AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Si je pensais te revoir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kiritani Rihito» I ❤ Nishinaka
Avatar : Kim Jonghyun
Pseudo : Saya
Date de naissance : 27/10/1992
Age : 24
That's what i do there : Comédien principalement dans la comédie musicale
What about love ? : On m'a paumé en trente secondes
How I feel :
Messages : 1994

Lun 21 Déc - 18:34
Voir le profil de l'utilisateur     
Si je pensais te revoir
Un détour d'une rue et tout change
Seika ✧ Rihito
Un grand sourire aux lèvres, je quitte ma répétition. Elle a été assez fructueuse aujourd'hui. Que ce soit pour moi, pour les autres ou en terme général. La pièce à bien avancée aujourd'hui et il y a enfin une réelle complicité entre tout le monde. Il faut toujours un temps d'adaptation entre chaque acteur, danseur... Mais là c'est quand même aller relativement vite. En plus, on a boucler trois chorégraphies différentes aujourd'hui, ce qui est vraiment motivant pour la suite.

Poussant un léger soupir, je me décide à aller dans un des café qui borde la rue. J'ai envie de chocolat, maintenant et tout de suite. C'est pour ça que je n'hésite pas à entrer dans le commerce pour pouvoir l'avoir. Ce n'est pas ça qui va me tuer. J'entre donc dans le bâtiment, heureux de retrouver la chaleur contrairement aux températures de dehors. Je me glisse rapidement dans la file, désireux d'avoir rapidement mon chocolat chaud.

Ce n'est que cinq minutes plus tard que je peux serrer le délicieux breuvage dans mes mains. Après avoir remercier la vendeuse, je me pousse laissant la place à la  personne qui suit. Sur le coup, je ne la reconnaît pas mais le temps que l'information arrive à mon cerveau, je reconnais enfin l'homme  qui vient de terminer d'acheter sa boisson. Bêtement je le regarde passer devant moi et sortir du café avant de me réveiller et de le suivre. Je le rattrape rapidement et le saisit par la poignet pour le forcer à se retourner.

Je pensais avoir rêver mais non, c'est bien lui.

« Seika ? »

Je ne pensais vraiment pas le revoir, et surtout pas à Nishinaka. Mais ce n'est pas pour me déplaire, après tout Seika était vraiment un gars sympa -enfin ça avait été plus qu'un simple ami- et ça me faisait réellement plaisir de la voir.
© Starseed
Shimizu Seika» I ❤ Nishinaka
Avatar : Yo-ka ▲ Diaura
Pseudo : Dixy
Date de naissance : 12/09/1991
Age : 25
That's what i do there : Coiffeur
What about love ? : Ma guitare, seul et unique amour ♥
How I feel :

Messages : 246

Mer 23 Déc - 15:39
Voir le profil de l'utilisateur     
Si je pensais te revoir...
Nom du joueur 1
Kiritani Rihito
Ft. Kim Jonghyun
Nom du joueur 2
Shimizu Seika
Ft. Yoka {Diaura}
Encore une bonne heure le séparait du commencement de sa journée qui allait sans doute s’avérer très longue. Le coiffeur avait besoin de prendre un petit remontant avant de commencer son service et le café était la meilleure boisson qui soit pour mettre en forme. Plutôt fatigué malgré le fait qu’il ait presque dormis neuf heures, Seika se dirigea en direction d’un café situé sur le chemin vers le salon de coiffure. Les mains dans les poches l’homme s’avança dans les rues déjà bien animées de ces heures-ci. Il était encore un peu dans les vapes du matin mais avec un bon café ça allait certainement lui passer. Il n’avait aucune envie de tomber sur des clients trop exigeants, aujourd’hui il n’était pas sûr d’être au top de ses performances. Il avait beaucoup trop de choses en tête en ce moment pour être parfaitement concentré.

Ses pas le menèrent bientôt au premier café sur sa route et le blond-brun y entra rapidement se délectant de la chaleur du chauffage dans le petit commerce. Il y avait déjà pas mal de personnes présentes en train de faire la queue pour prendre leur chocolat ou leur café matinal. Il aurait bien largement le temps d’avoir le sien et d’arriver à l’heure au salon. D’autant plus que ce n’est pas lui qui ouvrait, s’il avait un peu de retard ce n’était pas dramatique non plus. Combien de fois il avait couvert l’un de ses collègues qui arrivaient une ou deux heures en retard parfois même presque quatre heures après. Ils lui devaient bien ça ! Seika s’engouffra dans la file de personne attendant patiemment son tour, toujours profondément plongé dans ses pensées. Tellement qu’il avait faillis pas voir que la personne juste devant lui venait de terminer son achat. Le coiffeur sortit de sa lune affichant un sourire confus à la vendeuse en lui demandant son café habituel tout en commençant à sortir la monnaie de sa poche. Il posa les quelques pièces sur le comptoir et récupéra son café en s’inclinant légèrement pour remercier la vendeuse.

Enfin il avait son café entre les mains et profita pour se les réchauffer grâce à la température élevée de la boisson. La clochette de la boutique tinta lorsqu’il sortit de l’échoppe et se dirigea vers son salon. Il boirait son breuvage certainement une fois sur place et bien au chaud. C’est alors qu’il sentit une personne lui attraper le poignet et cela eut pour effet de grandement le surprendre et sans doute l’effrayer un peu. Mais en se retournant la pression redescendit pour rester fixement les yeux ancrés dans ceux d’un homme qu’il reconnaîtrait entre mille … « Seika ? » Demanda son ancien amant de vacance sous les battements de cœur agités du blond-brun. Ce dernier resta immobile et silencieux avant que ses lèvres sèches ne s’entrouvrent pour parler.

« Rihito … ? » Il n’y avait aucun doute possible il reconnaissait parfaitement ce regard et ce visage qu’il n’avait cessé de regarder durant tout le temps où ils étaient resté ensemble pendant les vacances de l’été dernier. Lui ici ? Et maintenant ? Qu’est-ce qu’il allait lui dire ? Salut, je n’ai rien oublié de toutes les fois où on a couché ensemble et le nombre de fois où on s’est embrassé, au fait tu as retrouvé quelqu’un depuis ? C’était mal avisé et Seika ne savait plus où se placer. « Tu m’as … Enfin je veux dire, ça fait longtemps … » Se coupé le coiffeur pour ne pas faire gaffe qui serait mal pris par son ex. Le coiffeur remarqua que son poignet était toujours prisonnier de la main de Rihito et cela lui rappela tellement de souvenir. Seika n’osa pas retirer sa main, de toute manière il n’essayait même pas et finis par faire entièrement face au blond. « Qu’est-ce qui t’amène ici ? »

Demanda le coiffeur qui n’avait pas d’autres questions moins personnelles en tête. En réalité il voulait vraiment savoir si Rihito n’avait pas oublié tout ce qu’ils avaient fait ensemble et s’il avait tourné la page avec un autre. Rien que le fait de se dire que c’était possible lui provoqua un pincement au cœur. Pourquoi il était censé le quitter de toute façon, ils devaient s’oublier ils se le sont promis en se quittant à la fin de l’été … Mais pourquoi Seika avait du mal à admettre que tout ça était finis et que si le blond voulait faire sa vie avec quelqu’un d’autre il en avait parfaitement le droit … Peut-être parce qu’il ne s’attendait pas du tout à le recroiser un jour …
Kiritani Rihito» I ❤ Nishinaka
Avatar : Kim Jonghyun
Pseudo : Saya
Date de naissance : 27/10/1992
Age : 24
That's what i do there : Comédien principalement dans la comédie musicale
What about love ? : On m'a paumé en trente secondes
How I feel :
Messages : 1994

Lun 18 Jan - 19:19
Voir le profil de l'utilisateur     
Si je pensais te revoir
Un détour d'une rue et tout change
Seika ✧ Rihito
Mon café dans une main, le poignet de Seika dans l'autre, je regarde mon aîné attendant, je ne sais quoi. Qu'il me reconnaisse ? Mais au bout d'une attente qui me semble interminable et alors que j'ouvrais la bouche pour m'excusez, le japonais finit par me reconnaître. Le soulagement qui apparu dans ma poitrine m'étonne moi-même. Mais maintenant que je suis là, devant lui, je ne sais plus ni où me mettre, ni quoi dire. Je ne peux décemment pas lui demandez des nouvelles comme ça ! Pas après ces vacances qu'on a passer ensemble, et tout ce qu'on a fait. Alors je reste stupidement devant lui, son poignet dans ma main. Je ne réagis pas trop quand il me dit que ça fait longtemps. Bien sûr que ça fais longtemps, trop longtemps même. Je sais qu'on a dit qu'à la fin de nos vacances, on arrêtait de se voir, et de prendre des nouvelles de l'autre mais en même temps, on ne s'attendait pas à se revoir. Non, vraiment pas... Je dévisage Seika, retrouvant presque facilement les traits de son visage. Sur le coup, quand il me pose une question, je ne réponds pas immédiatement, trop perturbé par le faire de la voir ici. Quand je m'en rends compte, j'ouvre grands les yeux, étonné par sa question.

« Ce que je fais ici ? J'habite à Nishinaka. Et toi, qu'est-ce que tu fais là ? »

Je ne peux m'empêcher de me demander pourquoi il est là, et maintenant que j'ai Seika devant moi des milliers de questions traverse mon crâne. Est-ce qu'il a quelqu'un ? Est-ce qu'il m'a oublier rapidement ? Qu'est-ce qu'il fait ici ? Tant de questions qui ne franchissent pas le barrage de mes lèvres parce que je n'ose pas les prononcer à haute voix. Parce que je n'ose pas les poser. Je reste juste là planté, devant lui, serrant son poignet dans ma main. Geste que je faisais avant aussi, et réciproquement. M'en rendant compte, je lâche aussitôt son poignet, avant de passer ma main dans mes cheveux redevenus blonds, les décoiffant au passage. Je suis nerveux de me retrouver ainsi face à mon ex, surtout comme ça. Enfin, je ne m'étais jamais attendu à le revoir et encore moins au détour d'une rue de Nishinaka. Néanmoins il est là, et vu sa précédente question, il doit habiter ici. Le monde est vraiment petit quand on y pense. Repassant ma main qui tenait son poignet dans mes cheveux, je finis pas la poser avec l'autre sur mon gobelet, essayant de m'occuper pour ne pas qu'on puisse voir ma nervosité. J'ai rarement connu de situation aussi... Stressante ? Difficile ? À vrai dire, je n'ai pas vraiment de mot pour définir mon malaise du au fait d'avoir Seika devant moi. Le silence qui règnent entre nous deux est vraiment pesant mais je ne sais pas quoi dire pour le briser. Sûrement parce qu'il n'y a rien à dire ? Ou tellement de chose mais qu'on ose pas.

« Tu... Tu vas bien ? »

Je retiens le « depuis la dernière fois ». Je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure chose à dire, même si en ce moment même, je ne suis sûr de rien.
© Starseed
Shimizu Seika» I ❤ Nishinaka
Avatar : Yo-ka ▲ Diaura
Pseudo : Dixy
Date de naissance : 12/09/1991
Age : 25
That's what i do there : Coiffeur
What about love ? : Ma guitare, seul et unique amour ♥
How I feel :

Messages : 246

Dim 24 Jan - 14:53
Voir le profil de l'utilisateur     
Si je pensais te revoir...
Nom du joueur 1
Kiritani Rihito
Ft. Kim Jonghyun
Nom du joueur 2
Shimizu Seika
Ft. Yoka {Diaura}
La scène était comme mise en pause, les gens autour continuait d’avancer sans se souciait des deux hommes qui avait semblé être immobilisés l’un en face de l’autre. C’est un peu comme si le temps venait de s’arrêter tout d’un coup. Seika détaillait son ex petit ami du regard tout en se demandant comment cela était possible. La dernière fois qu’il avait vu c’était sur l’île de Kyushu, jamais il n’aurait pensé le revoir ailleurs, et encore moins à Nishinaka. Le blond-brun ne savait pas s’il devait sourire et sauter de joie ou bien avoir honte et aller se cacher … Après tant de temps, et surtout avec leur relation passé, Seika ne savait plus comment il devait réagir. Il était tellement chamboulé de retourner son ex après tout ce qu’ils ont vécus ensemble. Malgré le choc, Seika parvint tout de même à lui demander ce qu’il faisait dans le coin. Car pour lui toutes les personnes sur l’île du Kyushu n’aimaient pas se mêler à la population urbaine. Ils avaient même horreur de la technologie c’est pour ça que le coiffeur était curieux de savoir ce qu’il faisait dans les parages … « Ce que je fais ici ? J'habite à Nishinaka. Et toi, qu'est-ce que tu fais là ? »

La réponse du blond le laissa sans voix … Il habitait ici, mais depuis quand et comment puis la question est avec qui ? Après ça ne le regardait pas ou plutôt ça ne le concernait plus, mais même s’il n’était plus avec lui, il avait gardé de cette jalousie au fond de lui. Il était quelqu’un de possessif, tellement que même après la séparation il continue à être jaloux quand ses ex sont avec une autre personne … Mais savoir qu’il habitait là l’avait complètement retourné, il en oubliait presque sa jalousie et la mettait de côté pour s’imaginer toutes les conséquences de ça … Et bientôt il allait apprendre qu’ils vivaient dans le même bâtiment aussi ?! Si c’était le cas, ce serait fortement dangereux pour le colocataire de Rihito s’il en a un … Seika ne pouvait simplement pas concevoir qu’il ait eus quelqu’un après lui et il savait que s’il apprenait, il aurait beaucoup de mal à l’encaisser … Sachant que lui n’avait plus rencontré personne depuis, ou du moins n’avait plus eut de relation sérieuse depuis Rihito. Les relations d’un soir ne comptaient pas bien sûr, depuis Rihito, il n’avait plus vraiment été en couple, ce qui renforçait un peu sa peine … Le silence s’était installé et le coiffeur remarqua alors qu’il n’avait pas répondu à sa question.

« Eh bien … Je travaille, et j’habite ici … Egalement … » Dit-il en appuyant bien sur sa phrase pour lui faire comprendre qu’ils seraient maintenant amener à se croiser plus souvent … « Tu es avec quelqu’un ? Enfin je veux dire tu vis seul ? » Se justifia le blond-brun qui sentit l’angoisse l’envahir.

Il savait qu’il devait faire plus attention à ses propos, c’était plutôt délicat comme situation et déjà qu’il était assez en panique comme ça, cela ne l’aidait pas du tout. Mais après sa question, il résidait quand même une lueur d’espoir, espérant qu’il n’est rencontré personne. Ce n’était pas égoïste, mais disons que le coiffeur aurait assez de mal à l’accepter. Avec tous ces chamboulements, Seika avait presque oublié que l’un de ses poignets était prisonnier de la main de son ex amant. Ce dernier s’en rendit également compte et le lâcha presque immédiatement en passant nerveusement sa main dans ses cheveux. Le coiffeur ne savait plus comment se tenir non plus, il allait poser la main sur sa hanche mais il se disait que ça faisait bien trop décontracté pour la situation, il opta ensuite pour croiser les bras mais s’arrêta en voyant qu’il tenait son café. En fin de compte, il fourra sa main dans la poche de son manteau, son stress visible sur son visage. Le silence pesant de nouveau, un silence dans lequel Seika pouvait presque entendre son cœur battre à vive allure près de son oreille … Ce fut finalement Rihito qui eut le courage de prendre la parole en premier. « Tu... Tu vas bien ? » Une question toute bête à laquelle Seika prit le temps de réfléchir … Il n’y avait pas trente-six mille réponses mais le coiffeur ne voulait pas faire une autre gaffe en répondant tranquillement …

« Oui, enfin ça peut aller … » Dans sa tête, toutes les réponses qu’il pouvait donner pourrait nuire à ces retrouvailles et s’il ne répondait rien il allait sans doute vexer Rihito ce qui est compréhensible … « Juste un peu fatigué … Et toi ? Tout va bien ? » Lui retourner la question était sans doute la meilleure des choses à faire, mais après ça le coiffeur se demande bien ce qu’il pourrait ajouter … Parler du bon vieux temps n’était sans doute pas une bonne idée pourtant le coiffeur mourrait d’envie de le faire, et de lui demander s’il avait trouvé quelqu’un depuis … « Tu travail dans le coin ? »
 
Si je pensais te revoir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je pensais ne plus te revoir !
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Ce n'est qu'un au revoir
» Je ne pensais pas
» Comme c'est agréable de te revoir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Mazerumachi-