AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi aujourd'hui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kiritani Ayumi» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Horikita Maki
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 04/08/1990
Age : 26
That's what i do there : Présentatrice télé & Animatrice radio
What about love ? : Je suis une princesse à la recherche de son prince ♥ Ou d'une autre princesse ♥ Je suis l'amour avec un grand A d'une certaine déess mais personne ne le sait encore... Même pas nous ♥
How I feel : Merry christmas, faisons le sapiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin ♥


Messages : 1664

Mer 28 Oct - 14:33
Voir le profil de l'utilisateur     

Harada Tôru & Kiritani Ayumi
#Retrouvailles
« Pourquoi aujourd'hui ? »
Depuis qu’ils avaient changé celui qui s’occupait de faire les montages, j’avais l’impression de devoir prendre sur moi en permanence. Et, quand je lui disais que le précédent n’avait jamais fait aucune réflexion et que le résultat était toujours à la hauteur ce monsieur-je-sais-tout me sortait sa science avant de me prendre de haut en disant que ça ne servait à rien de m’expliquer car je n’avais pas fait d’étude.

Je n’avais rien dit jusqu’à présent, n’avait fait aucune réflexion jusqu’à aujourd’hui. Je lui avais dit d’essayer de monter sans l’animatrice, je n’avais pas fait d’études mais je savais qu’il ne pouvait rien faire sans moi.
Je n’avais écouté aucunes des personnes qui avaient tenté de me raisonner, j’étais trop en colère pour ça.

Marchant dans les rues au hasard, mon instinct comme seul guide je n’avais pas remarqué où j’étais arrivée. Pourquoi j’étais venue là ? Pourquoi j’étais venue à cet endroit qui faisait remonter tant de souvenirs ? Des souvenirs que je voulais oublier. Des souvenirs qui ne permettraient pas de me calmer.

Me sentant un peu masochiste aujourd’hui, je partis m’assoir sur une balançoire avant de regarder les alentours. Cet arbre, cet étang… Tous les éléments de ce parc ravivaient des souvenirs.

Ceux de mon premier amour, Harada Tôru.

Oui, j’avais aimé une autre personne que moi, un jour. Ça avait été une belle histoire avec une fin beaucoup moins happy que dans les Disney. On s’était disputé très fort, trop fort.

Un soupir passa la barrière de mes lèvres alors que je me balançais d’avant en arrière, occultant même mon téléphone qui n’arrêtait pas de sonner… Enfin presque.

« Tu vas te taire oui ? »

Je l’éteignis avant de le balancer sur l’herbe pour tester la résistance de la coque… Sauf qu’il atterrit aux pieds de quelqu’un…

« Tôru, j’avais dit dans un souffle. »
© 2981 12289 0
Harada Tôru» Admin ◘ I ♥ Every
avatar
Avatar : Tanaka Koki
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 17/08/1989
Age : 27
That's what i do there : Gérant d'un orphelinat mais dans sa double vie, il est aussi dresseur de pokémon 8D
What about love ? : Ahahahahah
How I feel :
Messages : 143

Jeu 29 Oct - 16:01
Voir le profil de l'utilisateur     
Son lui du passé peinait à croire où il en était maintenant. Jamais Tôru n’aurait imaginé vivre dans un tel endroit et avoir son propre orphelinat. Lui qui avait tant cherché à le fuir par le passé, travailler avec des orphelins, s’occuper d’eux, parfois lorsqu’il y réfléchissait, ça l’étonnait de lui-même. Mais c’était comme un « merci » qu’il adressait à cette femme qui l’avait sauvé des décombres, qui lui avait offert un toit. Aussi à ces éducatrices qui malgré ses crises de colère, malgré ses bagarres et ses fugues ne l’avaient jamais abandonné, lui avaient toujours pardonné, sans jamais le juger. Pourtant il était assurément l’énergumène du foyer, celui que les gens fuyaient en règle général et refusaient d’adopter parce qu’il était trop distant, trop froid, trop violent aussi. Ces employés là avaient malgré tout essayé de le faire sourire, ils osaient s’approcher sans la moindre crainte et tentaient de le comprendre, d’entrer dans son monde. Sauf que plus que de leur faute à elle, c’était de sa faute à lui si personne n’y arrivait. Tôru refusait de laisser quiconque pénétrer dans sa bulle qui le protégeait à l’époque. Cependant désormais, s’il les croisait, il aurait sincèrement aimé les remercier pour ce qu’ils lui avaient apporté et leur montrer qu’il avait la fier attention de changer, de devenir quelqu’un de meilleur. Un peu.

Le sourire aux lèvres, il ferma le livre qu’il venait de lire à voix haute puis se leva en saluant les enfants présents, vraisemblablement ravi d’avoir ce garçon auprès d’eux. Il adorait perdre son temps avec eux, à leur raconter diverses histoires qu’il inventait ou non et ils étaient tous obnubilés par ce qu’il leur disait, toujours. Si en apparence, le garçon n’en donnait pas l’air, il adorait les enfants et s’il avait eu les moyens, il n’aurait sûrement pas été contre d’en adopter un ou deux. A défaut, il s’occupait d’eux jusqu’à ce que des futurs parents se décident à venir les chercher et s’il avait une pointe au coeur en en voyant partir certains, cela ne l’empêchait pas d’être heureux pour eux. Ils auraient plus de chance à connaître le bonheur au sein d’une vraie famille que dans un orphelinat. Il l’espérait en tout cas.

Sa veste enfilé et le jeune homme avait quitté les lieux, sa journée étant enfin terminée. Il aurait pu s’arrêter au club cependant il n’en ressentait aucune envie aujourd’hui, il préférait plutôt se reposer tranquillement et pourquoi pas dessiner.

Une cigarette entre les lèvres, il prenait son temps comme à chaque fois qu’il sortait de l’orphelinat et à chaque fois, il passait par ce parc qui lui remémorait toujours autant de souvenirs passés. Avec les années, le garçon avait appris à faire avec, ne plus vivre avec ces moments douloureux qui l’avaient longtemps hanté toutefois, il avait déjà vécu bien pire que la perte d’un premier amour... Malgré tout, il en avait souffert plus qu’il ne l’avait montré à l’époque et qu’il ne le montrait désormais. Néanmoins grâce au temps qui avait fait son heure, Tôru était parvenu à ne plus voir leur histoire comme quelque chose de négatif et lorsqu’il passait dans ce parc où ils s’étaient rencontrés, il souriait face à ce chaleureux souvenir. Parce que si la fin avait été des plus catastrophiques, cela n’effaçait pas ces bons moments qu’ils avaient passé ensemble auparavant... Cela ne retirait pas tout certes toutefois cela lui permettait de ne pas se plonger dans une énième noirceur.

Et pourtant... Peu importait ce dont à quoi il pensait en cet instant, jamais Tôru n’aurait désiré tomber sur elle après toutes ces années. Par réflex, son corps s’était abaissé afin de ramasser le portable qui avait voltigé à ses pieds et lorsqu’il s’était redressé, l’objet en main, son regard n’avait pu quitter ses yeux. Elle n’avait pas changé. Enfin elle avait grandi et elle lui paraissait plus femme également. Elle était toujours aussi belle, tellement que son coeur manqua un battement tandis qu’il la contemplait en silence. Il en perdait ses mots... Lui qui était si bavard habituellement semblait être tout à coup devenu muet.

- Hey... Finit-il par souffler à son tour, sans jamais détacher son regard d’elle.

C’était tellement inattendu... Ils avaient grandi, ils avaient changé aussi et s’ils s’étaient quittés en mauvais terme, qu’un arrière goût amer restait dans le creux de sa gorge tandis qu’il songeait à tout cela, l’éducateur ne s’imaginait pas l’agresser ouvertement non plus.

- Tu as fait tomber ça.

En accompagnement à ses mots, il s’avança près d’elle pour lui déposer le portable sur une place libre de sa balançoire.

- Je ne vais pas t’embêter plus longtemps. Ravi de voir que tu as l’air d’aller bien, Ayumi.

Aussi surprenant soit-elle, cette jeune femme avait été son seule et unique amour. Il l’avait sincèrement aimé autrefois néanmoins Tôru n’était certainement pas un homme capable d’aimer correctement. Il était trop secret, trop mystérieux pour la rendre heureuse comme elle l’aurait mérité. Hors cela n’empêchait pas la véracité de ses sentiments. Il aurait tout fait pour elle si elle le lui avait demandé.

_________________
    To me, Fearless is not the absense of fear ◇ It's not being completely unafraid. To me, Fearless is having fears. Fearless is having doubts. Lots of them. To me, Fearless is living in spite of those things that scare you to death. ©endlesslove
Kiritani Ayumi» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Horikita Maki
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 04/08/1990
Age : 26
That's what i do there : Présentatrice télé & Animatrice radio
What about love ? : Je suis une princesse à la recherche de son prince ♥ Ou d'une autre princesse ♥ Je suis l'amour avec un grand A d'une certaine déess mais personne ne le sait encore... Même pas nous ♥
How I feel : Merry christmas, faisons le sapiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin ♥


Messages : 1664

Mer 11 Nov - 21:09
Voir le profil de l'utilisateur     

Harada Tôru & Kiritani Ayumi
#Retrouvailles
« Pourquoi aujourd'hui ? »
Si je m’étais attendue à voir Tôru ici je ne sais pas si j’aurais fait demi-tour ou non. De toute façon, ça se saurait si on pouvait changer le monde avec des si et des peut-être donc il fallait se tourner vers le futur et se concentrer sur le présent.
Cependant, allez dire ça à mon cœur qui s’était serré à sa vu avant de manquer un battement. Le jeune homme avait été mon premier amour et la seule personne, en dehors de moi, que j’avais réellement aimé. Certes, j’adorais mes amis mais pas de la même façon dont j’avais aimé Tôru.

Il avait vraiment changé et été devenu un jeune homme. Malgré, ô combien je lui en voulais et pestais contre lui quand j’étais seule, face à lui, je n’arrivais pas à lui en vouloir. Pourquoi ? Etait-ce parce que j’avais vraiment passé une sale journée ? Ou parce que je n’arrivais vraiment pas à lui en vouloir ?
On n’oublie pas son premier amour à ce qu’il paraît.

« Merci, j’avais soufflé lorsqu’il avait posé le téléphone sur la balançoire à côté de moi. »

Je retins de justesse un soupir de lassitude, j’avais vraiment l’air d’aller bien avec les cernes que j’avais ? Certes, ce n’était pas pour son côté observateur parfois défaillant que ça n’avait pas fonctionné entre nous mais pour les mystères qu’il cachait. En effet, c’était un côté attrayant, séduisant mais, au final, avec la célébrité montante, je n’avais plus supportée et on s’était fortement disputé.

Aujourd’hui de l’eau avait coulé sous les ponts depuis et on était tous les deux adultes mais je continuais de voir ce mystère en lui.

« J’ai vraiment l’air d’aller bien ? »

Aucune agressivité, j’étais lasse à cause des personnes avec qui je travaillais mais également de l’attitude de Tôru. Mais bon, je n’allais pas créer un scandale en pleine rue et je n’avais pas envie de me prendre la tête avec quelqu’un.
De toute façon, je n’avais pas l’énergie pour cela.

« Enfin bon, tu as l’air d’aller bien aussi et… »

Et ? Je devrais me taire avant de dire quelque chose mais mon corps devança mes pensées. Je récupérais mon portable avant de l’observer puis regarder Tôru/

« Tu peux rester si tu veux… Je n’ai pas envie que tu partes à cause de moi. »

Une nouvelle fois si je puis dire mais je me gardais bien de le dire. J’étais, souvent, bien trop fière pour admettre mes fautes tout haut, même s’il m’arrivait de m’excuser de temps à autres…
Oui, j’avais une fierté mal placée et alors ?

Je laissais également Tôru décider ne le retenant pas ni le chassant… Même si, au fond de moi, j’espérais qu’il reste. Pourquoi ? C’était une bonne question.

« J’ai envie de parler à quelqu’un… »

Cela m’avait échappé, certes dans un murmure mais j’espère que Tôru ne l’ai pas entendu… Je ne pouvais pas expliquer pourquoi j’avais dit ça. Un lapsus ?
© 2981 12289 0
Harada Tôru» Admin ◘ I ♥ Every
avatar
Avatar : Tanaka Koki
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 17/08/1989
Age : 27
That's what i do there : Gérant d'un orphelinat mais dans sa double vie, il est aussi dresseur de pokémon 8D
What about love ? : Ahahahahah
How I feel :
Messages : 143

Jeu 26 Nov - 21:56
Voir le profil de l'utilisateur     
Peut-être qu’Ayumi n’allait pas si bien que ça mais au fond Tôru avait assurément préféré jouer les ignorant. Plus inconsciemment qu’autre chose. Parce qu’il y avait cette partie de lui qui ne souhaitait pas revivre ce dont ils avaient traversé par le passé puisque malgré tout, il n’avait pas changé. Il était encore cet homme mystérieux d’autrefois, si ce n’était pire quand on pensait que maintenant, il n’avait pas une petite amie mais plusieurs. Est-ce qu’il les aimait ? Non. Il tenait à elle seulement elles étaient juste là pour lui offrir l’affection qu’il avait besoin, une présence qui finirait par se briser tôt ou tard. Lui-même s’était mis des barrières pour ne pas trop s’attacher car il savait qui il était, il savait qu’au fond, il n’était pas en mesure de les rendre heureuses, il était trop énigmatique, trop bizarre. Probablement la raison pour laquelle, il les quittait avant qu’elles ne se doutent de quoi que ce soit, avant que les sentiments soient trop profonds au point de penser que bientôt, ils devraient se marier. Et là, il n’avait qu’une envie, celle de fuir, loin, très loin cependant ses jambes semblaient ne pas vouloir l’écouter. Bêtement, il restait là à la contempler, à la fixer alors que son coeur battait la chamade aux souvenirs de cet amour perdu. Egoïstement, il y avait cette partie de lui qui aurait voulu s’installer à ses côtés, la prendre dans ses bras en dépit de la fin catastrophique de leur histoire. Elle lui avait longtemps manqué bien que par fierté, il ne l’avouerait jamais. Mais, il avait fini par arrêter de compter ces jours où il avait attendu son retour, sans avoir lui-même le courage de s’excuser alors que qui savait peut-être ça aurait permis d’arranger les choses. Peut-être que s’il s’était expliqué, qu’il avait raconté son vécu et arrêter de mentir, ils auraient été plus heureux. Mais tout était si compliqué, il ne savait que mentir et Ayumi était souvent absente. Leur relation était vouée à l’échec, avec le temps, le garçon s’y était résigné. C’était juste plus douloureux qu’il ne l’aurait cru. La revoir lui rappelait à la fois tous ces bons et ces mauvais souvenirs passés à ses côtés. Dire que cela ne lui faisait pas plaisir de la croiser après tant de temps serait mentir néanmoins à présent qu’elle le disait, Tôru constatait qu’il aurait préféré la voir aller vraiment bien. La voir heureuse. Parce que malgré tout, elle le méritait. Elle n’aurait jamais pu l’être auprès de lui.

Il n’avait pas été en mesure de prononcer le moindre mot, la contemplant avec compassion, avec nostalgie également et peut-être même un brin d’inquiétude. Ses pas l’avaient finalement guidé jusqu’à la balançoire libre où il s’était installé, se balançant à peine alors que ses pieds restaient collés au sol.

- Oui, je vais bien, merci, Ajouta enfin le jeune homme dans un sourire.

Disons qu’il ne se portait pas mal. Il essayait de survivre comme il l’avait toujours fait.

- Qu’est-ce qui t’arrive ? Je suis de bonne humeur, tu as de la chance, profite. Je serais ton oreille attentive pour aujourd’hui.

Son regard était si doux que ça en aurait étonné plus d’un de voir comment il la regardait elle et comment il regardait les autres. Même s’il l’avait voulu, il ne savait pas être indifférent face à cette jeune femme. Elle avait été son premier amour et un tel amour, quoi qu’on dise, ne s’efface pas.

_________________
    To me, Fearless is not the absense of fear ◇ It's not being completely unafraid. To me, Fearless is having fears. Fearless is having doubts. Lots of them. To me, Fearless is living in spite of those things that scare you to death. ©endlesslove
Kiritani Ayumi» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Horikita Maki
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 04/08/1990
Age : 26
That's what i do there : Présentatrice télé & Animatrice radio
What about love ? : Je suis une princesse à la recherche de son prince ♥ Ou d'une autre princesse ♥ Je suis l'amour avec un grand A d'une certaine déess mais personne ne le sait encore... Même pas nous ♥
How I feel : Merry christmas, faisons le sapiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin ♥


Messages : 1664

Dim 6 Déc - 11:43
Voir le profil de l'utilisateur     

Harada Tôru & Kiritani Ayumi
#Retrouvailles
« Pourquoi aujourd'hui ? »Nous étions là, tous les deux à parler calmement comme si tout se passait bien entre nous. Comme si rien ne s’était passé entre nous, comme si on s’était quitté en bons termes, sans disputes. Ce qui n’était pas du tout le cas vu la violence des mots dont on avait fait preuve ce jour-là.
Si on s’était excusé tous les deux, qu’on s’était expliqué, peut-être que les choses seraient différentes. Peut-être qu’on n’aurait pas eu besoin de cette rencontre fortuite pour parler tous les deux.

Je devais arrêter de faire des hypothèses car le passé restait le passé et on ne pouvait le changer. On devait vivre avec et aller de l’avant. Souvent, c’était plus facile à dire qu’à faire. Bien trop souvent.

Un sourire triste se dessina sur mes lèvres alors que je baissais la tête. Oh non pas parce que j’étais triste de savoir qu’il allait bien mais de savoir qu’il était de bonne humeur. J’étais heureuse pour lui, je ne pensais ni ne disais le contraire mais j’aurais voulu le savoir de bonne humeur, un autre jour. Celui de notre rupture. Eh oui, celui-ci, encore et toujours.

« Merci… C’est gentil de m’écouter alors que tu sais que j’ai du mal à m’arrêter une fois partie. »

J’aimais écouter le son de ma voix, j’y pouvais quelque chose ? Le fait que je sois narcissique jouait beaucoup mais pas tant que cela, si ?

« Mes nerfs ont fini par lâcher au travail, en plein tournage. J’ai laissé en plan tout le monde à cause d’un jeune diplômé de je ne sais quelle école. C’est un nouveau caméraman ou producteur ou je ne sais quoi et dès son arrivée ça s’est mal passé. Pour lui, je dois me mettre à tel endroit pour le montage parce que sinon ça fait je ne sais quoi… Alors que, bon, j’ai toujours fait mes placements avec naturel, on ne m’a jamais rien dit. Au début, je ne disais rien, mais quand il m’a sorti l’excuse du… »

Je marquais une courte pause pour prendre une respiration avant de continuer sur un ton qui visé à imiter ce jeune blanc-bec.

« J’aurais beau vous expliquez les raisons pour lesquelles vous devez faire cela vous ne comprendrez rien. Tout ceci demande un haut niveau de réflexion et des détails techniques que vous ne comprendrez pas. »

C’étaient ses mots, pas un de plus, pas un de moins. Un soupir passa la barrière de mes lèvres avant de lever mon regard vers Tôru. A ce moment, mon cœur rata un battement avant d’entamer une course effréné. On avait vécu tellement de choses tous les deux, vécu un amour tellement fort qu’il était dur à oublier. Surtout quand on le revoyait et qu’on se rendait compte à quel point il avait grandi, muri tout en restant celui qu’il était au fond.
Et ses yeux. J’aurais pu me perdre dans ces deux iris sombres. J’aurais pu m’y noyer tellement de fois que c’était un miracle que je n’ai pas encore bu la tasse… Un peu d’humour ne faisait pas de mal de temps à autres.

« Il m’avait déjà fait des réflexions sur le fait que j’ai stoppé mes études après le lycée mais là, c’était la goutte de trop. Au moins, il verra qu’étude ou non, il ne peut rien monter sans moi… Il verra, aussi que l’on n’a pas besoin d’avoir fait de grandes études pour être utile ou nécessaire à quelqu’un. »

Une petite leçon au passage ne faisait pas de mal et peut-être qu’il redescendra enfin sur terre…

« Enfin, avec tout ça, je vais avoir un emploi du temps encore plus chargé mais ça m’a fait du bien de prendre l’air et de te parler. Merci. »

Sans que je comprenne pourquoi ma vision se troubla et j’eus peur d’avoir un malaise mais je fus rassurée lorsque je sentis que mes yeux étaient simplement humides… Eh ? Je n’allais pas pleurer quand même ? Je n’aime pas pleurer à l’extérieur, là où tout le monde peut nous voir alors il était hors de question qu’une larme s’échappe maintenant… Sauf si je le pense trop tard et qu’une fine goutte s’échappe de mes yeux…
© 2981 12289 0
[/quote]
Harada Tôru» Admin ◘ I ♥ Every
avatar
Avatar : Tanaka Koki
Pseudo : Lauly
Date de naissance : 17/08/1989
Age : 27
That's what i do there : Gérant d'un orphelinat mais dans sa double vie, il est aussi dresseur de pokémon 8D
What about love ? : Ahahahahah
How I feel :
Messages : 143

Lun 14 Déc - 21:14
Voir le profil de l'utilisateur     
Tôru était toujours de bonne humeur, même lorsqu’il ne l’était pas. Il souriait tout le temps, jouant aux idiots constamment si bien que nombreux étaient ceux à se demander comment ce garçon faisait pour n’avoir jamais de problème. Le fait était qu’il ne se confiait jamais, qu’il était doué pour mentir et faire croire que rien ne l’affectait. En sortant avec lui, Ayumi avait forcément du remarquer ce côté mystérieux qu’il avait. Il ne parlait jamais de lui, jamais de sa vie, pas même de son passé. Evidemment que cela cachait quelque chose, évidemment qu’il n’était pas aussi idiot qu’il n’en avait l’air mais il y avait certaines séquelles qu’on n’a pas envie d’étaler, qui nous ont transformé et qui sont très difficile à surmonter. La jeune femme ne devait pas douter que son côté indifférent, le côté énigmatique qu’il avait sur son existence renflouait autant de souffrance. Très peu de personnes ont réussi à briser sa glace, à leur permettre de rentrer dans son monde à lui cependant Tôru était plus compliqué qu’il n’y paraissait. Et pourtant, il l’avait sincèrement aimé... Malgré ses absences, malgré ses défauts, il était tombé amoureux de cette demoiselle. Il aurait fait beaucoup pour elle, pour son bonheur cependant cette histoire lui avait permis de s’apercevoir que non, il n’était pas le genre d’homme capable de donner de l’amour. Il en avait énormément besoin mais paradoxalement, lui ignorait comment faire à cause de tous ces drames qui l’avaient hanté durant son enfance, son adolescence aussi. Probablement était-ce pour cette raison que le garçon était capable de voir leur histoire du bon côté à présent parce qu’il connaissait ses torts, qu’il savait qu’il n’aurait pas été capable de la rendre heureuse puisque au fond, lui-même n’était pas en mesure de l’être sincèrement.

Se balançant légèrement, sans jamais l’interrompre, il avait écouté la jeune femme lui parler, libérer ce qu’elle avait sur le coeur. Parfois, le simple fait d’évacuer faisait du bien alors il espérait sincèrement que cela soit pareil dans son cas. Il n’aimait pas la savoir triste, il ne voulait pas la voir pleurer bien que par sa faute, elle avait du le faire un nombre incalculable de fois. Sans mentionner la fin tragique de leur relation qu’il regrettait énormément... Rien que ça, quitte à se séparer, il aurait préféré que cela se fasse avec plus de douceur mais d’un naturel impulsif, Tôru n’avait pas été en mesure de réfléchir ni même de contenir chacune des réflexions qu’il avait pu lui lancer à cet instant là.

Son regard ne la quittait pas des yeux, il l’observait en silence, souriant tristement alors qu’il ne pouvait que constater ô combien cela l’affectait.

- Je t’en prie, lui répondit simplement le jeune homme une fois qu’elle eut fini son monologue.

Il aurait aimé pouvoir la réconforter, pouvoir lui être plus utile néanmoins en toute honnêteté, lui-même ignorait ce qu’il aurait pu lui dire. A part que ce garçon était un idiot, que pourrait-il dire d’autre ?

- Ne te laisse pas démonter par un abruti. Il ne mérite sûrement pas à ce que tu te peines autant pour lui. Les hommes sont stupides, ça se sait pourtant non ? Tu vaux mieux que ça.

Un faible rire s’était échappé de ses lèvres tandis qu’il tenait vainement de détendre l’atmosphère. Lui-même s’était inclus dedans puisqu’il avait conscience de ses défauts et qu’en grandissant, il pouvait analyser son attitude avec du recul. Il savait qu’il n’était pas un exemple de perfection et ne comptait pas le nier non plus.

_________________
    To me, Fearless is not the absense of fear ◇ It's not being completely unafraid. To me, Fearless is having fears. Fearless is having doubts. Lots of them. To me, Fearless is living in spite of those things that scare you to death. ©endlesslove
 
Pourquoi aujourd'hui ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Mazerumachi-