AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Massage aux huiles essengay ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Lun 25 Jan - 22:34
Voir le profil de l'utilisateur     

Massage aux huiles essengay ~
Kazuki & Ren


Kei blottit comme un bienheureux dans ses bras, Ren avançait lentement mais sûrement vers le lieu de rendez-vous. Il allait rejoindre Kazuki et ensemble ils allaient assister à un cours sur « Comment bien masser son animal de compagnie ». Parce que savoir masser son chat, son chien, son lapin, ou encore son hamster, c'était très important. Ren avait lu sur la brochure que cela permettait non seulement à l'animal d'être moins stressé, mais au maître également. De plus, cela pouvait parfois apaiser la bête, quand elle rendait visite au vétérinaire par exemple. Et après il ne se souvenait plus vraiment du reste, il n'avait pas lu jusqu'au bout.
Etrangement, il n'y avait que Kazuki qui lui était venu en tête pour l'accompagner. Parce qu'il voulait que quelqu'un l'accompagne. De cette manière, s'il avait un jour un doute, il pouvait téléphoner à son ami pour lui demander de réexpliquer, ou même le faire passer à la maison pour lui demander de lui montrer une nouvelle fois. Deux paires d'yeux valaient mieux qu'une seule non ?
Et puis la raison principale était aussi qu'il fallait noter deux noms sur la feuille d'inscription. Ren s'était demandé pourquoi mais il n'y avait pas plus prêté attention. L'organisateur devait se dire que c'était plus sympa d'assister au cours avec un ami que tout seul.

C'était donc pour ce fameux cours que Ren déambulait dans les rues, le chat dans ses bras. Kei avait l'air de s'être habitué à se promener ainsi ; Kazuki avait eu raison, c'était pas grand chose de le transporter de cette manière. Il fallait aussi dire que lorsque Ren mettait le chat dans sa boîte, ça le rendait triste. Il avait l'impression de le piéger, de l'emprisonner et surtout de lui confisquer sa liberté. Ren, fervent défenseur des droits des chats.

Il caressa d'un air distrait le collier bleu avec une petite clochette autour du cou de Kei, pendant que son regard se perdait autour de lui. Il aperçut, au loin, la silhouette de son ami. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres avant qu'il n'aille le rejoindre dans de grandes enjambées.

« Salut », qu'il ponctua d'un sourire, « Tu vas bien ? Le chemin s'est bien passé ? »

Pas de vaches extra-terrestres à déclarer ? Bien.

« J'espère que le cours sera intéressant. J'voudrais pas que Kei s'ennuie, tu comprends », et que lui ne s'ennuyait pas aussi, par la même occasion. Mais l'excuse du chat était plus mignonne. Il avança lentement vers la bâtisse où le cours de massage aurait lieu. Il regarda l'immeuble de haut en bas, vérifiant le numéro pour s'assurer qu'ils étaient arrivés là où il fallait.

Il jeta un rapide coup d’œil sur sa montre, et tourna légèrement la tête vers Kazuki avant de hausser les épaules et d'entrer. Ils étaient en avance, et tant mieux pour eux, et il était hors de question qu'ils attendent dans le froid.
Ren suivit le petit couloir, mais surtout les affiches fléchées sur le mur et tomba face à plusieurs personnes qui attendaient dans une petite salle, elles aussi accompagnées d'un ami et de leurs animaux. Il s'inclina poliment avant de se mettre de côté.

« Je pensais pas qu'il y aurait autant de monde », murmura-t-il à Kazuki tout en fixant les personnes présentes et en caressant lentement Kei. Il s'adossa ensuite au mur derrière lui, haussa les épaules et posa son regard sur sa petite boule de poils.

Il releva le regard au bout de quelques minutes ; il avait la désagréable sensation d'être fixé, et ça devenait quelque peu dérangeant. Et là, son regard tomba face aux regards perplexes, curieux et certains choqués des autres gens dans la salle. Pourquoi tout le monde les observait ? Il n'avait rien dit d'étrange. Et Kazuki non plus d'ailleurs. Même, ils n'avaient tout simplement rien fait, alors pourquoi ?

Pas le temps de poser plus de questions, un homme entra par une autre porte et annonça d'une voix rauque mais enjouée que le cours allait pouvoir commencer.  
AVENGEDINCHAINS
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 28
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Mar 26 Jan - 20:36
Voir le profil de l'utilisateur     
Ren pouvait avoir de bonnes idées parfois, pas toujours, mais de temps en temps.

C'était ce que se disait Kazuki en attendant son ami, Daiji assis à côté de lui, bien au chaud dans son manteau et tenu par son joli harnais très précieux -coup de cœur de Haruna-. Quand Ren lui avait proposé de s'inscrire à une séance pour apprendre à masser et détendre son animal de compagnie, il n'avait pas été vraiment tenté, et avait pensé à un site frauduleux. Mais après avoir eu quelques renseignements de la part de son ami, il s'était laissé tenter. Ça ne pouvait pas faire de mal à leurs petits amis à quatre pattes de toute façon non ?
Ils s'étaient donnés rendez-vous au croisement d'une rue, pour le reste du trajet, Ren se retrouvait guide parce que Kazuki ne savait pas où se trouvait le lieu où allait se tenir la séance. Il fallait dire qu'il faisait confiance à son ami pour ne pas les emmener dans un coupe-gorge ou un bordel.

Le trajet se passa tranquillement, ils discutèrent de tout ce qui pouvait tourner autour de leurs compagnons à quatre pattes. Ils finirent par arriver devant l'immeuble et entrèrent avant de jouer à suivre les flèches et les indications placardées aux murs. Enfin, les deux amis entrèrent dans une pièce où se tenaient des personnes et leurs animaux. Que des chats et des chiens, Daiji en mignon petit fennec faisait office d'étranger au milieu de ce tableau.

Kazuki imita Ren et s'adossa contre le mur, Daiji à ses pieds regardait les autres animaux avec ses grandes oreilles dressées. Le fleuriste ressentit le regard des autres sur lui et cela ne lui plaisait que moyennement...
Pourquoi lui et Ren se retrouvaient-ils au centre de l'attention ? à cause du petit fennec ? Apparemment non puisque la plupart des personnes les regardaient tout les deux. Il n'y avait pas l'air d'avoir besoin d'une tenue spéciale pour venir alors pourquoi cet intérêt soudain ?

Ce cours est-il réservé aux shinki ?

Et puis même si c'était le cas, il n'y avait pas écrit Denshou sur leurs fronts !

Enfin, normalement non !

Mais le temps ne fut plus aux questions puisqu'un homme entra dans la pièce et dit d'une voix enjouée mais ferme qu'il était temps que la séance commence. Il fit signe à ceux ayant un petit animal de se mettre en tailleur, et pour les animaux plus volumineux, sur les genoux. L'homme sonda un instant la salle, il s'arrêta brusquement sur Kazuki et Ren et resta un instant comme interdit, ce qui mit le fleuriste grandement mal à l'aise.

J'aurais dû emmener Piwi ! à coup sûr les fennecs ne sont pas autorisés !

- Oh ! Aujourd'hui est un jour spécial ! fit-il en pointant du doigt les deux amis. Vous êtes le premier couple homosexuel osant venir et se montrer en plein jour !

La mâchoire de Zuki manqua de se décrocher à l'entente de la phrase et il lui fallut quelques secondes avant de reprendre ses esprits, mais déjà le professeur était parti pour donner des explications à ceux possédant un gros chien.
Le fleuriste se tourna vers Ren avec un regard qui voulait dire : Explique-moi ce bordel tout e suite !

Il ne pensait pas que Ren avait voulu le piéger, il se serait forcément trahi à un moment ou à un autre... Donc il n'était réellement pas au courant ? C'était forcément inscrit sur le site qu'il s'agissait d'une séance pour les couples et leurs animaux de compagnie...

Mais dans quels problèmes il nous a fourré ?!
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Mar 26 Jan - 21:54
Voir le profil de l'utilisateur     

Massage aux huiles essengay ~
Kazuki & Ren


Ren s'assit doucement en tailleur, veillant à bien installer Kei le plus confortablement sur lui. Il sourit, se dandinant faiblement avant que ses yeux n'aillent se coller à la silhouette de l'homme devant eux. Il ne devait pas se déconcentrer, il devait être à fond dedans. Tout écouter. Prendre des notes mentales et ne rien oublier. Il plissa légèrement les yeux quand son regard croisa celui du professeur qui semblait les fixer à son tour. Il ne s'était pas coiffé ce matin ? Eh bien tant pis, toutes les coiffures étaient à la mode en ce moment ; puis ça pouvait lui donner un style. L'effet coiffé pas coiffé. Il tourna rapidement le regard vers son ami avant de le planter une nouvelle fois dans celui du professeur. Non, Kazuki était bien coiffé. Ca devait être lui, comme d'habitude. Très bien, il attendait la sentence, qu'est-ce qu'il avait encore fait ? Ou encore pas fait ? Il ne savait même plus.

Ren haussa d'abord un sourcil avant de tourner la tête, voulant saluer le fameux couple homosexuel. Sauf qu'il y avait une arnaque quelque part, il n'y avait personne derrière eux...
Oh mon dieu. « Gné ? » fut la seule chose qu'il fut capable de dire au moment où la réalisation vint le frapper comme le foudre frappe le sol, en moins violent. Comment ça, un couple homosexuel !?
Son regard joua au tennis entre Kazuki et le professeur plusieurs secondes, avant de s'arrêter sur son ami. Il leva les mains et les agita légèrement dans un geste désespéré de prouver son innocence. Promis, il en savait rien. Promis, c'était pas fait exprès. Il lui offrit alors un petit sourire désolé. Sa main vint doucement frotter l'arrière de sa nuque dans un air gêné avant qu'il ne se morde légèrement la lèvre inférieure.  

De son côté, le professeur continuait ses explications. Il s'amusait à mimer parfois, mais Ren s'en souciait à peine. Il avait d'autres soucis sur les bras. Enfin sur les bras... sur les cuisses plutôt. Kei dormait à point fermé, et se tortillait dans tous les sens, débordant parfois et glissant sur le sol telle une larve. Ce chat était d'une telle poésie que Ren trouvait presque ça émouvant. Il laissa échapper un « Trop mignon » d'entre ses lèvres avant de mieux l'installer. Il se mit à rire doucement tout en pointant son chat du doigt, levant la tête vers Kazuki. Il était pas mignon son petit Kei ? Il était pas trop adorable ? Il était pas drôle, aussi, d'une certaine façon ?
Il l'avait depuis quelques semaines, et le chat lui ressemblait presque déjà ; c'était pas trop mignoooon ?

Bon, d'accord, c'était peut-être pas pour le moment pour gagatiser sur son chat ; pas de sa faute s'il était le plus mignon des chats, d'abord.

« Je te jure, je savais pas », dit-il à son ami. Il aura toujours le temps d'admirer son chat plus tard, « J'crois même que c'était pas noté. Ou alors j'ai pas lu, je sais plus. Mais promis, je savais pas »

Et puis hein, c'était pas vraiment son truc, les hommes.

« Je serai pas venu avec toi si j'avais su », ajouta-t-il, « T'es gentil, t'es mignon, tout ça tout ça, mais c'est pas à toi que j'aurai demandé. Enfin, sans te vexer hein. J'suis content d'être là avec toi. Moins content qu'on soit pris pour un couple par contre », et il haussa les épaules dans une légère moue contrariée. Il espérait tout de même que malgré tout ça, Kazuki n'allait pas lui en vouloir et que demain... ou plutôt le mois prochain, ils en riraient ensemble comme deux gamins. Ce serait triste de divorcer juste pour un petit malentendu non ?
Il plongea ses prunelles dans celles de son camarade, un air sérieux peint sur l'ensemble de son visage. Sauf ses lèvres qui, elles, traçaient faiblement les contours d'un sourire amusé.

« Me retire pas la garde de mon chat, s'il te plaît », lâcha-t-il. Ce serait sauvage de la part de Kazuki d'arracher un pauvre bébé innocent à son papa. Ren irait manifester dans la rue pour qu'on le lui rende. C'était son chat, son bébé, son tout. Il avait encore tant d'amour à lui offrir, tant de souvenirs à se créer avec lui... Tout ça ne pouvait pas s'arrêter aujourd'hui, c'était encore trop t...

« Mais regaaaarde comme ils sont mignons ensemble ! Faut que j'envoie une photo à ma sœur, elle qui adore le yaoi, j'suis sûre qu'elle va a-do-rer », murmura la femme à côté de Kazuki pas très discrètement.

Il plissa les yeux un instant tout en penchant légèrement la tête sur le côté. Mais elle parlait quelle langue...

« C'est quoi ce truc encore ? », murmura-t-il en grimaçant. Le ya... Le yaoi ? C'était quoi ? Une marque de yaourt ?
AVENGEDINCHAINS
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 28
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Jeu 28 Jan - 19:52
Voir le profil de l'utilisateur     
Kazuki passa un instant Ren aux rayons X, sondant pour voir s'il lui mentait. Oh, il faisait confiance au jeune homme pour ne pas l'emmener dans des pièges pareils, mais on ne savait jamais, autant vérifier.
Mais finalement, le fleuriste hoche simplement la tête, il n'était pas spécialement choqué qu'on ait cru qu'il était en couple avec un homme -bien qu'il ne pensait pas avoir la tête du sodomite de base-. En fait, ce qui l'ennuyait, c'était que cette remarque lui avait envoyé des images mentales de lui et Ren et...

Nope !

Non, non et non ! Il ne pouvait pas s'imaginer faire ce genre de choses avec Ren, déjà parce qu'il était en couple avec Haruna et surtout parce que... Parce que pas Ren !
Il n'était pas moche, loin de là, mais ça n'était pas possible, impensable, inimaginable ! Une espèce comme le Ren était bien trop pure pour avoir une sexualité, c'était contre nature ! Un Ren, c'est gentil, naïf, ça fait des blagues pas souvent drôles voire incompréhensibles et surtout, c'est aussi au courant sur la sexualité qu'un chaton venant de naître.

Kazuki écouta son ami qui tentait de lui faire comprendre qu'il n'était pas méchant, qu'il ne savait pas et que s'il avait su il lui aurait demandé de se travestir -enfin non, ça il ne l'avait pas dit-, et qu'il ne fallait pas lui retirer la garde de son chaton.
Zuki eut un sourire amusé, il n'avait pas l'intention de récupérer Kei qui devait avoir la vie de château, avec certainement un matelas luxueux et des jouets de chez Gucci. Et Ren se suiciderait certainement de se pendre ou de faire une connerie, comme faire une parodie de l'horrible chanson de La Reine des Neiges. Ou pire, il pouvait aller jusqu'à tenter de devenir le sosie officiel de Karl Lagerfeld...

Kami-sama, épargnez nous cette calamité !

Deux jeunes dindes pas franchement discrètes firent une remarque qui glaça le sang de Kazuki, sentiment vite balayé par un désespoir profond quand Ren prit la parole. Le fleuriste avait appris la plupart des genres de manga grâce à sa chère et tendre, et il savait trèèèèès bien ce qu'était le yaoi. Et en l’occurrence, il ne voyait pas trop ce qu'il y avait de Kawaiiiiii !! dans leur position. Les deux amis n'étaient pas en train de se rouler un patin mémorable ou de se recouvrir le corps de salive !

Pas que ce genre de chose soit très Kawaiiiiii en fait...

Le professeur se rapprocha des propriétaires de petits animaux et leur fit signe de s'installer confortablement. Kazuki essaya d'oublier que Ren et lui étaient en couple pour tout les autres participants à cette séance de massage pour animaux. Le professeur expliqua comment masser son animal, il fallait qu'ils soient détendus pour que le massage soit efficace. Tout le monde se concentra sur son petit animal de compagnie, Kazuki massait le ventre de Daiji selon les conseils du professionnel.

- Vous êtes courageux, fit l'homme ce qui fit relever la tête du fleuriste qui avait demandé de lui dire Hein ?. Se montrer comme ça au grand jour, faire des activités de couple comme n'importe quel personne. Je trouve ça admirable !

Kazuki ne savait pas trop s'il devait se sentir fier ou désespéré. Il choisit de faire un simple sourire, si la séance était réservée aux couples, autant ne pas démentir pour ne pas s'attirer des ennuis. Et puis c'étais quoi... Une heure à supporter les regards, et peut-être voir des rumeurs circuler quelques jours...

Qu'est-ce que je vais dire à Haruna ?!

- Vous avez des doigts fais pour le massage, c'est votre compagnon qui doit être content !

Kazuki lança un regard horrifié vers le professeur. C'était quoi cette remarque ?! La plupart des femmes autour d'eux gloussèrent de manière peu discrète et leurs compagnons lancèrent des regards moqueurs vers le couple.
N'y avait-il pas un trou de souris quelque part dans cette pièce, que le fleuriste puisse s'y cacher et finir par rejoindre les conduis d'aération et se faufiler hors du bâtiment.

Ah non, il n'allait pas partir sans Daiji quand même, le pauvre petit n'avait rien demandé...

Kazuki tenta de se reconcentrer sur son fennec, il continuait inlassablement le massage et le petit animal sembla apprécier puisqu'il s'étira et se laissait faire en faisant battre sa petite queue. Le moment aurait vraiment pu être sympa s'il n'y avait pas autant de regards braqués sur lui...

Ne plus JAMAIS suivre Ren sans avoir vérifié auparavant les informations !
Kawaguchi Ren» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Okura Tadayoshi
Pseudo : Chonchon
Date de naissance : 08/08/1989
Age : 28
That's what i do there : Vendeur dans un magasin de vêtements de luxe
What about love ? : Célibataire
How I feel :
Messages : 2519

Ven 29 Jan - 20:22
Voir le profil de l'utilisateur     

Massage aux huiles essengay ~
Kazuki & Ren


Pourquoi Kazuki ne répondit pas à sa question ? Pas qu'il était spécialement curieux de savoir ce qu'était exactement cette marque de yaourt, mais il voulait juste comprendre ce que ça venait faire là, en fait. Il ne comprenait pas vraiment ce que ça changeait que sa soeur préfère cette marque ou une autre. Enfin, apparemment ça avait l'air important. Ou alors ce n'était pas des yaourts... Une crème pour les mains, peut-être ? Ren n'en utilisait pas, donc ça devait être ça.
Ca pouvait très bien être une marque de cire. Qu'est-ce qu'il en savait ?

Il haussa les épaules et reporta son attention sur le professeur, écoutant attentivement et bien sagement chacune de ses paroles. Il se focalisa ensuite sur son petit Kei, adorablement endormi. Il se pinça maladroitement les lèvres, caressant la petite boule de poils du bout des doigts. Il n'osait pas le réveiller ; parce qu'il avait lu qu'il ne fallait pas déranger le sommeil d'un chat. Il continua de le caresser délicatement, avant de reculer ses mains de quelques centimètres. Fort heureusement, ce fut à ce même instant que Kei ouvrit doucement les yeux. Si ça, ce n'était pas un signe de destin, Ren ne s'appellait plus Kawaguchi !
Ou alors son chat lisait dans ses pensées. Hum, ça faisait peur ça... Il allait devoir faire attention.

Souriant comme un bienheureux, il commença à masser lentement son chat. Il se mit même à fredonner légèrement, gardant un sourire aux lèvres. Apparemment, Kei avait l'air d'apprécier. C'était fantastique. Magique. Merveilleux. Emouvant aussi.

Ren releva la tête en entendant la voix du professeur. Il se pinça les lèvres, se retenant de lui demander s'il voulait un mouchoir, étant donné qu'il avait l'air ému. Pourquoi il était ému, au juste ? Il plissa légèrement les yeux, jeta un regard vers Kazuki avant de rebaisser la tête et de se reconcentrer sur son petit Kei. Ouh qu'il était mignon celui-là ~ avec ses petites papattes toutes douces. Oh et qu'est-ce qu'il venait de faire là ? C'était quoi ça ? Un petit miaulement trop adorable.
Heureusement que personne ne voyait vraiment ce qu'il se passait dans sa tête. Ses pensées venaient d'exploser en milliers de confettis, licornes, peluches et autres choses venant du monde des Bisounours.

Son monde rose bonbon prit soudainement fin. Il releva brusquement le visage vers le professeur, la bouche faiblement ouverte, les yeux quelque peu écarquillés. Il venait de dire quoi là ? Bon sang... c'était bien trop drôle !
Ren baissa la tête, et colla l'une de ses mains contre sa bouche. Ses épaules se mirent à trembler faiblement alors qu'il essayait de retenir son rire du mieux qu'il le pouvait.
Quelques secondes plus tard, il releva le visage, l'air de rien. Il se tourna vers Kazuki, et lui sourit, encore plus amusé qu'avant, et finit par se tourner vers le professeur. Il l'observa en silence, avant de finalement prendre la parole :

« Il a de vrais doigts de fée », lâcha-t-il en riant légèrement. Au fond, il s'en voulait. Pas parce que c'était pas drôle mais que c'était Kazuki qui subissait, le pauvre enfant. Il lui payerait une glace plus tard, voilà.

Il s'excusa d'un signe de tête vers son ami, et se concentra à nouveau sur son félin, un rire silencieux pendu aux lèvres. Il n'aurait jamais cru qu'un cours de massages pour animaux pouvait être aussi drôle. Un autre rire parvint à s'échapper de ses lèvres avant qu'il ne secoue plusieurs fois la tête.
Étrangement, il était sûr que Kazuki ne viendrait plus jamais avec lui.

Le professeur vanta encore quelques minutes les bienfaits de ce massage sur l'animal, avant de se mettre à montrer et expliquer les mouvements suivants. Ren suivit du regard le moindre de ses mouvements, avant de le recopier doucement sur la nuque de son petit et adorable Kei. Voyant que l'animal ne bougeait plus, Ren s'inquiéta un instant. Faisait-il les bons gestes ? Plaçait-il ses doigts comme il faut ? Massait-il là où il fallait ? Il fronça légèrement les sourcils d'un air soucieux avant qu'un long « Aaaaah ~ » ne s'échappe de ses lèvres quand Kei se mit à ronronner. Il posa rapidement une main sur son cœur et souffla faiblement avant de se pencher vers Kei pour lui murmurer qu'il lui avait fait peur.

Il remarqua ensuite que quelqu'un vint s'asseoir à côté de lui, mais n'y porta pas plus d'attention que cela. Sauf qu'encore une fois, il se sentait observé. Et c'était toujours aussi agaçant. Il tourna donc la tête et tomba face à la jeune fille qui avait parlé de yaourt avant. Il lui offrit un petit sourire, se demandant bien pourquoi elle l'observait autant.

« Vous avez l'air d'être en-dessous, vous », qu'elle dit finalement.

Et Ren plissa les yeux, laissant ses lèvres mimer un « Hein ? » silencieux. En-dessous de quoi ? Il était sur le sol, pas à la cave qu'il sache, donc non, il n'était pas en-dessous. Il leva rapidement et discrètement les yeux vers le plafond, s'assurant qu'il n'y avait rien au-dessus de lui. Non, vraiment, il était en-dessous de rien du tout...
Oh, ou alors elle parlait sans doute de sa taille. Il était vrai que lorsqu'il était assis, il semblait être de taille normale, voir en-dessous de la moyenne. Elle devait parler de ça, oui, bien évidemment. De quoi d'autre sinon ?

« Ah bon ? J'suis plutôt grand pourtant », répondit-il dans un sourire ; mais quel idiot...
AVENGEDINCHAINS
Oshino Kazuki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Yamashita Tomohisa [YamaPi]
Pseudo : Citrouille ♫
Date de naissance : 09/04/1990
Age : 28
That's what i do there : Ancien stripteaseur, travaille comme fleuriste maintenant !
What about love ? : Fiancé avec la plus belle ♥
How I feel :
Messages : 1422

Mar 2 Fév - 22:53
Voir le profil de l'utilisateur     
Kazuki avait déjà très envie de se cacher et de partir très loin, rentrer chez lui, laisser Spin en liberté dans son appartement pour que personne ne puisse rentrer et se foute de sa gueule. L'homme garda les yeux rivés sur son petit animal, il était très intéressant celui-là, avec ses grandes oreilles toutes douces, sa queue touffue et ses petits yeux tout brillants trop adorable.
Il ressemblait à un petit ange avec d'immense oreilles d'elfe... Donc plus un elfe qu'un ange en fait.

Le fleuriste remarqua le tressautement d'épaules de son ami malgré qu'il tente de le cacher.

C'est ça, rigole tant que tu peux !

Et soudain, Ren fit une chose à laquelle Zuki ne s'attendait absolument pas... Il surenchérit !

Oh, celle-là elle n'allait pas restée impunie ! Kazuki se promit de retourner la situation dès qu'il en aurait l'occasion. Déjà qu'ils passaient pour un couple, alors si maintenant il devait faire croire qu'il était celui qui était la folle aux petits soins pour son compagnon, ça n'allait pas le faire très longtemps !

Je savais pas que je possédais une tête d'amoureux transi d'ailleurs... Enfin si, mais pas en présence de Ren !

Kazuki se concentra à nouveau sur son petit fennec qui avait les yeux fermés et la langue pendante, comme s'il faisait le mort. Le propriétaire ne s'inquiéta pas un instant, mais il intercepta l'inquiétude de son ami. Il se retint de se fracasser la main contre le front, sincèrement, réellement ?! En fait, le fleuriste n'était pas loin quand il disait que Ren était capable d'emmener Kei aux urgences parce que ce dernier avait oublié de ronronner quelques secondes. Avec lui, les vétérinaires avaient plutôt intérêt à avoir les nerfs bien accrochés.

"- Mon chaton a éternué ! Je crois qu'il a une bronchite, vite soignez le ! Je veux pas qu'il meurt ! Si ça doit arriver, laissez moi rester avec lui pour ses derniers instant... Je vous en prie !
- Monsieur, votre chat a juste eu une poussière dans le nez...
"

Zuki continua de masser Daiji tout en essayant de refréner un sourire en imaginant un Ren complètement paniqué à l'idée que son chaton puisse ne serait-ce que se gratter ou tousser à cause d'un mouton de poussière. Il allait finir par entourer Kei d'une armure pour qu'il ne lui arrive rien, avant de l'enlever parce qu'il risquait d'avoir un coup de chaud.
Le fleuriste ne remarqua pas immédiatement qu'une dinde s'approcha d'eux, ou plutôt de Ren, puis il manqua de s'étouffer en entendant la réflexion. Puis une violente envie de facepalm quand la réponse de son ami lui parvint.

Sérieusement ?!

Oh ! Mais je vais pouvoir me venger !

- Ça se voit tant que ça qu'il aime être malmené ? fit-il avec un sourire largement moqueur après s'être rapproché. Et malgré tout ce qu'on a fait dans le donjon, il reste toujours aussi innocent...

Laa ! In your face !

- Mais c'est vrai qu'il a bien la carrure du neko, rajouta Zuki après avoir tapoté l'épaule de son ami.

Il était d'ailleurs beaucoup plus détendu et souriant maintenant qu'il avait pu se venger. Et en plus, Ren allait certainement entre encore plus perdu qu'il ne l'était actuellement.

Que de bonheur, n'est-ce pas Daiji ?
 
Massage aux huiles essengay ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etude sur le developpement des huiles essentielles d'Haiti
» Les huiles essentielles
» complément alimentaire
» au sujet des réducteurs
» ATTENTION => diffuseur d'huile essentiel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Shizen-