AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Come to the dark side little Padawan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nakamura Hiroki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Tamamori Yuta
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 25/05/1991
Age : 26
That's what i do there : Conseiller matrimonial qui a mis en route la denshou revolution !
What about love ? : EN COUPLE et peut-être fiancé ♥
How I feel : Pouvez-vous répéter la question ?

Messages : 1732

Dim 20 Sep - 14:44
Voir le profil de l'utilisateur     





Akeshi Ryuku - Nakamura Hiroki
Come to the dark side little Padawan

Marcher dans la rue et voir tous ces shinki, les yeux rivés sur leur écran de téléphone ou de tablette. C’était aussi désespérant que jubilatoire.

C’était désespérant de voir que ces personnes ne pouvaient se passer de ces fichus nouvelles technologies. Ils ne savaient plus déconnecter deux minutes, ceux qui y parvenaient, ouvraient les yeux sur leur partenaire qui allait tellement bien avec eux qu’ils voulaient que leur couple redémarre. Ils nous croyaient magicien pour faire naitre de l’amour entre eux ? La seule personne que ces gens pouvaient aimer c’était eux.
Je généralisais mais les faits étaient là.

Ensuite, c’était jubilatoire quand on savait tout ce qu’ils manquaient. Il y avait le ciel bleu, l’été qui se finissait, les feuilles des arbres qui allaient, bientôt, prendre des couleurs automnales. J’avais hâte de voir ça… Mais, aussi, ces fanas de perfection se tartiner de crème auto-bronzante pour ne pas paraître pâles. C’était drôle d’en voir certain presque orange et on pouvait dire, de suite, que c’était un shinki depuis peu. Les autres semblaient avoir abandonné l’idée mais ça ne regardait qu’eux.

Mon observation de Shinki, prit fin lorsque j’arrivais dans le quartier de Shizen devant le logement où j’étais attendu. Je devais voir Akeshi Ryuku, tatoueur, denshou et adepte du satanisme. C’était ces trois points qui nous avaient rapprochés.

En effet, un jour, j’avais eu la curiosité d’aller dans un salon de tatouage pour savoir le prix mais, aussi pour avoir une idée de ce qu’il était possible de faire. J’avais, également, demandé si ça ne faisait pas trop mal et si je ne risquais pas de paraître rebelle, ce qui n’était pas le mieux pour un denshou. Puis, je ne savais pas trop comment, la conversation avait dérivé sur le satanisme et j’avais été intrigué au point de lui demander de m’éclairer sur le sujet.
Cependant, j’avais aussi une autre idée en tête, essayé de le faire se rebeller.

Rien ne garantissait que ça fonctionnerait mais je ne partais pas pessimiste car, qui ne tente rien n’a rien comme on dit.

Je sonnais et attendis patiemment pendant quelques secondes, le temps que la porte s’ouvre. Une fois dans la maison, je me déchaussais pour entrer dans le lieu.

« Comment tu vas ? Shinya est là ? J’ai demandé après l’avoir salué. »

Je demandais ça pour savoir si je devais m’attendre à trouver un autre habitant ou non dans la maison. Mon objectif resterait le même quoiqu’il arrivait !

par humdrum sur ninetofive


Akeshi Ryuku» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Nishimura Tooru (Kyô)
Pseudo : Nuage
Date de naissance : 16/02/1982
Age : 35
That's what i do there : Tatoueur
What about love ? : En couple
Messages : 638

Ven 25 Sep - 19:09
Voir le profil de l'utilisateur     
Come to the dark side, little padawan
Nakamura Hiroki & Akeshi Ryuku
J’étais confortablement installé dans le canapé du salon, les yeux rivés sur un épais livre, quand la sonnette de la porte d’entrée retentit. Ce devait être Hiroki, un jeune homme que j’avais rencontré il y a quelques temps dans mon salon de tatouage. Ce jour là, nous avions discuté de divers sujets et il m’avait proposé de venir chez moi pour continuer notre conversation.

J’avais alors accepté.

Je reposai le recueil sur la table basse et me levai rapidement pour aller lui ouvrir.

- « Bonjour Hiroki. Je suis un peu épuisé en ce moment, mais sinon je vais plutôt bien, et toi ? Je suis désolé, mais Shinya n’est pas là. J’espère que cela ne te dérange pas et que tu n’es pas trop déçu de ne pas le voir… Peut-être qu’il rentrera avant que tu ne partes. »

J’attendis qu’il se déchausse avant de l’inviter à rentrer dans le salon. Je lui indiquai ensuite une table afin que nous puissions discuter tranquillement.

- « J’ai oublié quelque chose qui pourrait t’intéresser, je vais aller le chercher. Je n’en ai que pour deux secondes. Installe-toi en attendant. »

Je me dirigeai en direction d’une pièce me servant de bureau. J’examinai l’endroit durant quelques secondes avant d’apercevoir ce que je cherchais. Je empressai alors de rejoindre Hiroki et lui tendis l’objet en question.

- « Je me suis souvenu que tu me posais des questions sur les tatouages, notamment si en faire un pouvait te faire passer pour un « rebelle », si je ne me trompe pas… ? Je me suis dis qu’en te montrant mon artbook, tu pourrais voir plus en détail mes créations et juger si elles sont un peu trop… provocantes pour toi. »

Je m’étais toujours demandé pourquoi l’on qualifiait les personnes tatouées de la sorte. A vrai dire, cette vision avait le don de m’énerver… Néanmoins, je doute qu’Hiroki partage cette opinion. Il avait au contraire plutôt l’air intéressé… Mais je pouvais me tromper bien évidemment.

- « Au fait, je ne t’ai même pas demandé si tu voulais boire quelque chose ? Il doit me rester un peu thé, si tu veux. Sinon, je peux aussi te trouver autre chose. Je peux également te proposer quelque chose à manger. »
Nakamura Hiroki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Tamamori Yuta
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 25/05/1991
Age : 26
That's what i do there : Conseiller matrimonial qui a mis en route la denshou revolution !
What about love ? : EN COUPLE et peut-être fiancé ♥
How I feel : Pouvez-vous répéter la question ?

Messages : 1732

Dim 11 Oct - 23:22
Voir le profil de l'utilisateur     





Akeshi Ryuku - Nakamura Hiroki
Come to the dark side little Padawan

D’un côté ce n’était pas plus mal que Shinya ne soit pas là, j’allais pouvoir faire la conversion de Ryuku plus tranquillement.

« Je vais bien aussi, repose toi aussi, ne vas pas tomber de sommeil ! »

En attendant que Ryuku revienne avec ce qu’il avait oublié et voulait me montrer, je m’installer dans le canapé, zieutant un peu par-ci par-là. J’étais curieux de nature et ça me donnait des idées pour refaire mon salon le jour où je me déciderais. Et ce n’était pas pour maintenant.

J’inclinais la tête sur le côté en plissant les yeux, me demandant quelque chose. C’est ce moment que choisit l’homme pour me mettre un livre devant les yeux. Qu’est-ce que ça faisait du bien que des personnes ne jurent pas par les écrans. Mais je pleurerais de joie plus tard.

« Oh. »

C’était le seul son qui avait pu passer mes lèvres en apprenant que c’était un artbook composé des tatouages réalisés par mon hôte. Un souffle avant que je regarde les photos, tournant délicatement les pages. Oui, je pouvais être délicat, ce mot existait bel et bien dans mon vocabulaire. Il faut être doux avec certaines personnes.

« Un thé si tu as, sinon de l’eau ou un café ça m’ira très bien. Pareil pour ce qu’il y a à manger, je ne suis pas difficile. Ne te dérange pas pour moi, c’est déjà gentil de ta part de bien m’aider pour un tatouage. »

Et aussi de te laisser prendre dans mon piège. Si j’avais un tatouage ça serait dans le dos et mes amants ne le verraient pas. C’était triste quand on y pensait.

« Et sinon, ça ne te dérange pas que dans cette ville tatouage est forcément lié à rebelle quand on est denshou ? Enfin c’est un peu ainsi dans n’importe quelle ville mais Nishinaka plus quand même… »

Plan en marche, phase 1 lui montrer à quel point le maire était ridicule d’enfermer des gens dans des groupes et rechercher la petite bête pour nous enfermer lorsqu’on est denshou. D’ailleurs, ça m’étonnait de ne pas encore avoir été faire un tour dans ce lieu. J’étais discret mais j’étais quand même rebelle et je sortais très  peu mon portable, ça mettait sur la voix, non.

« Sinon j’aimerais bien quelque chose de discret, mais aussi de majestueux au niveau de la cambrure des reins… »

Le premier qui me dominerait -bon courage- aurait le droit à une belle vue, une belle récompense, n’est-ce pas ?

par humdrum sur ninetofive


Akeshi Ryuku» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Nishimura Tooru (Kyô)
Pseudo : Nuage
Date de naissance : 16/02/1982
Age : 35
That's what i do there : Tatoueur
What about love ? : En couple
Messages : 638

Ven 23 Oct - 18:58
Voir le profil de l'utilisateur     
Come to the dark side, little padawan
Nakamura Hiroki & Akeshi Ryuku
Pendant qu’Hiroki feuilletait mon artbook, je sorti du salon pour me diriger vers la cuisine pour aller faire infuser un peu de thé et sortir deux ou trois collations que je pouvais trouver dans l’un des placards. Une fois tout ceci terminé, je rejoignis rapidement mon invité.

Je plaçai le thé et les biscuits sur la table, puis versai doucement le liquide encore fumant dans les tasses que j’avais sorties. Je déposai l’un d’entres elles face à Hiroki et m’assis ensuite à ses côtés. Une fois installé, je ne pu m’empêcher de remarquer qu’il examinait mon artbook avec beaucoup de délicatesse. C’était plutôt… amusant à regarder.

Je bu alors une gorgée de thé avant de continuer la conversation.

- « L’ignorance est la cause de bien des malheurs de nos jours… Mais pour répondre à ta question, je ne trouve pas cela normal qu’une personne soit considérée comme “rebelle” simplement parce qu’elle porte un tatouage. Personnellement, même si ce mot m’est régulièrement attribué, j’ai appris à vivre avec et à me moquer du regard des autres. De toute manière, il y aura toujours quelqu’un pour nous critiquer sur notre façon d’être ou notre façon d’agir. »

Des personnes ne m’appréciaient pas, et d’un certain point de vue, je pouvais les comprendre. Je n’étais pas quelqu’un qui suivait à la lettre les dogmes définis par la société et j’étais en quelque sorte un individu marginal. Mais pour rien au monde je ne souhaiterai changer la personne que je suis devenu. Sauf si mon compagnon ou une personne qui m’était chère venaient à me le demander… Dans ce cas, je pourrais éventuellement faire des efforts… dans la limite du raisonnable.

- « D’un côté, je n’ai jamais eu de problème avec la ville et ses habitants… Du moins, personne ne m’a empêché d’ouvrir mon salon et d’y exercer mon métier… »

Je me demandais pourquoi Hiroki considérait Nishinaka comme une ville remplie d’habitants aux esprits encore plus étriqués qu’ailleurs… Peut-être étais-je trop aveugle pour apercevoir la dure réalité du monde qui m’entourait ?

- « Pour en revenir à ton tatouage, je pourrais te proposer plusieurs motifs, mais je préfère que tu décides toi-même. Un tatouage doit avoir une signification particulière, et il n’a que toi qui te connaisses assez et qui puisses savoir ce que tu veux réellement. Toutefois, je ne veux surtout pas te presser, et encore moins d’obliger à en faire un. Tu peux, et même tu dois prendre ton temps pour réfléchir. »

C’était le conseil le plus important que je donnais à mes clients. Un tatouage n’était pas quelque chose qu’il fallait prendre à la légère, étant donné que nous le gardions toute notre vie. Et pour le coup, cela m’ennuierai sincèrement de « défigurer » quelqu’un.
Nakamura Hiroki» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Tamamori Yuta
Pseudo : Yuki
Date de naissance : 25/05/1991
Age : 26
That's what i do there : Conseiller matrimonial qui a mis en route la denshou revolution !
What about love ? : EN COUPLE et peut-être fiancé ♥
How I feel : Pouvez-vous répéter la question ?

Messages : 1732

Jeu 19 Nov - 22:44
Voir le profil de l'utilisateur     

Come to the dark side little Padawan
Akeshi Ryuku & Nakamura Hiroki

•••J’avais feuilleté l’artbook que Ryuku m’avait donné, avec une grande délicatesse, en attendant le thé. Puis, je lui donnais mon opinion par rapport aux tatouages et à la ville avant d’écouter sa réponse. Il y aurait, certes, toujours quelqu’un pour nous juger mais moins qu’ici. A Nishinaka, dès qu’on avait le Galaxy S quelque chose mais pas le dernier, on se faisait relooker mais comme si on faisait de commettre un crime. Alors que bon, entre braquer une banque et avoir un vieux téléphone, il y avait un monde, non ? Bah, peut-être pas ici. Vu que les denshou passaient, un jour ou l’autre par la case prison… Exactement comme au monopoly sauf qu’on ne pouvait pas partir avec de l’argent ici. Non, il fallait écouter des leçons sur « comment être parfait ». Soit, je critiquais mais j’avais envie de faire un tour là-bas un jour. Encore un peu, ça serait mon rêve de vivre là-bas mais c’était surtout pour repérer si jamais on faisait une deuxième denshou révolution là-bas.

Et ça serait bien que Ryuku soit des notre.

Mais bon, j’allais avoir du travail pour cela, je le sentais. Cependant, je n’abandonnerais pas pour autant, j’avais plusieurs cartes en main pour réussir ma mission.

Je n’étais pas du genre à laisser tomber quelque chose que j’entreprenais, J’étais bien trop obstiné pour ça.

En tout cas, j’espérais pour lui qu’on ne dirait rien sur son salon. Je savais ce que ça faisait quand on nous retirait quelque chose de précieux. Quelque chose ou quelqu’un. Dans mon cas, c’était quelqu’un, des parents.
Oui, à cause de ce culte de la perfection et de la technologie j’avais perdu mes parents au moment même où ils ont engagé ce précepteur qui m’a fait vivre un enfer… Mais je m’égarais et ce n’était pas bon. J’allais éviter de broyer du noir maintenant, surtout que ce n’était pas drôle comme sujet.

Heureusement que certaines personnes comme Ryuku ne voyait pas la face noir de cette ville. Même si, bien sûr, j’allais faire en sorte que ça change prochainement. Tout en subtilité Hiroki. Tout en subtilité.

Je bus du thé, savourant chaque gorgée avant d’hocher la tête en entendant ses dires. Je n’étais pas du genre à prendre une décision à la légère. Je voulais toujours bien réfléchir avant d’agir… Sauf rare cas exceptionnel. Mais, vraiment, exceptionnel.

« J’y réfléchirais bien, promis. »

Une nouvelle gorgée de thé plus tard, je fermais le artbook que j’avais fini de feuilleter.

« Tiens, j’ai dis en lui rendant. C’est vraiment beau ce qu’il y a dedans et tu as vraiment du talent… En fait tu es comme les peintres sauf que ta toile est la peau. C’est bien ça ? »

C’était beau en tout cas, ce que je disais. Je pris un biscuit avant de le casser en deux mais en faisant bien attention de ne pas mettre des miettes partout. Je pense que Ryuku n’aimerai pas devoir élever des poules car il n’aurait pas eu le courage de passer l’aspirateur après mon passage.

« Tu vois ce biscuit coupé en deux ? Imagine qu’il représente un couple. La NSA tente de les séparer ce qui les briseraient en deux vu qu’ils n’ont plus leur moitié. Ils sont incomplets. Malheureusement, ce n’est pas qu’une métaphore, pour la NSA les denshou comme nous ne peuvent être avec quelqu’un. Quand je vois ce qu’ils essaient de faire à mes amis dont l’un est denshou et l’une shinki… Certes, leur amour est fort mais à un moment la pression devient trop forte. Car, oui, les NSA ne lâchent rien et de nombreux couples se séparent à cause d’eux… Tout ça parce que l’un est denshou… »

Je faisais exprès de dire cela car, même si je ne sais pas si Shinya est shinki ou denshou je sais que Ryuku est comme moi. J’espérais que ma remarque l’interpelle un peu.© 2981 12289 0
Akeshi Ryuku» I ❤ Nishinaka
avatar
Avatar : Nishimura Tooru (Kyô)
Pseudo : Nuage
Date de naissance : 16/02/1982
Age : 35
That's what i do there : Tatoueur
What about love ? : En couple
Messages : 638

Sam 26 Déc - 12:50
Voir le profil de l'utilisateur     
Come to the dark side, little padawan
Nakamura Hiroki & Akeshi Ryuku
Je remerciai Hiroki pour son compliment et repris l’artbook avant de le poser délicatement un peu plus loin sur la table, l’éloignant des tasses remplies de thé fumant qui pourraient se renverser dessus et l’abîmer. Je n’étais pas spécialement quelqu’un de très matérialiste mais je tenais quand même à certains objets, et celui-là en faisait parti.

- « Utiliser la peau comme un peintre userait d’une toile, c’est ça ? Oui, c’est joliment dit. » lui répondis-je en souriant.

Tandis que je reprenais une gorgée de thé, je le vis attraper un biscuit et le découper soigneusement en deux morceaux bien distincts. Son geste m’intriguait et me fis arquer un sourcil. Je manquai de lui faire une remarque mais Hiroki commença à parler et je choisis de me taire. Une fois son discours terminé, je ne pu m’empêcher d’être interpellé par ses dires. Je l’observai silencieusement et je me donnai quelques secondes pour être sûr d’avoir bien compris ce qu’il m’avait raconté. Une multitude de questions commençaient à se bousculer dans mon esprit.

- « Tu es sûr de toi… ? Ce n’est pas que je ne te crois pas mais… La NSA interdit réellement à certaines personnes de s’aimer ? Enfin, dans quel but ferait-il ça ? J’étais au courant que les habitants de cette ville était classés dans deux catégories, les denshou et les shinki mais… Non, cela n’a vraiment aucun sens… »

Je me laissai retomber en arrière sur la chaise et laissa ma tête reposée sur le poing de mon bras droit, un peu à la manière du Penseur de Rodin.

La critique d’Hiroki à propos de la NSA m’interpella. Bien entendu, je connaissais l’existence de cette organisation. Néanmoins, je ne m’étais jamais interrogé sur les activités que pouvait pratiquer les membres de cette dernière. Peut-être était-ce une évidence ? Peut-être était-elle si flagrante que je ne la remarquais pas ?

Durant plusieurs minutes, je fus perdu dans mes pensées. J’essayai d’imaginer ma vie sans mon compagnon mais je n’y parvenais pas. Enfin si, j’y arrivai dans une certaine mesure, mais cet autre monde qui s’offrait à moi était tout simplement insupportable à imaginer. C’était peut-être cliché de penser une telle chose, mais je serais incapable de vivre sans lui. Je ne pourrais supporter qu’il puisse disparaitre de ma vie. J’en deviendrai tout simplement fou.

Et une idée vint rapidement s’imposer à moi : Shinya faisait probablement parti des personnes que l’on nomme « shinki »…

Et si Hiroki me disait la vérité ? Et si la NSA décidait un jour de me faire perdre ce que j’avais de plus précieux ?
 
Come to the dark side little Padawan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» CHICAGO - Forum RPG
» Version 11 : Spéciale Carnaval !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Love Technology ♠ :: La ville de Nishinaka ♠ :: Les logements :: Shizen-