AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cats are purr-fect ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Sam 24 Oct - 22:33
Voir le profil de l'utilisateur     
Ren se sentait bête. Idiot. Totalement à l'ouest. Mais surtout stupide. Comment avait-il fait pour oublier ? Enfin. Oui et non. Il avait oublié, sans totalement oublier.

Il avait d'abord oublié, il l'avouait. Ca lui était sorti de la tête et il n'y avait plus repensé avant un bon moment.
Et quand enfin, l'ampoule s'était allumée, il avait eu des soucis. Kyohei qui s'était fait tirer dessus, lui qui tirait sur un homme, tout ça... Il n'était pas beaucoup sorti et n'avait même pas pensé à contacter Kazuki. Il s'était contenté de parler à quelques personnes et avait un peu mis les autres de côté ; que Dieu le pardonne.

Heureusement, il allait mieux à présent.
Bien sûr, il aurait pu venir plus tôt. Mais il avait eu une légère période parano. Il n'était pas tranquille quand il quittait son appartement, encore moins quand il se rendait chez quelqu'un. Il avait eu longtemps peur de ce qu'il pouvait trouver derrière la porte.
Et puis, il ne savait pas, mais si ça se trouvait, Kazuki avait une dette envers des mafieux louches. Et ils auraient débarqué quand il aurait été là avec la chance qu'il avait. Donc, pour la santé mentale de tous, c'était mieux ainsi, qu'il ait attendu avant de venir.
Ca avait été long, par contre. Et il allait faire de son mieux pour se faire pardonner. Il espérait que Kazuki ne lui en veuille pas trop... et qu'il veuille surtout bien lui laisser un chaton.
Qu'est-ce qu'il allait faire s'il refusait ? Non. Rien que d'imaginer, c'était horrible. Il en avait tellement envie. Il ferait tout pour en avoir. Il irait même jusqu'à se vendre un rein pour trois fois rien juste pour pouvoir repartir avec un chaton. Il irait même jusqu'à vendre son rein à Kazuki ; comme si ce dernier allait en avoir une utilité...
Un faible soupir quitta ses lèvres alors qu'il effectuait les derniers pas. Kazuki était gentil, et compréhensif, il allait comprendre, et ne pas lui en vouloir.

Le voilà donc aux pieds de l'immeuble de son ami. Il leva le regard le long de la bâtisse, fourrant délicatement ses mains dans ses poches. Une fine esquisse vint perdre ses lèvres avant qu'il n'avance.
L'idée même de voir des chatons le rendait tellement heureux. Encore un peu et il se mettrait à danser un petit foxtrot en fredonnant une chanson Disney.
Mais encore une fois, pour la santé mentale de tous, il valait mieux éviter.

Il se trouva bien vite devant la porte de l'appartement de Kazuki. Plus vite qu'il ne l'aurait cru d'ailleurs ; les chats, ou la motivation ultime. Son poing vint s'abattre lentement contre l'objet, avant de venir retrouver l'agréable chaleur de sa poche.
Il patienta ainsi, et quand la porte s'ouvrit enfin, un « Salut » s'échappa de ses lèvres, qui finirent par s'étirer en un petit sourire.

Une fois que Kazuki l'ait invité à entrer, il se déchaussa lentement,, avant de poser son regard sur son ami, « Comment tu vas depuis le temps ? », demanda-t-il avant de se redresser droit comme un piquet, « J'ai mis du temps à venir, désolé... »

Mais il avait eu de bonnes excuses, d'abord ! Donc on le pardonnait, hein ?

« Tu m'en veux pas, hein ? », s'empressa-t-il d'ajouter dans un mine un peu trop inquiète.
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 27
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Dim 25 Oct - 14:39
Voir le profil de l'utilisateur     
Les chatons étaient grands maintenant, enfin, pas grands grands, mais grands... Moyens grands quoi ! Ils avaient presque quatre mois après tout. Au final, avec le boulot que j'avais maintenant, mes sorties avec Haruna, j'avais eu assez peu de temps pour contacter Ren et lui proposer un chaton; et j'avais un peu oublié, j'avouais. Mais j'avais réussi à trouver un créneau, et je lui avais proposé. Bon, par contre j'avais dû préparer un peu le terrain, c'est à dire : Ranger Spin.

De ce que Hiroki m'avait dit -et de mes souvenirs du "jeune" Ren-, ce très cher vieil ami n'était pas fan des arachnides velus. Je ne comprenais pas cette peur des araignées, certes ça avait huit pattes, des crochets avec du venin et des d’innombrables yeux. Mais quand même ! Ça n'était pas SI effrayant ! Ma "Spinounette", comme l'appelait Haruna, était juste trop mignonne, qui ne mourrait pas d'envie de lui embrasser son abdomen bombé ? Bon, mieux valait éviter à cause de certains poils urticants...

C'est donc après de longues excuses que je remis ma jolie Spin -maintenant presque entièrement pourpre depuis sa dernière mue- dans son vivarium. Je la ferais sortir à nouveau quand Ren sera reparti chez lui avec peut-être un chaton. D'ailleurs, il ne devrait pas tarder celui-là, s'il voulait son chaton, il avait plutôt intérêt à venir, sinon je lui en choisissais un et je le posais devant sa porte avec un petit mot disant : "Occupe t'en bien, il est gentil. (tu me dois des yens pour les frais de port mais on se mettra d'accord. Bisous".

Ping Pong

Je devais vraiment changer cette sonnette...

J'ouvris donc au nouvel arrivant -bye bye les frais de port-, le saluant au passage avec un sourire puis je le laissais se déchausser puis je me mis à rire, c'était bien Ren ça de s'excuser à tout va pour des choses futiles. Mais bon, c'était comme ça qu'on l'aimait.

- Bien sûr que je ne t'en veux pas ! Je t'en aurais voulu si tu n'étais pas venu du tout ! Et puis tout va bien pour moi, je vois que toi aussi, tu as l'air de te porter comme un charme.

A ce moment là, mon petit "renard des sables" de garde s'approcha de Ren en faisant son petit couinement. Je le pris donc dans mes bras.

- Tu as un temps de retard Daiji... Ren, je te présente mon fennec, Daiji, par contre c'est un mâle donc c'est un peu râpé pour avoir des petits.

Je disais ça avec un sourire, puis après avoir reposé mon petit animal, j'entraînais Ren vers le salon dans lequel se trouve les chatons endormis. Ils n'étaient plus que trois, les trois les plus adorables.

- Je vais te faire les présentations, fis-je en pointant du doigt les trois petites boules endormies. Il y a deux femelles, celle-là et celle-là, dis-je en montrant une grise foncée à poils longs et une noire et blanche. Et puis un mâle, je pointais le second noir qui avait le museau et le bout des pattes blanches. Ils sont tout les trois adorables et très joueurs, les femelles sont un peu peureuses mais ça ira mieux avec le temps.

Après avoir donc donné quelques explications, je me redressais, faisant craquer mes genoux en passant.

- Tu veux boire quelque chose pendant que tu fais connaissance avec eux ? Tu peux les réveiller, ils ne se gênent pas pour le faire avec moi la nuit.

Alors que je souris, j'eus le réflexe de lever les yeux au plafond.

Oh oh.

- Ren... Ne lève surtout pas la tête.

Ce que je venais de dire était extrêmement bête parce qu'il était presque certain qu'il allait le faire justement. Sauf que Spin était juste au-dessus. Bon sang, comment elle faisait pour s'échapper à chaque fois ? C'était une araignée-ninja ? La version huit pattes des tortues ?

Bon, maintenant il fallait que je réfléchisse à quoi faire, est-ce que j'allais devoir cacher un corps et me trouver un alibi en béton ou est-ce qu'il fallait que je prévienne l'hôpital psychiatrique à cause d'une personne devenue folle à la vue d'une araignée ?

Cruel dilemme.
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Dim 25 Oct - 22:20
Voir le profil de l'utilisateur     
Que Dieu bénisse non pas l'Amérique mais Kazuki.
Sans s'en rendre compte, un léger soupir de soulagement lui avait échapper, avant qu'il ne se mette à sourire comme l'idiot qu'il était. Il hocha simplement la tête à l'affirmation de son vieil ami. Oui, il se portait bien. Il avait connu mieux, il avait connu pire, vraiment pire. Mais il se portait bien. Il ne lui manquait plus qu'une jolie boule de poils à la maison pour parfaire le tableau, en somme.

Haussant un sourcil face à la bête qui venait dire coucou, Ren huma doucement quand Kazuki lui expliqua que c'était un renard des sables. C'était mignon comme bête. Vraiment mignon. Puis ça avair l'air doux, pas autant qu'un chat puisque les chats étaient parfaits. Une création de Dieu ces animaux-là, c'était pas possible autrement. Il ne put cependant pas s'empêcher de lâcher un petit « Il est trop mignon » avant de fixer la bête s'en aller.

Docile comme il était, enfin il avait pas trop le choix pour voir les chatons, il suivit Kazuki au salon et se pencha légèrement pour admirer les beaux félins. Il écouta attentivement son ami présentation les chatons, avant de hocher la tête. Il s'accroupit alors doucement, captivé par les bêtes qui dormaient devant lui, et se mit à rire suite à la remarque du propriétaire des lieux..

« J'oserais pas perturber leur sommeil »

Beau parler qu'il était, ses doigts s'aventurèrent sur le pelage soyeux de l'un des chatons. Que c'était doux doux doux ~ Et que c'était apaisant aussi ! Ren avait lu une étude qui disait que caresser un chat réduisait le stress. Bon, il était pas spécialement stressé mais voilà. Lui, il était plus le genre de type à avoir 2 de tens' que celui qui faisait péter le compteur chez le médecin.
Il continua doucement ses caresses, passant sa main de chaton en chaton ; fallait qu'il y en ait qui soit jaloux de l'autre. Des étoiles venaient de remplacer ses yeux, et s'il ouvrait la bouche, un arc-en-ciel en sortirait à coup sûr.
Des chatons ; ou comment transformer un grand garçon de presque 1m80 en une boule de guimauve.

Ses pensées remplies de félins en tout genre avec lui au milieu en mode Roi de la savane partirent soudainement en fumée quand Kazuki lui conseilla de ne pas lever la tête. Quoi ? Pourquoi ? C'était quoi l'arnaque ? Il avait un chat accroché au plafond ?
Le sourcil arqué, il balança lentement la tête en arrière. Mauvaise idée. Très très mauvaise idée.

Il tomba immédiatement sur les fesses alors qu'un très poétique « Oh putain » glissait contre ses lèvres. La politesse Ren, la politesse ! Ses yeux s'ouvrirent en grand et son cœur semblait s'être arrêté de battre. Peut-être que s'il faisait semblant d'être mort, la gentille bêbête là-haut ne viendrait pas l'embêter.
Bon, il fallait penser à un plan d'évasion. En règle générale, quand Ren voyait une araignée au plafond, il passait en-dessous presque en courant pour ne pas se retrouver PILE sous la bête. Ca, c'était déjà raté.
Alors prudemment, et en retenant son souffle, il recula. Ses mains contre le sol tremblaient faiblement alors qu'il faisait de son mieux pour ne pas éclater en sanglots.
Une araignée ; ou comment transformer un grand garçon de presque 1m80 en... fillette. (heureusement qu'il n'avait pas crié...)

Il reprit une grande inspiration alors qu'il continuait de reculer, le regard rivé sur l'arachnide. Il ne pouvait pas la quitter des yeux. A l'instant où il le ferait, elle allait partir et Ren ne pourrait plus savoir où elle se trouvait. Non, le mieux avec les araignées et le « moins » effrayant, c'était de savoir où elles étaient exactement. Et vu la taille de la bête, valait mieux.
Un gros frisson remonta la long de son dos alors qu'il atterrissait plus ou moins doucement contre un mur. C'était bien contre un mur. Il savait ce qu'il avait derrière.
Il en avait pas d'autres comme ça Kazuki au moins, hein ? S'il en avait encore une, il allait devoir penser à appeler une ambulance.. ou plutôt la morgue directement.

« C'est... », dit-il en pointant du doigt l'arachnide, « Une araignée !? », c'était pas un éléphant en même temps, « Mais... elle est à toi ? », demanda-t-il, étonné.

Eh bien oui, qu'on puisse garder des chats, des chiens, des lapins, des reptiles et même des singes, Ren ne s'en souciait pas. Mais qu'on vive tranquillement avec une araignée dans son appartement... c'était impossible à concevoir pour lui. Autant se baigner avec les requins.
Tiens, maintenant qu'il parlait d'animaux...

« Aaah les chats !! », s'exclama-t-il.

Oui, il avait peur pour ces pauvres petites bêtes. Son regard s'abaissa quelques secondes sur les petites boules de poils, qui semblaient encore roupiller tranquillement. Ils étaient tous mignons, innocents, imperturbables et vraiment trop trop adorables. Ha, que c'était parfait, un chat. Il les observa un moment, avant de sursauter comme pas permis.
Tes cheveux Ren, tes cheveux. Pas de panique.

Puis, la réalisation. Nom d'un sac en crocodile, il avait quitté l'araignée des yeux ! Machinalement, son regard se releva vers le plafond. Elle était où, hein ? Elle était où ?

« Elle a un nom ? C'est une fille ou un garçon ? Elle mord les gens ? Elle les tue ? Dis-lui que je suis pas bon, elle me digérera mal. Et j'voudrais pas qu'elle ait mal au ventre à cause de moi tu vois ? Je m'en voudrais. Un peu. Et dis-lui aussi que je suis trop jeune pour mourir. J'aime la vie, les gens, mon lit, j'peux pas mourir », il parlait vite, trop vite, il respirait au moins ?, « Si je lui dis que je viens en paix, ça marche ? Non parce que je viens en paix hein. Je suis pas venu pour la déranger, loin de moi cette idée. Je savais même pas qu'elle était en plus »

Reprenant alors sa respiration, ses yeux restaient collés au plafond, avant qu'il ne se mette à murmurer, désespéré, « Je venais juste chercher un chaton moiiiiiii... »

Le chef des babouins pratiquant le vaudou devait lui en avoir ; sinon pourquoi ça lui arrivait tout ça !?
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 27
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Mer 28 Oct - 16:32
Voir le profil de l'utilisateur     
L'humain était bête parfois.

Enfin pas que parfois mais passons.

J'avais dis à Ren de ne pas regarder le plafond et il l'avait fais, est-ce que ça pourrait marcher si je lui disais de ne pas aller gifler Terazawa en public ? Bon, si ça marchait, il finirait en prison, peut-être qu'ils l'humilieraient ou que Terazawa en ferait sa nouvelle femme parce qu'il était la seule personne à avoir osé levé la main sur lui.

Ouais mais non, ça finirait par me retomber dessus cette histoire, on allait me faire un procès de sorcière et me mettre au bûcher donc non, j'avais moyennement envie d'expérimenter la sensation de sentir son corps rôtir puis de finir en poussières.

Et Ren qui était complètement paralysé et presque hystérique -en même temps s'il avait pas levé les yeux...-, j'espérais qu'il n'allait p as me faire un arrêt cardiaque, j'avais pas encore fais installé le défibrillateur dans mon appartement.
Enfin bon, il n'était pas encore mort.

- Spin est son nom, c'est une femelle, dis-je en répondant dans l'ordre de ses interrogation. Elle mord quand elle est énervée ou qu'elle se sent en danger, mais son venin n'est pas mortel ni paralysant pour nous, sinon, je serais déjà mort... Et ne t'en fais pas, tu n'es pas très appétissant pour elle, les grillons et autres gros insectes sont ses mets favoris.

J'avais un grand sourire, même si je savais qu'il ne fallait pas se moquer des peurs des gens, je n'aimais pas qu'on se moque des miennes. Et puis si Ren partait, il n'allait pas prendre de chaton et je serais bien embêté !

- Tu devrais t'éloigner, je vais chercher Spin et la mettre dans son vivarium, mais il est possible qu'elle saute quand je voudrai la prendre, et il vaudrait mieux que tu ne sois pas en-dessous, tu ne crois pas ?

En fait, j'avais plus peur pour Spin que pour Ren, parce qu'une chute pareille pourrait être fatale à mon arachnide, hors il était hors de question que je perde ma colocataire à huit pattes !

Même si ça aurait fait plaisir à Hiroki !

J'étais même certain qu'il était en train de créer une poupée vaudou dans le but d'ensorceler ma pauvre Spin, sauf qu'il devait lui manquer un élément important. Un poil de ma chère colocataire !

Mais jamais il ne l'aura !! Mouahahaha !

...

Hum... Pardon.

Donc, je récupérais donc l'araignée qui ne fit aucun commentaire et je la remis dans son vivarium, fallait que je pense à mettre un cadenas dessus et cacher la clé parce que j'étais certain qu'elle était encore capable de s'échapper si je laissais cette dernière à proximité.

- Bien, revenons à nos chatons, dis-je une fois de nouveau dans le salon. L'horrible monstre velu est rangé, maintenant tu vas pouvoir te détendre et jouer avec eux pour savoir lequel tu préfères. Si tu en veux deux, c'est ton droit.

J'attrapais donc un chaton parti au pays des rêves, le petit mâle noir et blanc, le plus emmerdant de la portée. Il me lança un miaulement indigné puis il bailla grandement l'air de me dire "Qu'y a t-il donc de si important pour troubler mon repos salvateur ?", puis je le mis dans les bras de Ren, il allait pouvoir se détendre complètement maintenant.

- Je t'offres quelque chose à boire, tu l'as bien mérité après toutes ces émotions ! Je peux te proposer un bubble tea, thé vert et sirop de fraise-cassis et popping à la myrtille ! J'ai pas préparé de perles de tapioca et vu que c'est plutôt log à faire, vaut mieux mettre les perles de fruit ! Je vais faire ça !

Mais juste avant de poser un pied hors de la pièce, je précisais certains points, on ne savait jamais.

- Tu peux faire ce que tu veux avec les chatons sauf des trucs de zoophile ! Ils sont pas fait pour ça !

Puis je partis du salon avec un sourire montrant à quel point j'étais fier de ma connerie.
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Jeu 29 Oct - 23:08
Voir le profil de l'utilisateur     
Ren secoua simplement la tête face à toutes les informations que Kazuki débitait. Spin, c'était un chouette prénom, elle devait être contente. Lui aussi serait content... si elle n'était pas collée au plafond. Il se sentirait un peu plus calme si elle n'était pas là non plus, d'ailleurs. Et il était bien content de pas être appétissant pour elle. Il aurait pas vraiment apprécié se faire manger, et il n'était pas non plus que ses parents soient heureux en apprenant que leur fils était mort, dévoré par une araignée en plein milieu d'un salon. Ca le faisait moyen. C'était un peu classe comme mort, mais il avait souhaité mourir sur son lit, dans son sommeil, pour ne ressentir aucune douleur ; ha, quel naïf...

A peine eut-il entendu qu'il devrait s'éloigner, qu'il le fit. Pas besoin de le lui répéter deux fois, il se leva, droit comme un piquet. Ses pieds le ramenèrent machinalement contre le mur à l'opposé de la bête. Elle pouvait pas sauter si loin, si ? Oh, il était sûr que si, mais il essayait de se convaincre que non, il était bien protégé là. Y avait pas une plante derrière laquelle il pouvait se mettre par hasard ?
Son mode caméléon activé, Ren se colla le plus possible contre le mur, tentant de rentrer dans le décor et de se faire passer pour une jolie plante verte pas très verte. Il était en mode caméléon, mais il n'avait pas encore le changement de couleurs qui suivait. Dommage.
Il essayait au moins.

Une fois sûr que la bête n'était plus à porter de vue, il se détendit, lâchant un long soupir lourd de sens. Ca faisait déjà trop d'émotions pour lui, le pauvre enfant. Enfin, il était au moins de tomber comme une mouche ce soir. Ca l'avait épuisé tout ça ; non, il lui fallait pas grand chose.

Quand il entendit le mot « chatons », il se redressa, aussi droit qu'un lampadaire et ses yeux se mirent à briller. Eh bien voilà, il lui parlait un langage qu'il comprenait maintenant. Il alla reprendre sa place près des chatons et les observa longuement. Il jeta un rapide coup d’œil vers Kazuki, puis reporta son attention sur les chats. Deux ? Il pouvait en avoir deux ? Cool ! Mais le dernier allait être triste, non ?
Un chaton dans les bras plus tard, Ren s'en fichait. Un, deux, trois, six, quarante... ce n'était que des chiffres, c'était pas important. Un fin sourire étira ses lèvres alors que ses doigts allèrent se perdre sur le pelage du félin.

Tournant la tête vers Kazuki, il ouvrit la bouche. Un truc à boire, ça le tentant bien. Mais il n'avait pas vraiment eu le temps de répondre que son ami partait déjà dans explications folles. Fallait y aller mollo avec le Ren, ça fonctionnait à son rythme cette bête-là...

« Oui, si tu veux », dit-il en haussant les épaules, laissant loisir à son ami de s'amuser avec ce qu'il voulait.

A la remarque suivante du garçon, il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. De zoophilie... et puis quoi encore ? De la nécrophilie pour compléter le tableau ?
Malgré tout, un sourire amusé se dessinait sur ses lèvres.
Gardant la boule de poile dans les bras, il s'accroupit doucement, observant les deux autres chatons.

« Je dis ça, je dis rien, mais votre proprio a des idées louches vous concernant... », dit-il en secouant la tête, « A votre place, je changerais d'appart. J'irais dans genre... le mien. Il est bien le mien »

Et voilà qu'il tentait de vendre son propre appartement à des chatons. Eh bien, le monde était pas sauvé avec lui.
Pointant son doigt vers un chaton qui venait de miauler, un fin « Ah ? » lui échappa. En voilà un qui semblait intéressé. Ou alors il lui disait juste de se taire. Mais Ren préférait voir le bon côté des choses. Le chaton aimait déjà son appartement, voilà tout.

« T'es choupi toi », déclara-t-il à la boule de poils qu'il avait dans les bras, complètement gaga.

Il continua donc de caresser l'animal, le tenant précieusement pour ne pas qu'il tombe et en faisait aussi attention à ne pas lui faire mal.
Il le savait déjà maintenant, il allait avoir du mal à se décider.

« Y en a deux qui sont toujours collés l'un à l'autre ? », demanda-t-il alors, « J'voudrais pas les séparer tu comprends ? Ce serait triste »

Mais avant que Kazuki ne dise quoi que ce soit, Ren se remit à parler, un sourire un peu trop idiot et amusé aux lèvres. Tout le monde la sentait aussi, la connerie qu'il allait dire ?

« Au fait, tu sais pourquoi les chats n'aiment pas l'eau ? », non Ren non, l'araignée avait fini par te monter à la tête ou quoi ?, « Parce que dans l'eau minérale »

Il se mit alors à rire doucement, secouant même la tête, avant de murmurer au chaton que sa blague était drôle ; heureusement que l'humour douteux n'était pas une cause de mortalité, il en serait déjà mort.
La boule de poils dans ses bras miaula doucement, et un petit « Oooh trop mignon ~ » résonna un instant dans la pièce. Il le savait, ce chat l'aimait déjà ; ah bon ? Tout du moins, lui, il aimait déjà ce chat.
Oh oh...
Un autre rire franchit la barrière de ses lèvres. Ca, c'était pas bon signe. Ca voulait dire qu'il avait encore une blague foireuse à dire.

« Je crois que nous sommes félins l'un pour l'autre »

Promis, après celle-là, c'était fini... normalement.
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 27
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Dim 8 Nov - 20:50
Voir le profil de l'utilisateur     
Kazuki, tu devrais quand même faire une sélection dans tes amis de temps en temps...

Cette petite voix tournait dans ma tête depuis un moment, j'étais à la fois subjugué par le nombre de blague carambar que mon ami pouvait sortir à la seconde, et je me retrouvais aussi complètement désespéré. A cause de quoi Ren avait-il pu régresser autant ? La vie de célibataire tout seul sans animal -pas même un poisson rouge qu'il aurait appelé Stitch !- ne lui réussissait vraiment pas. A force d'être seul chez lui, il avait dû développer une sévère pathologie de double personnalité.

Pauvre gars, c'était un chic type à la base.

Paix à son âme.

J'avais deux verres de bubble tea avec les poppings et je lui en mis un de force entre les doigts avant de lui enfoncer la paille dans la bouche sans aucune douceur tout en lui souriant de manière moqueuse.

Continue de dire des trucs aussi foireux et je te pose mon araignée sur la tête ! Et tu n'auras pas de chaton !

Oui, j'étais sadique, mais aux grands maux les grands remèdes comme on dit dans la zone quand on est jeune wesh.

...

Oh bon sang, il déteignait sur moi !

Alors oui donc, revenons à ces petites boules de poils ! dis-je après avoir avalé une longue gorgée de thé perlé. Les deux sœurs sont souvent collées l'une à l'autre et le petit mâle se débrouille très bien tout seul, il n'aura aucune difficulté à être séparé des autres.

Afin qu'il puisse voir que effectivement, le mâle qu'il avait dans les bras pouvait vivre seul, je le pris par la peau du cou avant de le poser entre ses sœurs. Il les renifla une seconde avant de revenir sur les genoux de Ren.

Tu vois ? Il s'en fiche complètement, il te préfère à elles ! fis-je remarquer. Et avant que tu ne cries à la maltraitance et que tu n'appelles un organisme pour la défense des animaux, je ne lui ais pas fais mal, sa mère les portait ainsi quand ils étaient tout petits.

Connaissant Ren, il était bien capable d'appeler la police, de porter plainte et de faire témoigner le chaton contre moi avant de le prendre dans ses bras en lui disant qu'il avait été très courageux et que papa était fier de lui !

Ren... Une autre vision de la justice.

Enfin, j'abusais peut-être un peu, mais de pas beaucoup cela dis. Et puis bon, s'il ne savait pas que la mère tenait ses petits par la peau du cou pour les transporter d'un point A à un point B, c'est qu'il avait de sérieuse lacune en biologie.

Donc, je crois que celui-ci t'a adopté ! A moins que tu ne veuilles prendre les trois, on peut toujours s'arranger. Tu as ce qu'il faut chez toi ou  tu préfères venir un autre jour ?

Je le bombardais peut-être un peu trop de question, il allait finir par me regarder à la façon d'un Stitch dans son bocal...
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Jeu 26 Nov - 0:54
Voir le profil de l'utilisateur     
Encore un peu, et Ren allait porter plainte au bureau des amis maltraités, pour mauvais traitement justement. Et aussi pour atteinte à sa vie. Parce que, soyons honnêtes, lui poser une araignée sur la tête allait très certainement l'amener à la morgue.

Il maugréa rapidement dans sa barbe, avalant rapidement quelques gorgées de la boisson qu'il avait entre les mains. Un fin sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu'il observait les chatons. Il était quand même incroyablement drôle comme type. Kazuki n'avait juste pas compris ses blagues, c'était pour ça qu'il n'avait pas ri, voilà tout.

Son visage se releva à peine vers Kazuki. La paille toujours en bouche, il avala lentement une gorgée du liquide, hochant doucement la tête. Il prenait bien note de tout ce qu'il lui disait. Il s'agissait de ses futurs chats, l'un d'entre eux au moins, alors il devait faire attention à chaque détail.
Puis, à nouveau, ses yeux furent comme attirés par les petites boules de poils. Il ne pouvait pas s'empêcher de les regarder. Ils étaient trop mignons, trop adorables, trop beaux, trop doux, trop... trop.

Il regarda son ami prendre le chaton et le reposer entre les deux autres. Et un sourire plus que joyeux étira ses lèvres quand le petit félin revint vers lui. Ca voulait vraiment dire qu'ils étaient faits l'un pour l'autre non !?
Il replaça alors le chaton bien comme il faut sur ses genoux, le caressant doucement, relevant un air blasé vers Kazuki. Il le prenait pour qui, hein ? Il avait lu plein de livres sur les chats, trop peut-être. Mais il savait que les porter comme ça ne leur faisait pas mal.
… Mine de rien, ça lui faisait toujours de la peine de les voir se faire trimbaler par la peau du cou comme ça. Est-ce qu'on trimbalait les enfants par la peau du cou ? Non ! Enfin, pour certains, on devrait. Ca leur ferait du bien !
Il aspira doucement un peu de sa boisson, les doigts toujours perdus dans la fourrure du petit animal sur ses genoux. Il se voyait déjà chez lui, sur son canapé, avec le chat sur ses genoux. Quelle belle vie l'attendait !

« J'ai ce qu'il faut à la maison. J'ai tout cherché hier », il avait le nécessaire pour un chaton, une litière, une caisse, des jouets. Tout traînait dans un coin dans le salon, il n'avait plus qu'à tout ranger.

Il se mit alors à sourire comme un bienheureux. Un idiot bienheureux même. Ses yeux se perdirent un instant sur le petit chaton sur ses genoux avant de se tourner vers Kazuki, un sourire fou aux lèvres. Il ouvrit la bouche, avant de la refermer, pour finalement rire. Il voulait lui ressortir la blague du « félin pour l'autre » mais l'idée d'avoir son araignée sur la tête ne lui plaisait pas.
Il se contenta alors de rire seul dans son coin, continuant de caresser le chaton. Il observa alors les deux autres, et posa sa boisson à côté de lui. De sa main à présent libre, il alla caresser ces deux derniers, un sourire plaqué aux lèvres.

Et rien que l'idée de prendre les trois le faisait soupirer niaisement, voir même un peu trop, et des étoiles se mettaient à briller dans ses yeux.
Cela dit, trois chatons à la maison... ça faisait quand même beaucoup.
Il était déjà certain de prendre celui qu'il avait sur les genoux. Il avait eu le coup de cœur dès qu'il l'avait vu. Il le trouvait trop mignon, et en plus il semblait l'apprécier.

« Franchement, si je pouvais, je prendrais les trois sans réfléchir », se confia-t-il, « Mais je pense qu'en avoir un pour le moment c'est déjà pas mal hm ? », et ça lui brisait le cœur de se dire qu'il allait laisser les deux autres ici, « Enfin, si jamais tu trouves personne pour ces deux-là, tu m'appelles et je cours hein »

Ren, sauveur de chatons. Il venait de trouver son nouveau métier.
Enfin, il pensait pas qu'ils n'étaient pas bien chez Kazuki. Au contraire, il avait l'air d'en prendre soin, et ils avaient l'air heureux ici.
Mais c'était juste que choisir, c'était difficile pour lui.

« Ca te dérange pas si je passe plus tard pour récupérer le chaton ? Je retourne à la maison vite fait pour prendre la caisse et je reviens », pas question d'attendre. Il était d'un naturel patient sauf quand ça concernait les chats, « Comme ça je t'embête pas un autre jour tu vois ? », oui, fallait bien une excuse plus ou moins valable, « Parce que ce serait pas gentil de ma part de venir te déranger genre... demain pour récupérer le chaton. Surtout qu'en plus tu travailles sans doute et tout. Et que tu seras fatigué en rentrant », trop fatigué pour supporter un Ren, « Et donc ouais. Je rentre, vite fait. Et je reviens genre... vraiment vite »
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 27
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Mar 1 Déc - 18:39
Voir le profil de l'utilisateur     
Pourquoi Ren était-il mon ami en fait ? Nan parce que là, les sourires qu'il me lançait étaient dignes de ceux du Joker... Heureusement qu'il n'avait pas les dents pointues du Pingouin... Quoique ça voudrait dire qu'il aurait été le fils caché de ce dernier et du Joker... Étrange comme mélange, vois même carrément immonde, mais ça expliquerait pas mal de choses en fait.

Sauf que je me voyais mal lui demander de but en blanc : "Hey Ren, tu es sûr que tes parents c'est vraiment tes parents ? Nan parce que j'ai pensé à un truc, tu ressembles trop au Joker !".
Et puis c'était méchant pour le Joker ce genre d'accusation.

Ren était un homme intelligent à la base, sauf que là, il disait des choses idiotes. Il habitait à Shizen, c'était pas loin ! Et il n'avait pas à prendre de boîte pour le chaton. Ou alors il pensait qu'il allait le faire tomber ou le casser en le prenant dans ses bras. On dirait un père qui va prendre son enfant pour la première fois dans ses bras ou une poule ayant trouvé un couteau.

- Je peux te prêter une boîte ou alors tu le mets dans une poche le temps d'aller jusque chez toi.

Non je ne rigolais pas, c'était comme ça que j'avais ramené Piwi dans mon studio quand je l'avais trouvée dehors. D'ailleurs elle me remerciait bien mal de l'avoir sauvée d'une vie dure dans la rue.
Ou sinon il le mettait dans un sac à main, mais je voyais mal Ren posséder ce genre d'accessoire avec le logo Gucci, et le tenir dans le creux du coude en mode miss Prout-prout. Quoique avec lui, on pouvait s'attendre à tout, un peu comme avec Hiroki.

- Sinon je viens avec toi, le chaton dans les bras jusque chez toi, parce que ça serait bête de faire l'aller-retour, dis-je tout en passant mes doigts dans les poils ras de Daiji qui était venu vers nous. Tu te casses vraiment la tête pour rien en fait.

En fait, si je suivais mon raisonnement complètement, j'imaginais que si on demandais à Ren s'il préférait manger des onigiri ou des ramen, son cerveau commencerait à trier masse d'information, en commençant pas l'origine de la poudre goût bœuf puis passant par le fait que les grains de riz allaient souffrir si on croquaient dedans parce que c'était des êtres vivants quand même ! Et enfin, il finirait par dire qu'il préférait rentrer chez lui pour chercher sa paire de baguettes porte-bonheur parce que sans ça, des vilaines bactéries entreraient dans son corps et la malédiction du Monstre en Spaghetti volant s'abattrait sur lui !

...

Hmm... Le fil de mes pensées partait un peu loin, était-ce le départ du chaton qui me mettait dans cet état.

Mais il devait voler de ces propres ailes...

Tu vas me manquer Rondoudou ♥

- Et au fait, tu as déjà prévu un nom à cette boule de poils ? Rin c'est pas mal non ? Rin et Ren, la droite et la gauche !

Ouais, j'étais fier de dire ça, même si ça voulait dire que j'étais au même niveau d'humour que Ren, ce qui était assez bas en fait.
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Dim 13 Déc - 19:20
Voir le profil de l'utilisateur     
Mettre le chaton dans une poche ? Lançant un regard dubitatif à son ami, il s'imaginait mal placer l'animal là-dedans. Et puis, il les mettrait où ses clés ? S'il les mettait dans la poche du jean ça faisait mal. Ca lui appuyait contre la cuisse et il n'aimait pas ça. Il lui restait une autre poche sur la veste, certes, mais elle était pleine de choses totalement inutiles ; des mouchoirs, un ou deux vieux tickets de caisse sans doute. Il n'avait pas de place dans les poches de son pantalon pour mettre tout ça.
Il allait donc retenir l'idée de la boîte. Secouant faiblement la tête, il opta pour cette solution, humant faiblement pour dire qu'il approuvait.

A la suite des paroles de Kazuki, une mine ahurie étira son visage. Comment ça il se cassait la tête pour rien !? Tenir le chaton dans les bras était dangereux nom d'un pélican ! S'il le tenait dans ses bras et qu'il tombait par exemple, hein. Ou bien si quelqu'un le bousculait. Ou pire encore, si quelqu'un l'agressait ! Il n'y avait pas pensé à ça Kazuki apparemment.
Si quelqu'un venait à l'agresser et qu'il avait le chaton dans les bras, il ne pouvait pas se défendre. Et pire encore, il exposait le chaton à l'agresseur directement ! Ce n'était pas envisageable.
Et puis, il faisait plutôt frais dehors. Il préférait mettre le chaton dans une jolie petite boîte avec une jolie petite couverture pour qu'il n'ait pas froid.

Il avala une gorgée de sa boisson avant de reporter son attention sur le chaton, lui demandant silencieusement s'il préférait être porté ou mis dans une boîte pour rentrer. Le côté sur-protecteur de Ren ne laissait aucune onde féline pénétrer son esprit, et il restait donc catégorique. La boîte, c'était plus sûr. La boîte, c'était moins dangereux. La boîte, c'était écologique en plus.
D'un autre côté, mettre le chaton dans une boîte le rendait légèrement triste. Ca voulait dire qu'il allait devoir le lâcher. Et ça, c'était vraiment triste. Il ne voulait pas le lâcher, il voulait continuer de le câliner, même sur le chemin et l'entendre ronronner tout en marchant jusque chez lui.
Ô miséricorde, qu'allait-il faire !??

Le cours de ses pensées fut soudainement coupé par les mots de Kazuki.
Tournant lentement la tête vers son ami, il le regarda pendant plusieurs secondes, sans bouger, sans parler. Il restait à le fixer sans rien faire. Même le chaton semblait ne plus bouger contre ses mains.
Au bout d'un moment, ses lèvres pincèrent doucement, sa gorge faisant vibrer un faible « Hm » au fond de sa gorge. Il détourna le regard, le posant sur le chaton, penchant la tête sur le côté comme ce dernier, réitérant son « Hm », les lèvres toujours accrochées l'une à l'autre. Il écarquilla rapidement les yeux et reposa son regard sur son ami.

« Ca va sinon ? »

Il demandait simplement par politesse polie. Il ne s'inquiétait pas du tout pour l'état psychologique de son ami, non non...
De toute façon, ça aurait été plus amusant s'il s'appelait Yin, il aurait pu appeler le chaton Yang. Mais il ne s'appelait pas Yin. Cela dit, c'était trois lettres aussi... Ses parents avaient pas pioché les bonnes à sa naissance, voilà tout.

« C'est mignon Rin. Y a Ran aussi. Mais j'ai peur qu'il s'emmêle les pattes avec tous ces R et ces N tu vois », dit-il en allant cajoler le petit félin de ses mains, un sourire aux lèvres, « Kuroo, c'est mignon comme nom, non ? », d'accord il était pas allé chercher loin, « Kei ? », continua-t-il, incertain, « J'suis pas très doué pour donner des noms aux animaux. Ou alors je l'appelle Chaton, c'est bien ça, Chaton »

Il haussa les épaules, observant Kazuki un instant avant de regarder à nouveau le chaton. Il trouvait que Kei lui irait plutôt bien. Il aimait bien les prénoms à trois lettres, en fait.

« C'est okay, Kei ? », demanda-t-il vers l'animal, avant de lâcher un faible « Oh »

Okay, Kei... okei ?
Il n'allait pas dire cela à haute voix, ayant trop peur des représailles. La menace de Kazuki résonnait toujours dans son esprit ; hors de question qu'on lui mette une araignée sur la tête.
Mais bon sang, qu'est-ce qu'il était drôle... !!
Un sourire idiot et amusé aux lèvres, il avala une autre gorgée de sa boisson tout en gardant les yeux rivés sur la boule de poils devant lui.

« Il a l'air d'apprécier Kei nan ? », ou alors il se faisait des films tout seul, « Mais s'il aime pas je fais quoi ? Je pourrais pas choisir Rin, sans te vexer, je penserai toujours à ton truc pas drôle, ça va me perturber, j'oserai pas l'appeler. J'peux l'appeler Ran sinon. Ren et Ran, c'est mignon aussi »

Il se tut quelques petites secondes avant de reprendre :

« J'ai déjà du mal à donner un prénom à mon chat, t'imagines le jour où j'ai un enfant ? J'finirais par l'appeler Lit parce que j'ai pas d'autres idées et parce que j'aime mon lit »

Pauvre enfant...
Enfin, il s'en sortait plutôt pas trop mal. Il aurait pu très bien s'appeler « Frigo », aussi. Mais ça faisait pas trois lettres.
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 27
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Dim 3 Jan - 18:45
Voir le profil de l'utilisateur     
Mon désespoir ne pouvait descendre plus bas, sinon j'allais découvrir le centre de la Terre et je n'avais pas spécialement envie d'être mis sous le feu des projecteurs. Et puis bon, j'aurai été obligé d'inclure Ren dans mon discours parce que sans lui, je n'aurais pu faire certaines découvertes. Je ne savais même pas qu'on pouvait atteindre ce stade de désabusement sans passer par la case dépression. C'était fascinant...

Je haussais un sourcil quand Ren parla de nommer un enfant, il était pas gay -paggaie- lui ? Il avait toute l'attitude pourtant... Une grande perche qui s'effrayait pour un rien, qui faisait des blagues idiotes, et qui avait déjà certainement peur que son chaton se foule une patte s'il sautait de la table basse...
Je ne voyais pas avec qui il pourrait aller, ou sinon une dominatrice parce que je ne visualisais clairement pas Ren comme un mâle Alpha, il était plutôt le Omega lui.

C'était méchant ça.

- Kei c'est très bien, c'est court et il comprendra vite qu'il s'appelle comme ça, toi par contre, essaie de ne pas l'oublier.

C'était surtout ce qui me faisait peur, que Ren m'appelle parce qu'il ne se souvenait plus du nom de son chat, ou alors parce que son chat miaulait ou ronronnait sans raison, j'étais certain qu'il pouvait s'inquiéter pour ce genre de chose.

"Zukiiii !! Kei ronronne alors que je l'ai pas touché, puis parfois il bouge quand il dort ! Tu crois qu'il rêve ou qu'il a mal quelque part ?? Son panier ne doit pas être assez confortable, et si je lui achetais un lit ! Un vrai grand ytou ytou ! Ouais je vais faire ça, tu comprends, faudrait pas qu'il grandisse mal à cause d'un mauvais matelas !"

J'allais devoir mettre Ren sur liste noire un moment...

- Et puis pourquoi tu me parles d'enfant ? Tu as quelqu'un dans ta vie petit cachotier ?

J'étais à peu près certain que non parce que je ne voyais pas Ren draguer quelqu'un, ni répondre positivement à des avances. Sauf peut-être si la femme -ou l'homme- en question portait un kigurumi de chat, là peut-être que ça pouvait le faire. Ou alors il comptait adopter ? C'était clairement pas une bonne idée pour le moment, qu'il se fasse d'abord la main sur son chat -qu'il considérait certainement comme son bébé- et après, il pourrait tenter la grande aventure.

Oui j'étais médisant, mais n'était-ce pas la vérité en même temps ?

- Pour en revenir au transport, il n'y a aucun risque que tu le prennes dans tes bras, il ne partira pas et s'il est effrayé, il va juste se crisper. Tu n'habites pas loin, et je peux t'accompagner parce que je suis certain que tu as déjà des dizaines de scenarii catastrophes en tête, en commençant par la collision avec une voiture puis en passant par un enlèvement par des vaches extra-terrestre venues de la planète Mammouth. Ai-je tort ?

Assurément non, et puis bon, j'avais bien transporté Daiji dans mes bras en revenant de chez Tae, alors un chaton, c'était de la rigolade !
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Dim 10 Jan - 17:44
Voir le profil de l'utilisateur     
Oui, Kei, c'était bien, c'était beau, c'était court. Et puis, au moins il allait droit au but comme ça, il ne passait pas 45 lettres en plus qui servaient à rien. Kei. C'était très joli à entendre, en plus de tout cela. Kei, c'était parfait.
Il fronça légèrement les sourcils avant de faire une légère grimace, tirant faiblement la langue à son ami. Lui, oublier le nom de son chat ? De son bébé ? De son petit rien qu'à lui ? Pff. Jamais. Impossible.

Kazuki devait vraiment avoir une baisse estime de lui, ou c'était une impression ? D'accord, il était pas toujours très vif d'esprit, mais de là à oublier le nom de son chat... il y avait tout un monde.
En parlant du chaton, son regard glissa à nouveau sur le félin entre ses mains. Ses doigts glissèrent sur sa douce fourrure alors qu'un sourire vint orner ses lèvres.
Les ronronnements d'un chat, qu'est-ce qu'il pouvait adorer ça. C'était tellement apaisant. Ils résonnaient toujours comme une douce mélodie à ses oreilles. Ils apaisaient, calmaient. Ils lui donnaient un sentiment de bien-être, une impression de flotter dans un autre monde l'espace de quelques secondes.
Ses pensées furent coupées par la voix de Kazuki. Quoi ? Il cachait quoi ? Qui ? Pourquoi ? … comment ?

Seul un « Hein ? » quitta ses lèvres. Pourquoi parlait-il d'enfant ? Pour aucune raison particulière... Il en parlait comme ça, juste parce qu'il avait du mal à se décider pour un prénom pour son chat. Où était le mal ?

« Je euh... non. C'était juste pour dire que j'avais du mal à trouver un prénom, tu vois ? », tenta-t-il d'expliquer en haussant les épaules, « J'ai personne en ce moment », finit-il avec un petit sourire aux lèvres.

S'il pouvait un peu jouer avec Kazuki et tenter de lui faire croire qu'il avait quelqu'un... ça l'occuperait quelques minutes au moins.
Il n'avait pas trop envie de penser à tout ça pour le moment, l'amour et tout ce qui suivait. Il n'allait pas le chercher non plus, parcourir la ville plein de roses dans les bras pour trouver sa Belle. Il avait sans doute tort d'attendre, mais d'un autre côté, il ne voulait pas provoquer le destin.
Si cela arrivait tant mieux, si cela n'arrivait pas tant pis ; et il avait parfois un goût amer au fond de la gorge quand il émettait l'éventualité qu'il allait peut-être finir sa vie tout seul.
Enfin, il n'allait plus la finir seul maintenant, il aurait Kei.

Une nouvelle fois, la voix de Kazuki vint le perturber dans ses pensées, et il leva un regard perplexe vers son ami. Ben voyons, la planète Mammouth ? Ca n'existait même pas, d'ailleurs. Et les vaches extra-terrestres non plus... Kazuki avait l'air de renifler la litière des chats un peu trop souvent... Il arqua un sourcil dubitatif, mais garda néanmoins un sourire amusé aux lèvres.

« Tort... Oui et non. J'ai juste peur de lui faire mal, ou qu'on lui fasse mal. J'irai pas jusqu'à partir sur la planète Cactus ou Eléphants roses, hein », dit-il en riant, il savait qu'il était idiot, mais quand même.

Il devrait peut-être lui signaler que les croquettes, c'était pour les chats, pas pour fumer. Il devrait, et pourtant il n'en dit rien ; il avait surtout peur que Kazuki ne lui mette son araignée sur la tête. Brr, rien que d'y penser, il en avait des frissons...
Il secoua plusieurs fois la tête d'un air compatissant ; promis, il l'aiderait à décrocher, il l'aiderait à remonter la pente. Il regarda son ami plusieurs secondes sans rien dire avant de se mettre à rire. Il reposa doucement son regard sur le félin, continuant de le caresser.

« Je le porterai jusqu'à la maison. Je ferai attention aux vaches extra-terrestres », dit-il doucement, « Mais tu peux m'accompagner si tu veux. Je t'offrirai une verre, pour te récompenser et te remercier », eh oui, il était comme ça, généreux.

Doucement, il se leva, gardant le chaton contre lui, tout en continuant de le caresser avec douceur. Il contempla un instant les deux autres chatons restants, un fin sourire désolé aux lèvres. Ca le rendait tout de même triste de les laisser là, même si, encore une fois, il était sûr qu'ils étaient entre de bonnes mains. Kazuki semblait s'occuper tout aussi bien d'eux que leur propre mère ; et c'était trop mignon.

« On est mieux debout hein, Kei », lâcha-t-il soudainement à l'attention du chaton, « Enfin, ça te change pas la vie à toi mais bon... », murmura-t-il en soupirant faiblement, avant d'ajouter, « Je pense qu'on va y aller, la maison nous attend. Et puis, on doit combattre les vaches extra-terrestres mangeuses de chaussettes de la planète Ziouk, tout ça tout ça. Libre à toi de te joindre à nous, jeune … jeune toi »

Il se mit à rire tout en avançant vers l'entrée ; bon sang... le monde était vraiment pas sauvé avec lui.

« Je prendrai soin du chaton », déclara-t-il en se tournant vers Kazuki, « Je ferai tout bien comme il faut pour qu'il ait une bonne éducation et qu'il grandisse dans un foyer chaleureux et plein d'amour », mais qu'on le fasse taire..., « Tu auras le droit de visite, autant de fois que tu veux par semaine. Oh et puis, si jamais t'as toujours personne pour les deux autres chatons d'ici quelques temps, fais-moi signe. J'ai assez de place chez moi s'il le faut », dit-il dans un sourire, « Et merci », finit-il dans un grand sourire, heureux de se dire qu'il allait enfin pouvoir accueillir cette petite bête chez lui.
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 27
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Mer 20 Jan - 19:09
Voir le profil de l'utilisateur     
Oh Ren, si tu savais à quel point je te trouve adorablement... Épuisant.

Mon ami était comme un petit n'enfant, un gentil petit n'enfant ! Pas le genre à se rouler par terre en hurlant "Je le veux, je le veux, je le veux !!!!!!!" pour avoir la dernière figurine My Little Pony sortie. Encore heureux, parce que valait mieux réclamer des Monster High -plus en vogue et moins gamin-.
Enfin bon, on pouvait le pardonner d'avoir un esprit enfantin, ça m'était de la joie et de la bonne humeur dans ce monde cruel. Qu'est-ce que ça donnerait d'ailleurs si Ren rencontrait Terazawa ? Est-ce qu'il lui dirait : "Oh grand-père ! Comme vous avez de grosses rides !"

On ne le saura que plus tard les enfants...

Revenant sur terre après ce voyage pour le moins... Spécial.

Qui a mis de la colle à bois dans mon verre ?!

- Je suis désolé mais je ne vais pas pouvoir te raccompagner jusque chez toi, lui répondis-je. On peut faire un petit bout de chemin ensemble par contre. Je pense que Daiji veut se dégourdir les papattes, et si je tarde trop, Spin va me gronder, elle doit déjà pas être très contente d'être coincée dans son vivarium.

C'était méchant de faire allusion à Spin, surtout en sous-entendant qu'elle pouvait être agressive. Enfin oui, elle était agressive parfois, mais inutile de le dire à Ren, je n'avais pas besoin qu'il appelle le la police pour "Sous-entendu de menace d'attaque par une Avicularia versicolor de la branche des Spinogators à grands crochets".

Est-ce qu'il oserait seulement venir au procès si Spin faisait parti des témoins ?

Oubliant la partie "droit de visite", je me relevais également et offris un sourire chaleureux à mon ami. Il faisait peut-être des remarques idiotes, avait deux de tension, prenait peur pour rien et était certainement un chatophile refoulé, mais c'est comme ça qu'on l'aimait. Avec ses innombrables défauts.

Et ses quelques qualités cachées.

- Si tu comptes le faire castrer, je peux te donner l'adresse du vétérinaire chez qui je vais. Il est super, je n'ai pas eu de problèmes avec lui.

Le seul défaut du cabinet était qu'il ne savait pas soigner les araignées, mais Ren se fichait de se détail... Enfin non, il allait être content de ne pas rencontrer d'arachnide lors de ses visites pour les vaccins ou la stérilisation, s'il la faisait.

Pour le chat hein.

On s'habilla un minimum, pas qu'on soit complètement nus à la base.

Je vous vois déjà venir bande de coquinous.

Après avoir mis le harnais et un manteau à mon petit Daiji, on sortit hors de l'appartement pour descendre et se retrouver dans la rue. Il n'y avait pas beaucoup de circulation ni de piétons, Torishimari n'étant pas le quartier le plus populaire de Nishinaka.

Grosse Teuf ce soir au commissariat ! Oublie pas tes menottes et ton képi, ça va déchirer son hymen !

Donc après un moment de marche tranquille, on dû se séparer, moi pour rejoindre Haruna qui devait avoir finit son travail et lui pour vite faire découvrir son nouvel environnement au petit Kei. Lui montrer sa litière, son panier, ses jouet, le papouiller en lui disant qu'il l'aimait, qu'il était fier de lui...

C'était toujours beau l'amour d'un père...
 
Cats are purr-fect ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Partenariat] Warriors Cats Adventure
» Cats Destiny [partenariat]
» Warriors of Cats
» Cats, la Mascarade
» Angel ~ A dog among the cats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Les logements :: Torishimari-