nuage, de flotter et d’être un poisson. Un poisson ? Ca y est. On l’avait achevé. Voilà qu’il se prenait pour un poisson... Ou du moins, qu’il rêvait d’en être un. Pouvoir vivre constamment sous l’eau, ça devait être cool non ? Il serait Nemo et Hiro serait Dory qui chanterait à ne plus s’arrêter. Oui parce qu’au vue du nombre de fois où son ami avait chanté ce soir, ce rôle lui collait à merveille. Comment ça c’était Kyohei qui s’amusait en karaoké ? N’importe quoi. Il serait Nemo. Un point c’est tout.

_________________
I wanna love somebody like you
I'm breathin' deeper than I've ever done and it sure feels good, to finally feel the way I do. I wanna be the man that you run to whenever I call on you when everything that loved someone finally found it's way.
 
It's a kind of Magic ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rang S++]There must be some kind of way out here
» EDH for magic
» Age of Magic
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» Magic ball ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Mazerumachi-